Sympa
Sympa

La nature n’a vraiment pas besoin de Photoshop pour nous surprendre, et ces exemples le prouvent !

Il paraît que pour les personnes qui ne connaissent pas la physique, le monde est rempli de mystères et de merveilles. À vrai dire, même en connaissant les causes de certains phénomènes, ils sont toujours aussi impressionnants, et pour s'en convaincre, il suffit de regarder les photos que nous avons sélectionnées dans cet article. Leurs auteurs ont réussi à capturer un éclair circulaire, des colonnes de "feu", des nuages aux couleurs de l'arc-en-ciel, un mirage, et même un phénomène plutôt effrayant appelé vortex de fumée...

Sympa te présente, aujourd'hui, des phénomènes optiques rares et troublants qui prouvent que la nature n'a vraiment pas besoin de Photoshop pour nous impressionner.

Feu de Saint-Elme

Le feu de Saint-Elme est une forme particulière de décharge à effet couronne qui se produit à partir de hautes structures pointues, dans le cas d'une tension élevée de 500 volts/mètre causée par un champ électrique dans l'atmosphère. Cela se produit souvent lorsqu'un orage approche, ou en hiver pendant une tempête de neige. Ce "feu" peut aussi apparaître sur la carlingue d'un avion piégé dans un nuage de cendres volcaniques.

Le nom de ce phénomène vient des marins de l'Antiquité qui croyaient que l'effet couronne des décharges, autour des mâts des bateaux, augurait d'un bon voyage, si bien qu'ils l'ont nommé d'après leur saint patron Saint-Elme, également connu sous le nom d'Érasme.

Gloire

Ce phénomène optique se produisant dans les nuages et qui porte le nom de "gloire" vient d'une traduction latine du mot "ornement". Le nom "gloire" est pleinement justifié. Des anneaux de couleur arc-en-ciel apparaissent en raison de la diffraction de la lumière, qui se reflète dans les gouttelettes d'eau, si bien qu'elle repart du nuage dans la direction où elle y est arrivée.

Ce phénomène peut être observé dans les nuages qui se trouvent devant une source de lumière. Pour voir ce phénomène, il faut se trouver en l'air, sur une montagne, ou comme sur la photo, sur un pont assez haut, et la source de lumière (solaire ou lunaire) doit se trouver derrière soi.

Foudre globulaire

Contrairement à d'autres phénomènes naturels, aucune explication convaincante n'a encore été trouvée pour l'apparition de la foudre globulaire. Selon l'avis général, il s'agit d'un phénomène d'origine électrique, un type particulier de rayons sphériques qui apparaissent par temps orageux et se déplacent suivant un itinéraire imprévisible.

Certains scientifiques considèrent la foudre globulaire comme une manifestation de phosphènes, qui sont des sensations visuelles apparaissant sans exposition à la lumière, donc une sorte d'hallucination, tandis que d'autres nient complètement son existence. Cependant, il est difficile d'ignorer les nombreux témoins oculaires qui ont été confrontés à ce phénomène rare, en le photographiant ou même en le capturant en vidéo, ce qui serait tout à fait impossible dans le cas d'une hallucination.

Halo

Un halo se définit comme un anneau lumineux autour d'une source de lumière, qui peut être le soleil, la lune, et même les lampadaires. Ce phénomène est produit par la présence de cristaux de glace dans les cirrus à une altitude de 5 à 10 kilomètres. La lumière réfléchie par ces cristaux se dégrade en un spectre, donnant au halo un aspect arc-en-ciel. Il existe beaucoup de types de halos différents, sous forme de cercles et d'arcs, et il est possible de les observer dans les climats froids, par temps clair.

Colonnes de lumière

Les colonnes de lumière ou colonnes de feu sont un type relativement rare de halos qui, comme tous les autres, proviennent de la réfraction des cristaux de glace. En règle générale, on peut observer cet "arc-en-ciel d'hiver" lors des fortes gelées.

Nuage iridescent

Cette beauté peut être observée si le soleil se couche derrière un nuage dense, et qu'à côté se trouve un nuage moins dense, par exemple dans un altocumulus ou un cirrus. Sous une certaine position du soleil, ce nuage peut se teindre de couleurs arc-en-ciel, car les rayons lumineux de différentes longueurs d'onde sont reflétés de façon particulière, et par conséquent, la lumière de ces ondes atteint l'œil de l'observateur depuis différentes directions. Souvent, la lumière prend alors une teinte pastel, mais elle peut aussi être très brillante.

Mirage

Le mirage est présenté comme une réfraction importante des courants lumineux à la limite entre des couches d'air de densité et température différentes. Sous ce phénomène optique, une personne peut observer, non seulement, un objet lointain comme s'il était réellement visible, mais aussi, son reflet dans l'atmosphère.

Sur la photo ci-dessus, on peut observer un mirage inférieur, et en réalité, il s'agit simplement d'un reflet du ciel sur une surface sablonneuse surchauffée.

Les mirages supérieurs sont plus fréquents dans les régions polaires, où l'on trouve une grande quantité de glace à la structure rectiligne. C'est sans doute grâce à cet effet que les Islandais ont découvert l'existence du Groenland.

Fata Morgana

Il s'agit d'un phénomène optique composé de plusieurs formes de mirages à la fois. Ainsi, les objets distants sont répétés de nombreuses fois et avec diverses distorsions ; par exemple, la photo ci-dessus a été prise en Australie. Ce phénomène inhabituel a été nommé d'après la fée de la mer, Morgana, qui selon la légende, vit au fond des océans et envoie aux voyageurs des apparitions fantômes.

En fait, il n'y a rien de mystique ici : l'effet Fata Morgana se produit dans le cas où, en raison des variations de la température dans les couches inférieures de l'atmosphère, des segments consécutifs d'air de densités différentes se forment, capables de produire des réflexions oculaires.

Effet Novaya Zemlya

Voici un autre type de mirage qu'il est intéressant de mentionner. Il s'observe dans les régions polaires comme l'Antarctique et l'Arctique, et son principe est qu'une illusion d'aube apparaît avant qu'elle ne se produise réellement. Selon les conditions, le soleil est perçu comme une ligne ou un quadrilatère.

La cause de l'effet Novaya Zemlya est la réflexion et la courbure des rayons du soleil dans certaines couches de l'atmosphère, à travers lesquelles le soleil semble être plus haut qu'il ne l'est réellement. Le phénomène a reçu ce nom parce qu'il a été observé pour la première fois dans la région de la Nouvelle-Zemble, en Russie. C'est au cours de l'expédition de la mer de Barents, le 24 janvier 1597, que les participants ont aperçu le soleil deux semaines avant la fin de la nuit polaire.

Vortex de fumée

En juillet 2017, le peuple britannique a été effrayé par un énorme anneau noir dans le ciel au-dessus du circuit M62 à l'ouest du Yorkshire. De tels anneaux avaient déjà été observés en Californie, au Kazakhstan et ailleurs. Certains considèrent qu'il s'agit d'une variante d'un ovni, et même d'une "passerelle vers un monde parallèle".

Mais les scientifiques ont une autre explication : ces mystérieux anneaux noirs sont des tourbillons créés par la fumée. Par exemple, ce jour-là, la reconstitution d'une bataille historique avait lieu dans le Yorkshire, et l'anneau noir était probablement aux tirs des canons.

Quel phénomène t'a le plus impressionné ? As-tu été témoin d'autres illusions d'optique rares ? Laisse un message dans les commentaires !

Sympa/C’est curieux/La nature n’a vraiment pas besoin de Photoshop pour nous surprendre, et ces exemples le prouvent !
Partager cet article