Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

D’après une étude, les hommes n’exagèrent pas quand ils sont enrhumés

Quand on est malade, il est tout à fait normal de se sentir affecté par les symptômes et la fatigue qui nous obligent à rester au lit et à prendre des médicaments. On se sent vraiment mal et parfois aussi un peu déprimés d’être si faibles. Mais les hommes, eux, ont la réputation d’exagérer un peu la situation : ils ont une capacité à se plaindre pour un simple rhume qui agace parfois prodigieusement les femmes.

Sympa a voulu en savoir plus sur la question, et va t’expliquer pourquoi les hommes ont la réputation d’exagérer lorsqu’ils sont malades. En font-ils vraiment trop ou pas ?

“Le rhume de l’homme”

Dans les dictionnaires Oxford et Cambridge nous trouvons le sens de “man flu”, qui définit une maladie qui n’est pas grave, mais qui peut avoir des effets bien plus forts chez les hommes. Une recherche sérieuse a été lancée, afin de donner une explication plus claire à ce sujet.

Les souris et le système immunitaire

Les souris sont d’excellents modèles pour les recherches médicales concernant les humains. On a donc étudié les systèmes immunitaires des rongeurs, en prenant en compte leur genre, leur âge et leur réaction au rhume. On a pu conclure que les souris femelles ont un système immunitaire plus fort que les mâles grâce à une hormone féminine appelée œstradiol.

L’effet immunosuppresseur chez l’homme

Il existe une grande différence entre les hommes et les femmes en matière de système immunitaire. La recherche affirme que les hommes ont plus de problèmes lorsqu’ils sont atteints de maladies respiratoires. En fait, la testostérone des hommes a un effet immunosuppresseur qui peut diminuer les bienfaits des vaccins contre la grippe, rendant les hommes plus enclins à devoir être hospitalisés.

Alors, les hommes exagèrent-ils lorsqu’ils sont enrhumés ou non ?

Le rôle des hormones dans le système immunitaire est réellement très présent dans cette recherche. Chez les femmes, l’œstradiol agit comme un agent immunoprotecteur, raison pour laquelle elles ont moins de chances de tomber malades ou d’attraper un rhume.

En revanche, la testostérone des hommes agit comme un agent suppresseur immunologique, les rendant plus enclins à attraper un rhume, mais aussi à en souffrir différemment et plus fortement que les femmes.

On peut donc conclure que les hommes attrapent plus facilement le rhume que les femmes, et en souffrent potentiellement plus. La croyance selon laquelle ils exagèrent leurs symptômes lorsqu’ils tombent malades n’est pas complètement juste.

Après avoir lu cet article, que penses-tu des hommes qui ont un rhume ? Crois-tu qu’ils exagèrent quand même un peu ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture Big / 20th Century Fox