Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Questions à ne pas poser à l’assistant vocal Siri

Les spécialistes de l’UNESCO sont inquiets : selon leurs études, dans deux ans, nous parlerons plus à Siri qu’à nos proches. Alors que la communication avec les gens est régie par les règles de l’étiquette, comment se comporter avec les assistants vocaux reste flou puisqu’il existe des phrases qui peuvent être mal comprises par l’intelligence artificielle et provoquer des situations gênantes.

Sympa a étudié les problèmes rencontrés par les utilisateurs des assistants vocaux. Nous espérons que cet article te permettra de mieux profiter de tes gadgets Apple.

1. Siri ne comprend pas les blagues
et peut utiliser tes données personnelles contre toi

Même pour rire, il ne faut pas poser à l’assistant vocal de questions du type : “Où cacher un corps ?” ou “Comment braquer une banque ?”. Cette règle est d’actualité depuis un incident survenu en 2011 : un assassin a décidé de demander à Siri comment masquer les traces et a reçu des instructions de sa part. Grâce aux données stockées sur le serveur Apple, le criminel a rapidement été retrouvé.

Tout ce que tu dis à Siri peut être utilisé contre toi : le système ne comprend pas l’humour noir. Ton état de santé, le solde de ton compte bancaire ou tes problèmes familiaux ne devraient pas être partagés avec ton smartphone. Il vaut mieux effectuer les recherches à caractère personnel en mode navigation privée.

2. Ne demande pas d’appeler les urgences

Siri ne reconnaît pas l’intonation de son propriétaire et prend certaines demandes à la lettre. Par exemple, si tu lui dis “Appelle-moi les urgences”, elle peut comprendre que tu souhaites désormais qu’elle te surnomme “les urgences”.

Si tu dois appeler les pompiers ou la police, pour ne pas perdre de temps, il vaut mieux que tu prononces le numéro de téléphone précis.

3. Un simple tiret peut perturber le fonctionnement
de ton smartphone

Les spécialistes du Kaspersky Lab ont trouvé un beug amusant de l’assistant vocal : si tu prononces cinq fois le mot “tiret” en utilisant la saisie vocale, ton iPhone fermera toutes les applications en mode urgence.

Sur internet, il y a eu des rumeurs affirmant que cette opération pourrait effacer toutes les données stockées sur le smartphone, mais ce n’est pas vrai.

4. L’application peut confondre les mots et te mettre
dans une situation gênante

Il y a quelques années, le propriétaire d’un café eSport de Toronto s’est plaint de recevoir des appels bizarres. Il s’est avéré que Siri confondait les mots “eSport” et “escort”.

En conséquence, l’entrepreneur était inondé de questions sur les femmes. Si la question n’est pas très claire, Siri peut se tromper et te fournir de fausses informations.

5. Siri n’est pas une experte en plantes et champignons

Siri ne peut pas déterminer le nom d’un champignon, d’une baie ou d’une plante. Si tu aimes en ramasser, ne demande pas conseil à l’assistant vocal pour savoir s’ils sont vénéneux ou comestibles. Sinon, tu risques de mettre ta santé en danger.

6. Dans certains endroits, il peut être risqué
de s’adresser à Siri

Ne pose aucune question à Siri (ni à tout autre assistant vocal) dans les endroits peu connus ou pas peuplés. Des scientifiques chinois ont trouvé un moyen de contrôler Siri sans prononcer un mot.

Les micros des gadgets modernes sont capables de capter un ultrason que nous n’entendons pas. Ainsi, à l’aide des commandes de haute fréquence, les attaquants peuvent contrôler ton téléphone sans que tu ne le remarques. Cependant, cette “magie” ne fonctionne qu’à 1,50 mètre de l’appareil.

7. Ne demande pas à Siri de charger complètement
ton téléphone

En entendant “Siri, charge mon téléphone à 100 %”, l’assistant vocal commence à appeler les services d’urgence. C’est que dans beaucoup de pays, le numéro de la police ou des pompiers contient le nombre 100. Siri pense alors qu’il s’agit d’une situation d’urgence et appelle les services appropriés.

Heureusement, le logiciel prévoit un délai de cinq secondes pour annuler un appel d’urgence.

8. L’assistant vocal ignore les questions liées à l’inégalité
entre les sexes pour une simple raison

Siri ne te dira pas ce qu’elle pense du féminisme ou d’autres mouvements, tels que #MeToo. Les développeurs de l’application ont fait exprès de réécrire les algorithmes pour que l’assistant vocal puisse donner une réponse neutre : “Je crois en l’égalité de tous”.

Chez Apple, les questions relatives au genre et aux jugements de valeur sont considérées comme un contenu potentiellement conflictuel. Pour n’offenser personne, Siri t’enverra dans le moteur de recherche.

9. Siri enregistre toutes les conversations et les envoie dans une base de données spécialisée

Jusqu’à l’été 2019, les sous-traitants d’Apple écoutaient les enregistrements réalisés par Siri. Apple enregistrait et transférait les fichiers avec des conversations privées à des tiers. Selon l’entreprise, l’analyse des enregistrements était censée améliorer Siri. Bien sûr, personne n’a demandé le consentement des utilisateurs.

Une mise à jour va sortir cet automne et Apple va désormais demander l’autorisation des utilisateurs avant d’enregistrer leurs données personnelles. Nous ne t’incitons pas à devenir paranoïaque et nous ne pensons pas que l’entreprise utilise les informations reçues contre toi. Cependant, contrairement à Google ou Amazon, qui indiquent les informations qu’ils ont enregistrées, Apple ne partage pas ce genre de données.

Si tu veux préserver ta vie privée, il vaut mieux désactiver Siri et la géolocalisation. Toutefois, dans ce cas, Apple ne garantit pas le bon fonctionnement des applications.

Bonus : la femme qui a offert sa voix à Siri

L’actrice et chanteuse Susan Bennett a sonorisé la première version de Siri. De 2011 à 2013, Susan a enregistré des milliers de phrases que des millions de personnes ont ensuite entendues. Susan est une véritable experte en sonorisation : sa voix a été utilisée par des distributeurs de billets, des GPS et différents systèmes informatiques.

On sait bien qu’il existe deux groupes de gens :
ceux qui préfèrent iOS et ceux qui choisissent Android.
Et toi, auquel des deux camps appartiens-tu ?
As-tu déjà essayé de poser l’une des questions “interdites” à Siri ?
N’hésite pas à nous faire part de ton expérience dans les commentaires !

Photo de couverture skeeze / Pixabay