Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

8 Faits intéressants qui révèlent tous les secrets de notre calendrier

Durant des siècles et des siècles, les êtres humains se sont habitués à organiser leur temps autour d’une année qui compte douze mois, de 30 ou 31 jours chacun, ainsi que celui de février qui dure 28 ou 29 jours. Cependant, cela n’a pas toujours été le cas. T’es-tu déjà démandé pourquoi les mois portaient ces noms-là ? Ou pourquoi février était-il si unique avec ses 28 jours ?

Sympa s’est donné pour mission de mener l’enquête sur cette programmation temporelle aussi commune aujourd’hui, qui renferme en réalité quelques secrets très intéressants.

1. Le calendrier a été créé sur la base des cycles lunaires

Initialement, le calendrier que nous connaissons aujourd’hui était basé sur les cycles de la Lune, et non pas sur le Soleil. L’année était divisée en périodes de dix mois. Cela provoquait un décalage par rapport aux saisons telles que nous les connaissons aujourd’hui, si bien qu’il aurait pu être possible une fois de temps en temps d’avoir un hiver en plein mois de juin. Cependant, le besoin d’ajuster et de distribuer le temps en fonction des nécessités de l’être humain n’était pas encore affirmé.

2. Pourquoi les mois s’appellent ainsi

Les dix premiers mois reconnus sous la Rome antique étaient les suivants :

  • Martius (mars) : nommé ainsi en l’honneur de Mars, le dieu de la guerre et de la virilité dans la mythologie romaine.
  • Aprilis (avril) : on croyait que le nom aprilis dérivait de aperire, qui signifie “ouvrir” en latin, en référence à l’ouverture des fleurs au printemps. Mais on croit aussi que c’est un dérivé d’aphros, Aphrodite.
  • Maius (mai) : mois attribué à Maia, la mère du dieu Mercure, identifiée comme une déesse agraire en lien avec la croissance de la végétation. Cependant, c’était aussi un mois dédié aux Maiores, c’est-à-dire aux anciens.
  • Iunius (juin) : moi consacré à Junon, déesse protectrice du mariage et reine des dieux, dont le nom signifie “jeunesse”. Tout comme le mois antérieur, il était dédié à une tranche de la population : les plus jeunes.
  • Quintilis : nommé ainsi à cause de la place qu’il occupe dans la succession des mois, c’est-à-dire, le cinquième.
  • Sextilis : sixième.
  • September : septième.
  • October : huitième.
  • November : neuvième.
  • December : dixième.

3. Janvier et février étaient les derniers mois de l’année

Même si le calendrier semblait fonctionner, ce n’était pas suffisant pour ajuster les jours aux saisons de l’année. Les cycles de la Lune ne couvraient pas les 30 jours complets de chaque mois, et il manquait six jours pour compléter la totalité du temps que prenait la Terre pour faire le tour du Soleil. Pour solutionner ce problème, Numa Pompilius, le deuxième roi de Rome, a mis en place une réforme dans laquelle deux mois ont été ajoutés au calendrier. De cette manière, le onzième mois a été appelé Ianuarius (janvier), en l’honneur de Janus, le dieu grec des commencements et des fins, des choix, des passages et des portes. Le douzième mois portait le nom de Februarius (février), consacré à Februus, dieu de la mort et des purifications. Ces deux mois se situaient originellement à la fin du calendrier, et non pas au début comme c’est le cas aujourd’hui.

4. Pourquoi février est le seul mois à compter 28 jours

Avec la réforme de Numa Pompilius, les mois, selon ses ordres, comptaient 29 ou 31 jours, car les nombres pairs étaient considérés comme portant malchance. Tous suivaient cette règle, à l’exception de Februarius. Ce dernier avait un nombre de jour pairs, c’est-à-dire 28. C’était mathématiquement nécessaire pour que l’année ait un nombre de jours impairs et pour atteindre l’objectif des 12 cycles lunaires sur une année, ce qui correspond à 35 jours. Il est probable que février ait été choisi car c’était le dernier mois de l’année.

5. Les mois du calendrier ont changé de position suite
à une rébellion

Une rébellion a éclaté en 154 avant J.-C. en Hispanie. Les Romains, qui attendaient des provisions originaires de cette province, se sont alarmés, craignant d’être affectés par la guerre. C’est pour cela que le Sénat romain a pris la décision d’envoyer un consul sur place. Le problème est que cette décision avait été prise en décembre, le dixième mois de l’année, or, le consul n’avait pas encore officiellement pris ses fonctions, car nous étions encore en l’an 154, et selon les coutumes ancestrales, les consuls acquéraient la totalité de leur titre le premier jour de l’année, c’est-à-dire, en mars. Il manquait donc deux mois supplémentaires, janvier et février, pour que le consul puisse prendre en charge la situation et décréter la fin de la rébellion.

Cependant, l’urgence de déclarer la fin de la guerre ne pouvait pas attendre deux mois de plus. Cela a obligé le Sénat romain à changer les mois du calendrier de position, en plaçant ainsi janvier et février au début. Ainsi, le consul a pu prendre possession de son poste et mettre fin au soulèvement en janvier. Dès lors, il a été établi que le 1er janvier était le premier jour de l’année, même si les noms des mois sont restés inchangés. C’est pour cela que, bien que leur nom l’indique, octobre, novembre et décembre ne sont plus respectivement les huitième, neuvième et dixième mois de l’année.

6. Il y avait un treizième mois appelé Mercedonius

Comme les jours et les saisons de l’année ne correspondaient toujours pas, les Romains avaient l’habitude d’intégrer un mois bissextile au calendrier intitulé Mercedonius, nom latin qui signifiait “mois du travail”. Ce mois devait être intercallé tous les deux ou trois ans, ce qui faisait que l’année bissextile durait 377 ou 378 jours. Les Romains retiraient des jours au mois de février, qui se terminait au bout de 24 jours, puis Mercedonius se poursuivait à sa suite. Cependant, en réalité, il s’agissait d’un mois très inconsistant et confus, car c’étaient les grands prêtres romains qui déterminaient son arrivée, et ils le faisaient pour des raisons politiques et en fonction de leurs intérêts.

7. Pourquoi l’année a cessé de durer 355 jours et est passée à 365 jours telle que nous la connaissons aujourd’hui

Avec l’arrivée de Jules César au pouvoir, le calendrier a été altéré par une réforme supplémentaire. Après le désordre aggravé par les grands prêtres qui ont retiré le mois bissextile, les mois et les saisons ont cessé de coïncider. Ainsi donc, avec l’aide d’un célèbre astronome du nom de Sosigène d’Alexandrie, Jules César a changé le calendrier et l’a aligné sur le mouvement de la Terre par rapport au Soleil. De cette manière, Jules César a retiré Mercedonius et a ajouté des jours aux mois afin que l’année dure 365 jours ; et tous les quatre ans, on ajoutait un jour au mois de février. A cette époque, le 24 février se répétait les années bissextiles.

8. Pourquoi le mois de juillet a cessé de s’appeler Quintilis, et août a arrêté d’être Sextilis

Après la mort de Jules César, Marc Antoine, un collaborateur important, a proposé de changer le nom du mois de naissance du militaire, c’est-à-dire, Quintilis, en son honneur. Ainsi, il a été remplacé par Iuilios (juillet).

Il s’est produit quelque chose de très similaire pour le mois suivant, Sextilis, qui a été consacré à Octave Auguste, car c’est le mois durant lequel l’empereur a remporté ses victoires les plus importantes. Ainsi, Sextilis a été remplacé par Augustus (août).

Bonus : les jours de la semaine et leur signification

Les jours de la semaine que nous connaissons aujourd’hui proviennent eux aussi du système romain, qui aurait été lui-même influencé par les Égyptiens, dont le calendrier dédiait chaque jour de la semaine aux sept grands astres connus à l’époque. Ainsi, les Romains ont nommé les jours de la semaine de cette manière :

  • Dimanche : initialement appelé Solis dies, ou “jour du Soleil”. C’est ainsi qu’il s’appelle toujours en anglais, “sunday”. Mais le nom a été modifié sous l’influence de l’Eglise pour Dominicus dies : “jour du Seigneur”, parce que c’est le jour de la résurrection de Jésus Christ, selon la Bible.
  • Lundi : dérivé de Lunae dies, qui signifie “jour de la Lune”.
  • Mardi : dérivé de Martis dies, qui signifie “jour de Mars”.
  • Mercredi : dérivé de Mercurii dies, qui signifie “jour de Mercure”.
  • Jeudi : dérivé de Jovis dies, ou “jour de Jupiter”.
  • Vendredi : dérivé de Veneris dies, ou “jour de Vénus”.
  • Samedi : dérivé de Saturni dies, ou “jour de Saturne”. Tout comme le samedi, Saturni a aussi changé de nom pour sabbat dans différentes langues, ce qui signifie “repos”.

Nous sommes tellement habitués à voir les jours et les mois défiler que nous en oublions toute l’histoire et la magie. Alors, quelle est ta date ou ta période préférée ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !