Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

6 preuves que l’incendie de la Cathédrale de Notre-Dame de Paris est une perte non seulement pour la France, mais pour le monde entier

Dans la soirée du 15 avril, un grave incendie s’est déclaré à Notre Dame de Paris. La cause la plus probable de l’incident est la négligence des ouvriers de l’équipe chargée de la restauration. A cause de l’incendie, le toit et la tour du bâtiment se sont complètement effondrés, et les pompiers n’étaient même pas sûrs de pouvoir étouffer les flammes, d’ailleurs un représentant de Notre Dame a dit qu’on pensait qu’il ne resterait carrément plus rien de la cathédrale. Les Parisiens ont passé toute la nuit à prier dans l’espoir de voir s’éteindre le feu.

Chez Sympa, comme tout le monde, nous observons cette tragédie mondiale. Aujourd’hui, nous voulons parler de Notre-Dame et expliquer pourquoi elle est si importante non seulement pour la France, mais aussi pour l’histoire et la culture de l’humanité.

1. L’un des monuments religieux les plus anciens

La cathédrale est située sur un terrain considéré comme sacré depuis des siècles : à l’époque de l’Empire romain, c’était le temple de Jupiter, puis avec l’avènement du christianisme, c’est devenu l’église de Saint-Étienne, qui a été remplacée plus tard par Notre-Dame de Paris.

Sa construction a duré 2 siècles. En 1163, le roi Louis VII a posé la première pierre et les Parisiens n’ont fini par voir sa structure achevée qu’en 1345. C’est là que les rois ont été baptisés, couronnés et mariés, que les croisés ont prié avant d’aller à la guerre et ont convoqué le premier parlement. Pendant des siècles, Notre-Dame a été l’un des principaux centres culturels, religieux et politiques de France. En 2013, elle a célébré son 850e anniversaire.

2. Une structure architecturale unique

Le roi Louis VII voulait que le bâtiment puisse contenir tous les habitants de Paris. À l’époque, la population de la ville comptait 10 000 personnes, et c’est la capacité actuelle de la cathédrale. Elle est divisée en nefs (pièces internes allongées). Dans la plus grande nef de Notre Dame, il y a assez de place pour un bâtiment de 12 étages.

L’un des principaux chefs-d’œuvre de la bâtisse est sa façade. Les sculptures recréent en détails l’histoire du christianisme depuis la chute jusqu’au jugement final. Au Moyen Âge, on pensait que les pauvres qui ne savaient pas lire pourraient comprendre l’histoire de la Bible à partir de ces sculptures. Les chimères et les gargouilles ne sont pas moins célèbres. Pour la culture contemporaine, la cathédrale est un exemple idéal d’architecture romane et gothique. Chaque année, elle est visitée par environ 14 millions de personnes.

3. Un sanctuaire de reliques anciennes

L’un des principaux trésors de Notre-Dame est la couronne d’épines de Jésus-Christ. Le roi Louis IX l’acheta à un empereur byzantin, puis elle fut transférée dans la voûte de la cathédrale. Elle est heureusement située dans la partie du bâtiment qui n’a pas été touchée par l’incendie, et les autorités françaises ont d’ailleurs déjà signalé que les reliques les plus importantes avaient été sauvées, y compris la couronne et la tunique de Saint Louis.

De plus, avant l’incendie, plusieurs statues, sculptures des 12 apôtres et quelques autres œuvres historiques avaient été retirées du toit de la cathédrale pour être restaurées. Cependant, de nombreuses pièces uniques, notamment des peintures et des sculptures datant du Moyen Âge et de la Nouvelle Ère ont malheureusement été consumées par le feu.

4. La cathédrale avait déjà été sur le point d’être détruite.

Pendant ses près de 1000 ans d’existence, Notre-Dame a été exposée à plusieurs dangers. Ses décorations ont beaucoup souffert pendant la Révolution française : des citoyens furieux sont entrés par effraction dans l’édifice, ont décapité les statues des rois juifs, pillé le trésor, détruit une partie des reliques et l’aiguille de la cathédrale. Les révolutionnaires voulaient faire sauter la cathédrale, mais heureusement que lorsqu’ils ont pris possession de la cathédrale, ils n’avaient plus d’explosifs.

Bien que Notre-Dame n’ait pas été détruite, elle a pendant un moment cessé d’être une cathédrale : en effet, l’édifice a été proclamé “Temple de la raison”, les messes ont cessé d’y être célébrées, puis au XIXe siècle, elle est tombée en déclin et a nécessité une restauration.

5. Notre-Dame de Paris a été sauvée par les propres citoyens

En fait, les Parisiens ont sauvé plus d’une fois l’attraction principale de la ville. Un des chefs de la révolution, Robespierre, voulait détruire ce symbole de la monarchie et de la religion. Les habitants de la ville, pour sauver la cathédrale, ont dû payer des impôts pour son entretien. Mais même s’ils ont réussi à la sauver, elle avait l’air si mal en point qu’ils ont dû couvrir l’intérieur avec des tapis. C’est Victor Hugo qui a inspiré sa restauration.

En 1830, il a publié son roman “Notre-Dame de Paris” avec un bref prologue : “Un de mes principaux objectifs est d’inciter la nation à aimer notre architecture”. Par la suite, les autorités ont décidé de préserver ce bâtiment unique. Ils ont amené des architectes et ont procédé pour la première fois à une restauration complète : ils ont restauré l’aiguille détruite, les statues endommagées et ont dégagé les terrains adjacents pour améliorer la vue du bâtiment.

6. Heureusement, la cathédrale a survécu à la tragédie d’aujourd’hui.

Il semble que les prières des habitants de Paris aient été entendues : le matin, les pompiers ont réussi à éteindre l’incendie principal, la plupart des reliques étaient intactes et le président Français a promis de restaurer le monument principal de l’architecture et de l’histoire du pays.

Et c’est ainsi qu’ils ont réagi sur Internet à ce qui se passait :

On ne sait pas combien de temps prendra la restauration, mais il y a de fortes chances que Notre-Dame rouvre ses portes, as-tu eu l’occasion de visiter ce monument unique avant la tragédie ?

Photo de couverture jordanbardella / instagram