Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Qu’arrive-t-il aux enfants dont les parents souhaitent faire de grands acteurs ?

Les mamans qui amènent leurs enfants passer des auditions sont généralement appelées “stage mothers”, c’est-à-dire “mères de scène”. Elles exercent non seulement leur rôle de maman, mais deviennent aussi le manager de leur progéniture : elles s’assurent que l’enfant n’arrive pas en retard, qu’il ait une bonne présentation et qu’il connaisse son texte par cœur. Généralement, le terme “stage mother” est utilisé dans un sens plutôt négatif, car ces femmes ont tendance à faire pression sur leurs enfants et à les forcer à atteindre de bons résultats par tous les moyens possibles.

Chez Sympa, nous nous sommes glissés dans les coulisses de la vie des enfants acteurs et de leurs parents, et avons découvert quelles conséquences peut avoir un tel mode de vie.

Quels sacrifices les parents sont-ils prêts à faire pour que
leur enfant atteigne les résultat souhaités ?

La mère de l’actrice Masha Godkin traînait sa fille d’une audition à l’autre, alors que l’enfant souhaitait tout simplement rester à la maison et lire un livre. Les rôles que recevait la petite fille sont devenus la raison de ses querelles avec ses pairs, qui l’enviaient désespérément et qui ont commencé à la détester. “Ma mère était le centre du monde. Elle voulait vraiment que je passe tous mes castings avec succès, et quand j’échouais, je me sentais indigne de son amour”.

La directrice d’une agence de talents pour enfants a décrit ce genre de mères : “Imaginez une femme autoritaire qui apprend aux réalisateurs à diriger, qui demande divers privilèges et qui oblige son enfant à jouer même si ce dernier ne le souhaite pas”.

Certains parents sont prêts à tout pour que leur enfant réussise et devienne acteur. Par exemple, un jour, une mère n’a pas hésité à manquer l’enterrement de sa grand-mère pour pouvoir emmener sa fille à une audition. Une autre maman a conduit sa fille de 3 ans à un casting, mais l’enfant était trop timide. Elle n’a pas réussi à passer cette audition et l’organisateur leur a proposé de revenir quelques mois plus tard. Quand la mère et sa fille sont sorties, l’organisateur a vu par la fenêtre que la femme criait sur la petite d’un air menaçant : “Si tu n’y retournes pas immédiatement pour réussir cette audition, des clowns viendront te chercher !” L’enfant a fondu en larmes, mais elle est retournée passer l’audition en tremblant comme une feuille.

Il arrive aussi que l’enfant commence à paniquer à tel point qu’il reste figé sur scène incapable de faire quoi que ce soit. Certaines mamans accourent alors sans réfléchir, afin d’aider leur enfant. C’est exactement ce qu’a fait une Américaine lorsque sa fille a oublié les paroles de sa chanson lors d’un concours de talents à l’école. Cette situation a été filmée, et la vidéo est instantanément devenue virale.

Ce sont leurs propres rêves non réalisés qui poussent
les femmes à se comporter de cette façon

La stage mother gère non seulement la vie personnelle de son enfant, mais aussi sa vie professionnelle. On considère que la principale raison de ce contrôle total sont les rêves non réalisés des parents. Par exemple, la mère de Masha Godkin voulait devenir actrice, mais elle n’y est pas parvenue. Pour une raison quelconque, la femme a donc décidé que sa fille aussi voudrait exercer ce métier.

Les psychologues ne voient rien de mal au fait que les enfants participent à des films ou des publicités, mais les spécialistes avertissent que c’est l’enfant lui-même qui doit désirer le faire : dans le cas contraire, il ne fera qu’exécuter la volonté de ses parents. Il existe aussi une sorte de piège psychologique : le succès de l’enfant inspire tellement les parents que ces derniers commencent à beaucoup trop s’investir dans la vie de leur progéniture.

Aux Pays-Bas, les psychologues ont mené une petite expérience à laquelle ont participé 43 parents (majoritairement des femmes) ayant la quarantaine. Chacun d’eux avait un enfant âgé de 8 à 15 ans. Les parents ont passé un test psychologique qui a déterminé s’ils percevaient leur enfant comme un individu à part entière ou non. Il s’est avéré que les adultes qui avaient des rêves non réalisés étaient plus enclins à considérer leur enfant comme étant une partie d’eux-mêmes.

Autrement dit, ce genre de parents ne vivent que pour leur enfant et profitent des victoires de ce dernier comme si elles étaient les leurs.

Qu’arrive-t-il à ces enfants, et que ressentent-ils ?

Contrairement à ce que peuvent penser la plupart des spectateurs, le monde du cinéma n’apporte généralement aux enfants que du stress : une forte concurrence, l’absence d’un emploi permanent, les refus fréquents, et les reproches des parents qui n’ont pas vu leurs propres espoirs se réaliser. Il n’est pas rare de voir une stage mother déménager dans une autre ville avec son enfant, immédiatement après avoir reçu une offre intéressante.

“J’avais 13 ans quand l’ami de ma mère m’a proposé un travail de mannequin. J’ai été étonnée, mais j’ai quand même accepté. Dans la pièce, deux femmes élégantes me regardaient comme si j’étais une vache au marché et qu’elles s’apprêtaient à m’acheter. Elles me posaient des questions, mais n’écoutaient pas mes réponses : elles regardaient à quoi ressemblaient mes lèvres et ma bouche”. © Cusi Cram / scarymommy

En outre, il existe une grande différence entre un enfant acteur et un adolescent acteur. Généralement, lorsque le jeune talent grandit, l’intérêt du public diminue et les parents essaient donc d’empêcher la croissance physique et émotionnelle de l’enfant par tous les moyens possibles.

L’estime de soi de ces enfants est généralement très fragile, car ils ne se sentent bien que lorsqu’ils arrivent à faire plaisir à leurs parents. Un seul échec peut facilement provoquer une dépression. En grandissant, ces enfants continuent de vivre en gardant la même manière de penser : ils recherchent ceux qui pourront les guider et les complimenter, et en deviennent complètement dépendants.

Un autre problème fréquent : l’argent. Même si dans la plupart des pays l’argent des enfants acteurs est protégé par la loi, des incidents désagréables peuvent quand même se produire. Par exemple, Gary Coleman a poursuivi ses parents et son manager personnel en les accusant d’avoir détourné l’argent qu’il avait gagné en tant que jeune acteur. Il n’a réussi à récupérer qu’une partie de la somme.

N’oublions pas non plus la pression du côté du public. Quand Brooke Shields est apparue à l’âge de 12 ans dans le film “La Petite”, les médias ont beaucoup critiqué la mère de la jeune actrice, mais, plus tard, la maman a quand même envoyé sa fille participer à d’autres projets du genre. Bien évidemment, c’était beaucoup trop de pression pour la psyché de l’adolescente.

Même certaines stars mondiales avaient de tels parents

Il existe beaucoup de célébrités dont les parents sont le manager officiel. Les relations personnelle et professionnelle se mélangent et cela mène généralement à de mauvais résultats.

Les deux exemples les plus tristes sont Lindsay Lohan et Macaulay Culkin. Les deux acteurs ont eu beaucoup de mal à s’adapter à leur vie d’adulte, notamment à cause du comportement insupportable de leurs parents.

Il existe cependant des exemples très positifs : Jodie Foster est actrice depuis l’âge de 3 ans, elle est devenue célèbre à l’âge de 14 ans grâce à sa participation dans le film “Taxi Driver”, et sa carrière ne s’est pas arrêtée à l’âge adulte.

Sur la photo ci-dessus, se trouve Melissa Francis. Dans les années 70 et 80, son visage était omniprésent sur les écrans de télévision, et la jeune fille y est parvenue grâce à l’aide de sa mère. Melissa avoue : “J’ai de merveilleux souvenirs de ma mère, mais il y en a aussi d’autres qui sont beaucoup moins agréables. Quand j’étais petite, je n’arrivais même pas à comprendre si on me félicitait ou si on m’insultait”. Malheureusement, la mère de la jeune actrice était trop dure et leur relation s’est effondrée (les deux femmes ne se sont pas parlé pendant plusieurs années).

Bien évidemment, toutes les stage mothers
ne sont pas des monstres

Il s’agit de la psychologue et ancienne mannequin et ballerine, Vivian Diller. Quand son jeune fils s’est vu offrir un rôle, la femme a refusé car cela voulait dire qu’il fallait déménager. Vivian n’a pas voulu détruire sa famille.

Les directeurs d’agences de talents pour enfants conseillent aux stage mothers et aux pères de suivre quelques règles très simples :

  • Considérez la carrière d’acteur de l’enfant comme étant une activité facultative et non pas son activité principale.
  • Si l’enfant n’a pas pu obtenir le rôle, ne l’accusez pas de ne pas avoir assez de talent, de manquer de persévérance, etc.
  • Si vous sentez que votre estime de soi diminue ou augmente en fonction de la réussite de votre enfant, arrêtez-vous.
  • Trouvez un manager qui protégera les intérêts de l’enfant et non pas celui des parents.
  • Soyez prêt à arrêter la carrière de votre enfant s’il n’apprécie plus la vie d’acteur. Même si beaucoup d’énergie et d’argent ont été investis dans son développement.

En suivant ces simples conseils, il est possible d’élever un acteur talentueux sans transformer l’enfant en un moyen de réaliser ses propres ambitions non réalisées.

Et toi, aurais-tu permis à ton enfant de devenir acteur ?
N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !