Sympa
Sympa

Si tu arrives à faire ces 5 mouvements, ça signifie que tu as une élasticité supérieure à la normale

Il y a des personnes qui ont une capacité naturelle à étirer leurs articulations avec une amplitude bien plus grande que la normale. En d’autres termes, elles ont une plus grande élasticité que les autres, et sont donc beaucoup plus flexibles que le commun des mortels. Cette condition digne de super-héros est connue sous le nom d’hyperlaxité, et elle peut être une alliée incroyable pour certains artistes ou athlètes.

Chez Sympa, on te propose aujourd’hui de tester tes capacités avec une série d’exercices pour voir si ton élasticité est supérieure à la normale.

Test de Beighton

Le score de Beighton est un test médical qui permet de déterminer le degré d’élasticité d’une personne. Il est bien entendu préférable de faire ce genre d’exercice en présence d’un spécialiste. Ce test consiste en cinq manœuvres qui poussent la flexibilité des articulations jusqu’à leur limite. L’amplitude de chaque mouvement est notée par le spécialiste sur une échelle de 1 à 9, et un point est ajouté pour chaque côté du corps, c’est-à-dire que la main gauche et la main droite correspondent à deux points si un mouvement peut être correctement effectué par chacune d’elles.

Beighton, qui a mis ce test au point, considère qu’une personne ayant 4 points ou plus est atteinte d’hypermobilité, ou hyperlaxité. Cependant, bien que son test soit très utile, il présente certaines lacunes. Par exemple, il ne précise pas le degré d’hyperlaxité, et montre plutôt la répartition dans le corps. De plus, il ne comprend pas toutes les articulations, omettant par exemple les épaules et les chevilles.

Manœuvre 1 : hyperextension des coudes (plus de 10°)

Il s’agit de tendre le bras le plus possible. Si tu courbes le poignet vers l’extérieur, ça sera plus facile. Si l’angle formé par ton coude est de 10° ou plus, ça vaut un point. Essaye avec chaque bras, et pense bien à noter un point pour chacun d’eux.

Manœuvre 2 : pression du pouce sur l’avant-bras

Forme un angle de 90º avec ton bras, plie le poignet vers l’intérieur, tends ton pouce, et à l’aide de ton autre main, essaie de lui faire toucher ton avant-bras. Si tu réussis, ajoute un point supplémentaire pour chaque pouce.

Manœuvre 3 : dorsiflexion de l’auriculaire à plus de 90º

Il existe deux versions différentes de cette manœuvre. Pour la première, tends la paume de ta main vers le haut, attrape ton petit doigt avec ton autre main, et tire le en arrière. La deuxième version consiste à faire la même chose, mais avec tous les doigts de la main. Recommence avec l’autre main, et note un point pour chaque main dont les doigts peuvent se plier à plus de 90°.

Manœuvre 4 : hyperextension des genoux (plus de 10°)

Tiens-toi debout, mets tout ton poids sur une seule jambe, et essaye de tendre ton genou au maximum (plutôt que de le plier) de manière à étendre toute la jambe. Recommence avec l’autre jambe, et ajoute un point pour chaque genou dont la flexion est supérieure à 10°.

Manœuvre 5 : Toucher le sol avec la paume de tes mains

Mets-toi debout, jambes serrées, pieds collés, et genoux tendus. Essaye maintenant de toucher le sol avec les paumes de tes mains, sans plier les genoux. Si tu réussis, ajoute un point pour chaque membre non-fléchi.

Si tu as obtenu plus de 4 points

Si tu as obtenu plus de 4 points dans ce test, tu pourrais être atteint de troubles du spectre de l’hypermobilité, ce qui reflète une anomalie des fibres de collagène et d’autres protéines du tissu conjonctif responsable de la résistance et de la force des muscles, des tendons, et du cartilage. Cependant, seul un médecin pourra établir un diagnostic objectif et précis.

Bien que le syndrome d’hyperlaxité bénigne ne soit pas néfaste en soi, il peut entraîner certaines complications comme une sensibilités aux luxations articulaires, tendinites, capsulites, entorses, lombalgies, scolioses, pieds plats, arthroses, varices, hernies, voire même de l’anxiété ou de la dépression.

Pour éviter ça, certaines mesures sont recommandées :

  • Fais des exercices de relaxation comme le yoga.
  • Évite les sports extrêmes ou de contact direct.
  • Fais des exercices de renforcement musculaire (à faible charge), et de préférence de type isométrique.
  • Étire tes muscles régulièrement.
  • Évite de surcharger tes articulations.
  • Évite le sédentarisme.

Si tu as eu moins de 4 points

Ne pas être plus souple que la moyenne ne représente pas non plus un problème, au contraire, ça signifie même que tu es en parfaite condition pour pratiquer n’importe quel sport ou activité. Toutefois, si pour une raison quelconque, tu souhaites accroître ta flexibilité, il existe également différents exercices qui peuvent t’aider à y parvenir, à condition bien sûr de les faire correctement, et avec l’approbation d’un médecin :

  • Assieds-toi par terre avec la jambe droite tendue. Plie ta jambe gauche, et passe-la par-dessus ta jambe droite. Place ton bras gauche au-dessus de ton genou fléchi, et appuie dessus avec ton coude, de manière à te tordre le dos. Recommence de l’autre côté.
  • Tends ta jambe droite, et plie la jambe gauche de manière à ramener ton pied vers l’aine. Garde l’équilibre, et penche ton corps vers l’avant pour essayer de toucher tes orteils. Change de jambe.
  • Allonge-toi sur le ventre et plie une jambe. Attrape ton pied avec ta main correspondant au même côté. Tire-le, le plus possible, tout en laissant ta cuisse collée au sol. Recommence avec l’autre jambe.
  • Attrape ton pied par derrière, et tire-le jusqu’à ce qu’il atteigne ta tête, ou tout du moins jusqu’à ce qu’il s’en approche le plus possible. Ne tends pas le genou de l’autre jambe pour éviter l’hyperextension, et laisse un bras tendu devant toi pour maintenir ton équilibre.
  • Allonge-toi sur le ventre, et tends une jambe. Remonte l’autre jambe sur le côté en saisissant ton genou, et en le ramenant vers ta poitrine. La jambe tendue ne doit pas quitter le sol. Recommence de l’autre côté.
  • Assieds-toi par terre. Écarte les jambes aussi largement que possible, et penche ton torse vers l’avant, sans plier les genoux. Tends les bras, et essaye de descendre le plus bas possible.
  • Fais une fente avant en pliant la jambe de manière à ce que ton genou soit à un angle de 90°. Étire l’autre jambe le plus loin possible en arrière. Appuie-toi sur un fauteuil ou sur une chaise si nécessaire. Recommence de l’autre côté.
  • Allonge-toi sur le dos, genoux fléchis. Soulève ton torse, du bassin aux épaules. Tends les épaules vers le bas afin qu’elles soient bien collées au sol. Ton regard doit toujours être dirigé vers le plafond, et tes mains collées au sol.

Quel a été ton score ? Quelle est la manœuvre la plus difficile à réaliser selon toi ? Arrives-tu, ou connais-tu quelqu’un qui arrive à faire d’autres mouvements de flexibilité que presque personne d’autre n’arrive à faire ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage !

Sympa/C’est curieux/Si tu arrives à faire ces 5 mouvements, ça signifie que tu as une élasticité supérieure à la normale
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire