Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Cela fait deux ans que je suis mariée à un Italien, et ces hommes sont différents de l’image que nous voyons dans les films.

Il s’est avéré que la “dolce vita” (ou la douce vie) en Italie n’est pas si douce qu’on pourrait l’imaginer. Svetlana habite en Italie depuis 3 ans, et elle raconte dans son blog, sans mâcher ses mots, sa vie à l’étranger. Svetlana appelle tendrement son mari “Marissimo”, et parle ouvertement des passions enflammées des Italiens et des couleurs de la vie de la mer du sud.

Sympa a regardé le journal de la Signora et y a trouvé beaucoup de choses intéressantes.

Les Italiennes

  • Les Italiennes sont de vraies princesses gâtées par leurs parents, et plus tard, elles conserveront ce même comportement avec leurs maris. C’est pourquoi, après chaque conflit, elles retournent dans le nid familial.

  • Une histoire de la vie : Patricia pleurait dans la villa de ses parents, et criait fortement tout son mal à propos de l’infidélité de Marco. Le lendemain, le père de Patricia est allé frapper à la porte de Marco. La conversation s’est déroulée très simplement et dans le calme : le père a mis un pistolet sur la table et a dit avec une voix douce : " Écoute Marco, nous sommes tous pécheurs, mais Patricia est ma fille, ma petite princesse, et tu ne dois pas la rendre triste, elle ne doit jamais rien savoir. Si un jour, elle revient pleurer à la maison, tu auras affaire à moi ". Marco et Patricia vivent maintenant ensemble depuis déjà longtemps et ils ont 3 enfants. C’est ainsi que les femmes italiennes sont protégées par leur famille.

  • Le 8 mars, pour la Journée Internationale du droit des femmes, les Italiennes se rendent dans les bars, les restaurants ou dans des clubs et assistent à des soirées de striptease, les hommes arrivent plus tard et règlent l’addition. Une telle situation n’arrive qu’une fois par an.

Les Italiens

  • Il est intéressant de constater que les Italiens nés au sud sont les plus émotionnels, les Napolitains sont plus joviaux mais sauvages, quant aux natifs de Milan, ils ont un tempérament calme.

  • Personne d’autre ne peut t’appeler " amore mio " (mon amour) si passionnément qu’un Italien, tout en te dévorant littéralement du regard avec des yeux brillants d’amour. L’atmosphère se pare alors de cœurs qui se transforment en " Coliseo " (Collisée), pizza, tiramisu, ou mots tendres comme " te amo " (je t’aime).

  • Ils sont toujours à la mode. Les Italiens savent s’habiller avec élégance, ils utilisent une quantité énorme de gel pour se gominer les cheveux. Ils adorent les chemises ajustées, les foulards, ou autres écharpes.

  • Les Italiens sont des menteurs audacieux. Ils mentent et croient réellement en leurs mensonges.
    Ils ne peuvent pas s’en empêcher, ils adorent tellement le son de leur voix qu’ils s’écoutent parler tout en disant n’importe quoi. Ils n’admettront jamais leurs torts ni leurs mensonges ou encore qu’ils s’étaient mis en colère. Mon Marissimo a un caractère très fort, et il ne dira jamais " mi scusi " (excuse-moi). Au lieu de cela, pour se faire pardonner, il irait au magasin faire beaucoup d’achats à notre enfant. C’est sa façon à lui de s’excuser.

  • Personne ne se dépêche jamais. Les gens ne sont pressés ni de se marier ni de faire ou finir les choses. Leur éternel mot " domani " pour remettre les choses au lendemain peut rendre furieux ceux qui ne connaissent pas cette particularité des Italiens.

La séduction, mais sans bouquet de fleurs

  • Le début d’une relation / la période de séduction : pour l’Italien, il est très important de conquérir le cœur d’une femme, et de la meilleure façon qu’il soit. C’est alors une tempête, une pluie d’émotions : le romantisme, les huîtres, les gâteaux, des milliards de compliments et des millions de textos. Pour eux, la femme c’est la reine. La séduction à l’italienne c’est ce que devrait avoir chaque femme ! Par contre, les Italiens n’offrent pas de fleurs, même pour un mariage.

  • La première fois qu’un Italien vous invitera dans un restaurant, il l’aura déjà visité, et plus d’une fois. Il connaîtra tous les plats, les prix, les serveurs, et très probablement, il connaîtra le chef et même le propriétaire. Il est très important pour un Italien de se sentir à l’aise, et de plus, il voudra évidemment se montrer à tous, accompagné d’une belle et charmante femme.

  • Lors des premiers rendez-vous c’est toujours les meilleurs plats accompagnés de milliers de compliments sous les étoiles. Pendant cette période, les Italiens feront tout pour arriver à leurs fins et conquérir le cœur de la femme si convoitée. Ils le feront de toutes les manières possibles. Cependant, Il a été observé récemment que dans le nord de l’Italie, les hommes et les femmes paient moitié-moitié la note du restaurant, mais dans le sud, l’homme est resté toujours aussi galant.

  • Pendant la période de séduction, les garçons sont évidemment très généreux en cadeaux, mais cela ne dure malheureusement pas éternellement. Une fille que je connaissais a été invitée à Venise avec ses parents par son fiancé italien : ballade en gondoles, grands restaurants, colonnes de marbre dans la chambre — c’était absolument incroyable. Oui, il a pu se le permettre, mais une fois ses parents partis et que le couple est rentré chez lui, son fiancé italien lui a dit : " C’est fini, on n’a plus de sous maintenant. On commence une vie plus simple ". Parfois, le retour à la réalité est cruel.

Les relations

  • Les Italiens aiment les tragédies fondées sur rien. Les émotions sont à fleur de peau, c’est une éruption d’énergie. Dans ce pays, la vie est meilleure pour les personnes émotionnelles dotées d’une perception artistique. Personne n’a besoin de logique, car il n’y en a pas, il n’y a que des émotions. Un jour, il me menacera de ne plus m’épouser et le lendemain, il m’offrira une bague et me conduira devant l’autel.

  • Le mari de l’une de mes amies, a créé une playlist (liste de chansons) pour la voiture. Les chansons étaient à son goût. Plus tard il a fait un gros scandale, car elle n’a pas pu citer les titres des chansons. “Tu es une ingrate ! Je prends soins de toi”. Scandale. Rideau.

  • On ne peut vivre avec un Italien que par amour, car on ne sait pas ce qui peut se passer dans leur tête, mais certainement quelque chose d’irrationnel, d’illogique, d’explosif ou de chaotique. Malgré cela, seuls les Italiens peuvent donner cet amour passionné, qui nous manque tant. Dans leurs bras, on ressent tout l’amour du monde jusqu’au moment où le chaos l’emporte. Avec eux, c’est comme dans une histoire drôle : “J’ai voulu le tuer plusieurs fois, mais divorcer... Jamais !”

  • Un ami de mon Marissimo, nous a appelé pour refuser l’invitation à un dîner entre couples que nous avions planifiée bien longtemps en avance. La femme de l’ami de mon mari était partie voir sa mère dans une autre ville et avait décidé d’y rester quelque temps. J’ai demandé à mon mari : “Et alors, ton ami va rester tout seul pendant le week-end ? Nous pouvons manger tous les 3.” Mon mari a répondu : “Non, sa femme ne comprendrait pas, ce n’est pas dans nos traditions”.

  • Un Italien dépense beaucoup d’argent pour la nourriture ou pour les voyages, mais en ce qui concerne les affaires personnelles de sa femme c’est une autre histoire. Un jour, il se rend compte qu’il est le chef et qu’il peut décider. Cela arrive avec le temps. Au début, il te propose de faire les magasins, pour acheter de beaux vêtements, puis un jour, il dira : " Pourquoi tu as besoin de nouveaux vêtements ? Je t’aime dans le style “acqua e sapone” (eau et savon, qui signifie : toute naturelle sans maquillage). Tu as besoin d’une robe ? Attendons les soldes “.

  • Il existe en Italie un statut qui s’appelle ‘separato’ (séparé). C’est un détail très intéressant dans leur législation. ‘Separazione’ (séparation) est une permission officielle d’être infidèle, c’est-à-dire qu’un homme et une femme peuvent vivre séparément, mais ne sont pas divorcés. C’est un arrêt temporaire de leur mariage, mais conservent la relation financière, et le respect de l’un envers l’autre. Le divorce officiel peut parfois attendre plusieurs mois, voire plusieurs années.

  • Ici même la ” pasta " (les pâtes) peut avoir le goût de la passion. Il y a un plat qui s’appelle " pasta del cornuto " (les pâtes du cocu). Ce sont des pâtes sans sauce, car la sauce est toujours préparée en même temps que les pâtes et cela prend du temps. Dans les pâtes du cocu, on trouve juste un peu de beurre et du poivre, du fromage peut y être aussi ajouté, mais il n’y aura pas de sauce. Si la femme n’a pas préparé la sauce, qu’est-ce qu’elle faisait et avec qui ? Alors, si tu prépares des pâtes sans rien, sois prête à répondre aux questions et à avoir des scènes de jalousie.

Mamma mia !

  • Ce qu’on appelle les passions italiennes, c’est-à-dire faire de l’esclandre en public n’est pas la réalité chez les Italiens. Oui, évidemment ils sont très émotionnels et passionnés, mais il y a une règle : ils se querellent comme ils le veulent à la maison, mais à l’extérieur ou devant du monde, ils se retiennent, c’est interdit de monter le ton contre ton mari. Point. Si une Italienne peut se permettre de faire un scandale à son mari en public, on dira d’elle qu’elle est certainement malade ou en dépression.

  • " Mamma mia “, ce n’est pas qu’un cliché de comédie. Les Italiens le crient vraiment en levant les mains vers le ciel. Quand j’ai vu ça pour la première fois, j’ai rigolé un long moment. C’était comme un film avec Celentano. Par la suite, ce n’était plus aussi rigolo.

  • Les Italiens ne savent pas se quereller normalement en restant des gens civilisés. Ils disent des choses que normalement les gens adultes n’osent pas ou plus prononcer, et ‪advienne que pourra. Comme avec un enfant blessé, ce n’est pas possible de tenter de raisonner avec eux dans ces moments. Le ” maschio " (macho) doit se calmer et essayer d’oublier tout ce qui a été dit par un ‬effort de volonté. On doit juger les Italiens par leurs faits, mais pas à leurs mots.

  • La paix, elle, revient très vite, on entend encore et encore des " amore " (mon amour) " te amo " (je t’aime) etc. Pour demander pardon les Italiens parlent d’amour, achètent des délices et s’occupent des enfants.

Petites astuces

  • Un Italien va être fâché par une chose, mais pas par une autre. Si tu manges avec une copine quelque part et que tu reviens en ayant le ventre plein, tu as 99% de chance qu’il soit fâché, et il peut faire une scène en lançant des " Mamma mia " tout en levant les mains au ciel. Par contre, si tu lui dis que tu n’avais pas d’appétit et que tu n’as mangé qu’une glace avec ta copine, il te dira tendrement ma " bambina " (mon petit bébé) ! Il n’y aura pas de conflit, et cela même si tu as l’estomac bien rempli d’un steak arrosé de vin. Ce sont de petites astuces pour ne pas énerver une créature si passionée !

  • L’arme secrète des Italiennes, c’est un compliment, mais pas n’importe lequel. Il n’y a rien de mieux que de dire : " Comme tu es beau ! “, et rien de plus. Il va le croire, et même s’il ne ressemble pas à Marcello Mastroianni, il en sera heureux sans aucun doute.
    Les hommes eux-mêmes, se saluent en s’interpellant à grand coup de ” ciao bello ! " (salut, bel homme !) le mot " bello " (beau) peut s’entendre partout. À chacun son appréciation.

Mariage à l’italienne

  • En Italie, Il existe 3 types d’invitations à un mariage : la première, uniquement à l’église (tu assistes seulement à la cérémonie de mariage et aux félicitations), la deuxième, à toute la fête (cérémonie, repas, dessert, et soirée festive), la troisième est une invitation pour le dessert (c’est-à-dire que tu viens en fin de repas prendre le dessert et participer à la soirée festive). Tout est indiqué dans l’invitation.

  • Le repas d’un mariage italien est curieusement très calme. Cependant des danses peuvent avoir lieu, surtout si la mariée est Russe. Tout le monde mange beaucoup et la nourriture est délicieuse, mais ça reste assez silencieux.

  • Les jeunes mariés se tiennent au centre de la salle de réception, et les invités s’approchent pour les féliciter discrètement et prendre des photos avec eux.

  • Un mariage italien coûte très cher. Les robes coûtent pas moins de 1 000 €, mais en moyenne de 2 à 3 000 €. Il faut compter aussi au moins 1 000 € pour le photographe. Certaines familles contractent un prêt à cette occasion, pour pouvoir offrir un beau mariage.

  • Le plus souvent, les jeunes mariés reçoivent de l’argent comme cadeau. Les fiancés peuvent aussi indiquer l’adresse d’un magasin où ils ont dressé une liste de cadeaux de mariage, ou encore donner le nom d’une agence de voyage. Les jeunes mariés ne reçoivent pas de fleurs, ce n’est pas dans leurs traditions.

  • Les robes blanches sont proscrites pour les invitées, mais les tenues noires sont les bienvenues. C’est la couleur la plus répandue pour assister à un mariage. Si un jour tu aperçois beaucoup de gens en noir, ce ne seront peut-être pas des funérailles, mais des convives qui attendent la future mariée.

Comment trouves-tu ces passions italiennes ? Est-ce qu’une telle “dolce vita” te conviendrait ?

Photo de couverture signora_svetlana / Instagram