Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Découvre à quoi ressemblent tes dessins animés préférés dans le reste du monde

2-15
15k

Selon le pays où ils sont diffusés et la langue de traduction, les dessins animés peuvent subir de nombreuses modifications. Souvent basés sur des livres, ils représentent des versions différentes, comme par exemple l’Espagne qui, en 1950, a créé sa propre version de Cendrillon “Erase una vez” (“Il était une fois”), et l’a diffusée en même temps que les États-Unis.

Chez Sympa, nous sommes fans de dessins animés et avons donc décidé de te proposer de découvrir nos personnages préférés dans différents pays du monde.

1. Blanche-Neige et les Sept Nains (USA)
Le conte de la princesse endormie et des sept chevaliers (Russie)

Alexandre Pouchkine a écrit sa propre version du conte de fées “Blanche-Neige” qui inspira les studios d’animation Soyouzmoultfilm en 1951 pour en faire un dessin animé. L’histoire se déroule en Russie, et raconte comment une méchante reine essaie de se débarrasser de sa belle-fille. Cette dernière se réfugie dans la forêt... mais au lieu de rencontrer sept nains comme dans la version que l’on connaît, elle fait connaisance avec sept beaux guerriers. La pomme empoisonnée, le cercueil de verre et le prince charmant sont cependant toujours présents, comme dans l’histoire de Disney.

2. Cendrillon (USA) / Zolouchka (Russie)

Qui ne connaît pas le grand classique de Charles Perrault, Cendrillon, considéré comme l’un des contes les plus lus dans le monde ? En Russie, la protagoniste se prénomme Zolouchka, et c’est une fois de plus les studios d’animation Soyouzmoultfilm qui lui ont donné vie. Le court-métrage russe est un peu plus fidèle à l’histoire originale (c’est-à-dire que le papa de Cendrillon est toujours vivant), alors que chez Disney, on retrouve une jeune fille livrée à elle-même après la mort de son père.
Le court-métrage a été doublé en anglais et l’une de ses versions utilise la voix de l’actrice Sarah Jessica Parker comme narratrice.

3. Le Chat potté (USA)
Le merveilleux monde du chat potté (Japon)

Le célèbre chat que nous avons pu découvrir dans le dessin animé Shrek, a sa propre série d’animation au Japon. Le premier film date de 1969 et est adapté du grand classique de Charles Perrault “Le chat botté”. Son nom en français n’est autre qu’un jeu de mot entre “chat botté” pour ses bottes et “chat potté” (chapeauté) pour son chapeau. Dans l’histoire japonaise, le matou se lie d’amitié avec un fils de meunier qui doit supporter ses deux méchants frères. Le chat l’aide à épouser une princesse, tout en sauvant le royaume d’un ogre diabolique possédant toute une armée de souris. Il est d’ailleurs devenu si populaire qu’il est maintenant la mascotte de Toei Animation.

4. Aladdin (USA) / Aladdin et la lampe merveilleuse (Japon)

Le Japon a décidé de créer sa propre version du conte d’Aladdin, mis en scène par Disney en 1992. C’est l’histoire d’un jeune homme et de sa lampe magique, parfois aussi porteur d’une bague magique selon les versions. Les deux dessins animés se rejoignent au niveau des personnages et le méchant est toujours accompagné de son perroquet. Petite anecdote : la chaîne Disney Channel a longtemps diffusé la version japonaise. Curieux, non ?

5. La Petite Sirène (USA) / Rusalochka (Russie)

Le conte de Hans Christian Andersen n’est autre qu’une tragique histoire d’amour dans laquelle une sirène tombe amoureuse d’un humain et décide de sacrifier sa vie sous l’océan afin de pouvoir vivre leur idylle. En 1969, la Russie décide de faire un film d’animation directement inspiré de cette histoire. La version russe et la version américaine diffèrent un peu vers la fin, mais représentent toutes deux un amour qui ne connaît aucun obstacle.

6. Winnie l’ourson (USA) / Vinni Pukh (Russie)

Les contes de fées ne sont pas les seuls à être adaptés. Le célèbre dessin animé mettant en scène Winnie l’ourson connaît lui aussi sa propre version en Russie. Le personnage est même le protagoniste de plusieurs courts métrages.
Voici quelques différences notables : Vinni Pukh est excentrique, pas stupide ; Maître-Hibou est une fille ; Jean-Christophe n’existe pas ; les amis de Vinni sont des animaux de la forêt et non des jouets. Enfin, les paysages ressemblent à des dessins coloriés par des enfants.

7. Pinocchio (USA) / Buratino (Russie)

L’histoire d’un menuisier qui rêve d’avoir un fils et donne vie à une marionnette en bois connaît deux versions : Pinocchio de Disney et Buratino venu de Russie. Les deux dessins animés sont différents : Buratino doit retrouver une clé pour sauver son ami des griffes d’un être malveillant, son monde tourne autour des peluches et il n’y a pas d’âne, ni d’aventure fantastique comme dans la version de Disney.

8. La Belle et la Bête (USA) / La Fleur écarlate (Russie)

On ne compte plus les versions de la célèbre histoire d’une jolie jeune femme qui tombe amoureuse d’une affreuse bête. Dans la version russe, Anastasia (et non Belle), la plus jeune des filles d’un marchand, se retrouve sur une île, prisonnière des griffes d’un monstre, afin que son père puisse s’échapper. Ce film d’animation a été doublé plusieurs fois en anglais, dont une version avec les voix d’Amy Irving et de Tim Curry.

9. Le Monde incroyable de Gumball
(France, Royaume-Uni,USA)
Étoile miraculeuse (Chine)

Elmore est le personnage principal d’un monde peu ordinaire. Cette histoire a inspiré une série de courts métrages d’animation en Chine, qui ont permis de promouvoir le lait de chèvre “Miracle Star”, d’où l’adaptation des personnages en biquettes. Les animateurs de Gumball ont d’ailleurs décidé de créer un épisode clin d’œil, appelé “The Copycats” (Les Imitateurs), dans lequel les protagonistes doivent affronter une famille de chèvres.

10. Les Supers Nanas (USA) / Super Nana Zeta (Japon)

Les “Supers nanas” sont devenues si populaires au Japon qu’elles ont eu droit à leur propre film d’animation. Contrairement à la version que l’on connaît en France, les nouvelles supers nanas ne sont pas sœurs et sont, à la base, des filles normales qui doivent se transformer en leurs alter ego. Il y a d’ailleurs de nombreuses scènes de transformations comme dans la série animée “Sailor Moon”. Le professeur Utonium a également un fils qui aurait pu être inspiré par Dexter, le protagoniste de la série “Le laboratoire de Dexter”.

11. Adventure Time (USA) / La légende de Lucky Pie (Chine)

La légende de Lucky Pie” est une série d’animation indépendante chinoise qui raconte l’histoire de Lucky, un garçon hibou et de Pie, un cheval qui parle. Tous deux partent à l’aventure avec une princesse sirène, comme dans l’histoire de Finn et Jake. Certains fans d’animation ont d’ailleurs aussi remarqué que Pie ressemble étrangement à Pokey, un autre cheval qui fait son apparition dans les dessins animés en stop-motion de Gumby.

Et toi, as-tu déjà cherché si tes dessins animés préférés avaient
leurs propres versions dans le monde ?
N’hésite pas à nous faire part de tes découvertes dans les commentaires !

2-15
15k