Sympa

Pourquoi le niveau d’études est de moins en moins important de nos jours ?

Selon les statistiques, seulement 60 % des étudiants américains obtiennent un diplôme d’études secondaires. Mais cela ne veut pas dire que les autres ont mal tourné. Dans le monde actuel, l’enseignement supérieur ne garantit le succès à personne. Ces dernières années, nous avons entendu plus d’une histoire d’entrepreneurs autodidactes qui n’ont pas perdu de temps avec les études avant de conquérir le monde, alors que leurs anciens camarades étudiaient sagement à l’université.

Chez Sympa, nous suivons les tendances mondiales, et nous avons cherché à comprendre pourquoi l’enseignement supérieur est un peu plus déprécié chaque jour.

1. Des frais de scolarité absolument énormes

Généralement, suivre des études coûte beaucoup d’argent, et les jeunes diplômés doivent ensuite rechercher un emploi bien rémunéré afin de rembourser leurs dettes. Mais il y a un autre problème : beaucoup d’entreprises n’embauchent que des personnes ayant de l’expérience professionnelle. C’est pourquoi de plus en plus de jeunes choisissent de se lancer dans la vie active immédiatement après le baccalauréat, car dans les quatre à cinq années qui suivent, ils deviennent des spécialistes qualifiés pouvant justifier un salaire décent, et ils possèdent en plus une réelle expérience professionnelle.

2. De nombreux pionniers n’ont jamais eu de diplôme

Oprah Winfrey a commencé sa carrière à 19 ans, Mark Zuckerberg a quitté l’université d’Harvard durant sa deuxième année afin de travailler sur son “projet Facebook”. Les personnes diplômées sont en fait de bons suiveurs : ils reçoivent et ingurgitent des informations toutes faites, sans même les remettre en question, et leurs esprits sont formatés pour répondre à des tests et examens ordinaires, alors que d’autres entrent dans le monde du travail avec un esprit encore flexible et des idées fraîches qui leur permettent finalement de se démarquer.

3. De nouveaux métiers apparaissent chaque jour

Il y a 20 ans, les techniciens en robotique, les spécialistes en référencement, et les nutritionnistes n’existaient pas encore. Certains domaines se développent tellement vite qu’on ne peut tout simplement pas apprendre à les maîtriser à l’école. L’entrepreneuriat en ligne en est un bel exemple. L’enseignement supérieur est une institution très complexe qui ne suit pas l’évolution du monde, qui est bien trop rapide. Et c’est d’ailleurs effrayant de penser à la façon dont le marché du travail changera d’ici 20 ans : il y aura des métiers (et sans doute des formations) qui n’ont même pas encore de nom actuellement.

4. L’apprentissage en ligne, c’est le pouvoir !

Les universités offrent un panel assez général de formations, même si de nombreuses nouvelles matières sont liées à la principale. Aujourd’hui, il existe un grand nombre de plateformes en ligne qui peuvent aider n’importe qui à développer de nouvelles compétences, et il est donc parfois inutile de passer quatre ou cinq ans à étudier à l’université.

Par exemple, beaucoup de programmeurs devenus célèbres sont autodidactes, comme Bill Gates ou Julian Assange. Ils ont appris les différents langages de programmation dans les livres ou à travers des cours en ligne, et ils ont immédiatement mis leurs connaissances en pratique. Cette méthode s’avère finalement beaucoup plus rapide et efficace que de rechercher un programme d’études approprié et de passer ensuite quatre ou cinq ans à étudier à l’université.

Et toi, es-tu allé(e) à l’université ? Connais-tu des exemples de personnes qui n’ont pas fait d’études supérieures et qui ont tout de même réussi leur carrière ? Laisse ton avis sur le sujet dans les commentaires ci-dessous, et partage cet article avec ton entourage !

Illustrations Alena Sofronova pour Sympa