Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Cela fait 10 ans que je travaille dans le marketing, et je vais te raconter comment tu te fais avoir dans les magasins

1-36
34k

Salut tout le monde ! Je m’appelle Paul et je travaille dans le marketing depuis plus de 10 ans pour de grandes entreprises internationales et des chaînes de distribution. Je connais beaucoup d’astuces pour faire en sorte que les gens achètent plus que ce dont ils ont besoin. Dans cet article, je te dirai pourquoi les magasins donnent des cartes fidélité, ce qu’est la “taxe rose” sur les produits féminins, et pourquoi tout le monde aime collecter des vignettes.

Spécialement pour Sympa, je vais révéler des secrets qui sont généralement soigneusement cachés aux clients dans les magasins.

1. Les casiers à l’entrée des magasins ne sont pas là pour te protéger des voleurs

Les casiers à l’entrée de magasins ne sont pas installés parce que les enseignes ont peur des voleurs qui peuvent cacher des marchandises dans leurs sacs à dos sans se faire remarquer. En fait, ces rangements sont principalement utilisés pour libérer les mains du client. Après tout, si tu n’as pas de sac lourd sur ton épaule, la probabilité que tu achètes plus de choses est bien plus élevée.

2. Des chariots qui te forcent à acheter plus, et à faire les courses plus longtemps

“Chargez votre téléphone ici”

La forme trapézoïdale du chariot a été conçue afin de te donner l’impression que tu n’as pas acheté beaucoup de choses, jusqu’à ce que tu commences à les ranger dans d’énormes sacs à la caisse.

Chaque année, les chariots deviennent un peu plus gros. Ainsi, selon les observations des experts, depuis 2009, la taille des caddies dans les magasins a presque doublé, et les ventes ont par conséquent augmenté de 40 %.

Ce n’est pas non plus un hasard si les enseignes mettent la plupart du temps du carrelage au sol : cela fait trembler le chariot vide pour que tu marches encore plus lentement, et que toi, tu aies donc envie de le remplir le plus vite possible pour ne plus entendre ce bruit pénible.

Il y a des astuces supplémentaires pour te donner envie de rester dans le magasin : par exemple, un chargeur de téléphone installé directement sur la poignée du chariot.

3. Des cadeaux gratuits pour lesquels tu dois payer

Chaque fois que tu reçois un petit cadeau pour une certaine somme d’argent dépensée lors de tes courses (le plus souvent, il s’agit d’un produit adapté aux enfants), tu te fais avoir par une ruse de marketing. Maintenant, ton enfant voudra avoir toute la collection, et tu devras toujours faire tes achats d’un montant défini dans ce magasin pour obtenir les petits cadeaux tant convoités.

4. La “taxe rose” qui fait payer les femmes plus cher

La “taxe rose” est une tendance selon laquelle les produits destinés aux femmes coûtent plus cher que des produits identiques destinés aux hommes. Ils sont souvent emballés dans un packaging rose vif, mais en termes de qualité et de caractéristiques, ils ne sont pas mieux ni moins bien que les produits masculins (par exemple, les rasoirs). Ainsi, selon les données d’une enquête, les articles pour les femmes sont en moyenne 7 % plus chers que ceux destinés aux hommes.

5. Les vignettes à collectionner sont un moyen de jouer
avec les clients

Quand nous étions enfants, nous avions des albums où l’on collectionnait avec excitation des autocollants de chewing-gums ou de bonbons. Même si nous avons grandi, les spécialistes du marketing se souviennent de nos passe-temps d’enfance et créent pour nous des livrets colorés dans lesquels il faut coller des vignettes afin de recevoir des cadeaux ou des promotions.

Et c’est là que commence le jeu, parce que quand tu remplis toutes les cases, tu sens que tu as gagné et tu veux alors encore plus acheter quelque chose dans le catalogue. Sache que si une casserole et une valise avec un rabais identique était simplement posées sur dans un rayon du magasin, tu serais sûrement passé devant sans y prêter attention.

6. Une carte de fidélité pour te surveiller

Si tu as une carte de fidélité dans un magasin, tu as l’impression d’être un acheteur privilégié. Alors oui, avec de telles cartes, il est vraiment rentable d’acheter des articles lors de ventes promotionnelles, mais leur tâche principale est de recueillir des renseignements sur tes achats.

Lorsque tu remplis le formulaire, tu indiques ton âge, tes coordonnées et, dans la plupart des cas, tu t’abonnes à une newsletter. Tes informations personnelles sont alors utilisées légalement (tu as signé les termes et conditions) afin d’en apprendre sur toi bien plus que tu ne peux l’imaginer.

Par exemple, les spécialistes du marketing savent que les femmes enceintes sont plus susceptibles d’acheter des produits inodores, ainsi que certaines vitamines, du calcium, du magnésium et du zinc. Si tu utilises une carte de fidélité, ils voient une liste de tes achats et n’auront aucun mal à savoir que tu es enceinte, et cela signifie pour eux qu’il est temps de t’envoyer une pub avec des promotions pour des produits pour enfants.

7. L’illusion de produits bon marché

“Promotion !”

Dans n’importe quel magasin, il est possible de trouver ces présentoirs avec une montagne de marchandises en promotion. Le fait est que si ces mêmes articles étaient placés sur leurs étagères respectives, tu ne les aurais pas remarqués. L’effet d’un petit désordre (par exemple, quand beaucoup de vêtements sont en vrac) crée le sentiment que ces produits sont beaucoup moins chers que ceux qui se trouvent rangés dans les rayons du magasin. Habituellement, ces articles se trouvent à l’entrée du supermarché et dans la plupart des passages, pour que tu t’arrêtes et y restes quelques minutes afin de voir s’il y a quelque chose d’intéressant.

8. Les portiques comptent les acheteurs, pas les voleurs

De nombreux magasins possèdent ces systèmes à l’entrée, que l’on appelle des portiques de sécurité. Leur tâche principale n’est pas de détecter les voleurs, mais de compter le nombre de clients qui sont venus dans le magasin. Ainsi, les enseignes voient le nombre de personnes qui ont fait des achats et ceux qui ont quitté le magasin les mains vides, analysant de cette façon le succès ou l’échec des ventes et promotions. Tu as peut-être même remarqué que les vendeurs de ces magasins contournent souvent ces portiques ou se penchent de sorte que le système ne les prenne pas pour des clients.

9. Comment on nous oblige à acheter des choses ordinaires dans des emballages inhabituels

Une autre astuce consiste à vendre des produits tout à fait ordinaires sous forme de souvenirs, car leur prix peut alors être augmenté. Par exemple, on peut mettre du gel douche et une éponge dans une boîte élégante ou présenter des épices bon marché dans de belles bouteilles.

Le prix de tels kits est généralement très élevé, parce que les marketeurs comprennent que tu n’offriras jamais un cadeau trop bon marché, et que tu seras sûrement bien content de ne pas avoir à te casser la tête à chercher des idées de surprises pour ta famille ou tes amis.

10. Nous ignorons les détails

Les spécialistes du marketing savent comment présenter un produit et comment duper le client. Prenons par exemple un emballage de notre jus de poire préféré : nous l’avons devant nous, mais nous ne remarquerons pas que quelque part sur le côté de la boîte, il y a aussi l’image d’une pomme. En fin de compte, il s’avère qu’il s’agit d’un jus de pomme au goût de poire, et cette information est bien indiquée dans la composition du produit,.

Les spécialistes de la publicité sont alors assurés contre des réclamations éventuelles, parce que techniquement, il y a bien la photo d’une pomme sur la boîte, elle est indiquée dans la composition, et ils ont donc la conscience tranquille : le fait que l’acheteur n’ait pas remarqué ce détail n’est pas la faute du fabricant.

11. La taille des portions affecte notre comportement

Petit à petit, les carrés des tablettes de chocolat deviennent plus grands, afin de s’assurer que les clients ne s’inquiètent pas de manger trop de sucreries : après tout, ils n’ont dégusté qu’un seul carré, comme d’habitude. Le chocolat est plus vite terminé, et c’est ainsi qu’ont “obligent” les gourmands à en acheter davantage.

Il arrive aussi que les fabricants optent pour une autre astuce : ils changent le poids du produit sans modifier l’emballage auquel nous sommes habitués, et ils réduisent le prix. Par exemple, au lieu du paquet habituel de 200 grammes de beurre, nous en achetons un nouveau de 180 grammes, mais à prix réduit.

12. Les marketeurs ne veulent pas que les hommes fassent du shopping avec leur femme

Les spécialistes du marketing savent que les femmes sont plus spontanées dans leurs achats que les hommes. Par conséquent, les articles pour les messieurs sont généralement placés plus près de l’entrée pour les y retenir pendant que les femmes remplissent le chariot dans tout le magasin et achètent beaucoup d’articles.

Alors, avais-tu connaissance de toutes ces astuces marketing ?
Et toi, en connais-tu d’autres ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Photo de couverture AboveZero / pikabu
1-36
34k