Sympa

Un médecin allemand exposait des enfants prématurés dans des foires, et il est parvenu à leur sauver la vie

De 1904 à 1943, entre les spectacles d’éléphants et les jeux mécaniques d’un parc d’attractions, un médecin à la réputation quelque peu douteuse, Martin Couney, faisait payer l’entrée pour une exposition de bébés dans des couveuses, éveillant alors la curiosité de milliers de personnes...

Chez Sympa, nous sommes curieux et nous cherchons des histoires étonnantes, alors nous avons voulu savoir ce qui se cachait derrière ces faits pour découvrir l’impressionnant travail de ce docteur.

Héros ou charlatan ?

Quel médecin serait prêt à être payé pour exposer des bébés prématurés dans des boîtes en verre ? Bien que cette pratique soit sujette à controverse, elle a permis de sauver la vie de près de 6 500 nouveau-nés prématurés pendant 40 ans, le début d’une révolution dans le corps médical pour les enfants qui viennent d’arriver dans ce monde.

Le personnage central de cette histoire est le Dr Martin Couney, dont malheureusement nous n’avons que peu d’informations. Cependant, les registres indiquent qu’il est né en Prusse (ancien royaume allemand) en 1869 et a émigré aux États-Unis en 1898, où il est devenu une véritable légende en participant à différentes foires du pays.

Cette histoire a été au cœur de nombreuses polémiques à cause du manque d’informations à son égard. Le Dr. Martin Couney affirmait avoir étudié à Paris, aux côtés de l’obstétricien français Pierre Budin ; toutefois, il n’existe aucune preuve justifiant cette anecdote. Une chose est sûre, alors que de nombreux médecins considéraient que les bébés prématurés étaient condamnés à mourir, il a cherché un moyen de changer leur destin.

Martin Couney avait déjà participé à des expositions de couveuses en Europe et il a connu un franc succès parmi les assistants et le corps médical. De cette façon, il a pu rassembler suffisamment d’argent pour partir aux États-Unis. Durant l’été 1898, il a présenté son premier projet sur le continent américain pendant l’Exposition Trans-Mississippi, à Omaha, et par la suite, il a réitéré l’expérience à New York.

“Tout le monde aime les bébés”

Luna Park, Coney Island, en 1917

En 1903, le Dr Martin Couney a inauguré sa première exposition dans l’iconique parc d’attractions de Coney Island, à New York, où il était parvenu à construire une clinique professionnelle et solennelle au beau milieu d’un environnement forain. Elle possédait un grand panneau indiquant “Tout le monde aime les bébés”.

À l’intérieur de l’exposition, le docteur expliquait aux visiteurs comment les couveuses parvenaient à extraire l’air extérieur et le filtrer vers l’intérieur, générant un changement complet dans l’atmosphère du bébé à l’intérieur de la couveuse. De plus, Martin Couney travaillait avec une équipe de médecins, d’infirmières et de nourrices se chargeant de leur apporter la plus grande attention.

Martin Couney et une infirmière posant aux côtés de l’ambulance de l’exposition

Malgré des accusations qui le qualifiaient de charlatan et d’exploiteur de nouveau-nés, l’engagement de Couney envers les bébés prématurés ne faisait aucun doute. Le lieu était toujours impeccable, il était très rigoureux au niveau de l’hygiène et très attentif à l’alimentation des nourrices, au point d’engager un chef. Il était même capable de les licencier s’il les surprenait en train de fumer ou de boire de l’alcool.

Martin Couney essayait également d’améliorer la santé des enfants en incitant les infirmières à entretenir un contact physique avec eux pour leur montrer leur affection. Pour l’époque, ce procédé était peu conventionnel, parce que pour éviter les risques d’infection, il était conseillé de réduire le contact au maximum. De plus, il préférait que son installation soit perçue comme un hôpital miniature, pas comme une attraction de fête foraine.

Une vie pour 25 centimes

Martin Couney et sa fille, Hildegarde Couney, tenant dans ses bras un bébé prématuré

Et puis, le temps a passé... Dans le domaine de la néonatologie aux États-Unis, le corps médical a commencé à reconnaître l’innovation que représentait le projet de Martin Couney, pour finir par se démocratiser. D’autres médecins envoyaient des bébés pour qu’ils soient pris en charge par le docteur et certains parents inquiets cherchaient un espoir pour la survie de leurs enfants.

Les couveuses utilisées pour l’exposition étaient les plus récentes de l’époque et importées depuis l’Europe. Le soin de ces bébés était coûteux et payé par les entrées vendues, elles étaient au prix de 25 centimes, mais les parents ne payaient rien. Martin Couney croyait en son projet, sa propre fille avait passé trois mois sur une exposition après sa naissance prématurée. En grandissant, elle est devenue infirmière et a travaillé aux côtés de son père dans l’exposition.

Martin Couney et sa fille, Hildegarde (infirmière), montrant la couveuse à un enfant

Après 40 ans, l’idée de voir des bébés dans des couveuses n’était plus aussi émouvante qu’autrefois. Par conséquent, en 1943, l’exposition a fermé définitivement. Cependant, le travail de Martin Couney était fait : il a contribué à l’ouverture du premier centre de garde d’enfants prématurés à l’hôpital Cornell de New York et a sauvé 85% des bébés dont il s’est occupé.

Couveuses pour survivre

Les bébés sauvés par le projet de Martin Couney sont devenus de véritables réussites et à l’âge adulte, ils l’ont remercié de la deuxième chance qu’ils ont pu avoir. L’une de ces histoires est celle de Beth Allen, née en 1941, lorsque sa mère n’était qu’à 6 mois de grossesse.

La mère de Beth était enceinte de jumelles. Elle ne pesait que 600 grammes à la naissance, mais sa sœur était plus petite, au point de ne pas survivre. Lorsque la mère de Beth a entendu parler du Dr Couney, elle a refusé que sa fille soit exposée dans une foire, mais il s’est rendu à l’hôpital pour en discuter avec elle et la convaincre de mettre sa fille dans la couveuse.

Quotidiennement, Beth rendait visite à sa mère et elle a quitté la couveuse en pesant plus de 2 kilos et avec une nette amélioration. Après son séjour à Coney Island, chaque année, les parents de Beth rendaient visite au Dr Couney pour la fête des pères, ils ont même assisté à ses obsèques lorsque le médecin est décédé.

Deux “diplômés” des couveuses de Martin Couney.

D’autres histoires similaires ont été compilées dans le livre The Strange Case of Dr. Couney, écrit par Dawn Raffel, qui raconte la trajectoire de ce médecin pour que la communauté scientifique finisse par prendre au sérieux ses couveuses.

Certains individus sauvés par Martin Couney sont toujours en vie, et cela, grâce à l’homme qui ne les a jamais abandonnés lorsque d’autres ont affirmé qu’ils ne pouvaient rien faire pour eux.

Martin Couney est un personnage qui a grandement contribué à l’avancée de la médecine néonatale. Que penses-tu de ce docteur ? N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture The New York Public Library