Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

La reine Élisabeth II a sauvé une race entière de chevaux de l’extinction et on ne peut que l’en remercier chaudement

Les chevaux ont toujours été quelque chose de spécial pour la famille royale britannique, en particulier pour la reine Élisabeth II. Cependant, une race de chevaux en particulier doit carrément sa survie à la reine, qui l’a sauvée de l’extinction avant qu’il ne soit trop tard.

Sympa admire les gens qui contribuent à sauver les animaux de l’extinction, surtout quand il s’agit tout simplement d’une reine !

Cleveland Bay (aussi connu sous le nom de Bai de Cleveland) est une race de cheval qui a beaucoup donné à l’être humain. Élevés comme chevaux de charge au XVIIe siècle en Angleterre, ils ont fait du travail agricole, tiré des calèches et même aidé des soldats à transporter de l’artillerie pendant la Première Guerre mondiale. Malheureusement, après cette dernière, leur popularité a commencé à décliner. À partir de 1960, il n’y avait plus que quatre étalons dans le pays.

Pile au moment où la race Cleveland Bay était à une période obscure de sa vie, ces beaux animaux ont soudainement trouvé une nouvelle amie parmi la (très) haute société. Après avoir entendu parler de la situation de ces animaux, la reine Élisabeth II a acheté un cheval appelé Mulgrave Supreme qui avait failli être vendu aux États-Unis. Elle a décidé de l’élever et de le protéger. Le poulain a été envoyé dans les fermes d’élevage pour produire des chevaux de race pures et hybrides.

Le fait d’avoir le soutien de la reine a également contribué à la popularité du cheval et Mulgrave Supreme est devenu un nom bien connu chez les éleveurs de chevaux, et même, une célébrité lui aussi. Après 15 ans de “travail” comme reproducteur, il y avait au moins 36 étalons dans tout le pays.

Le nombre de Cleveland Bays a donc grandi et après de nombreuses années, la race a trouvé sa place auprès de tous les membres de la famille royale. Le Prince Philip d’Edimbourg a ainsi dirigé une équipe constituée de ces chevaux lors d’épreuves internationales d’attelage. En plus, ils font partie des Royal Mews, les écuries de la famille royale britannique et sont donc utilisés dans les événements et cérémonies royales.

Aujourd’hui, ces chevaux sont encore rares, puisqu’il y en a entre 500 et 800 dans le monde. C’est quand même un chiffre impressionnant, si l’on considère que cette espèce était presque disparue il y a quelques décennies à peine.

Connais-tu des histoires d’animaux sauvés de l’extinction juste à temps ? Raconte-nous dans les commentaires ci-dessous.