Sympa
Sympa

Une Argentine vivant en Égypte nous parle des choses qui surprennent le plus les étrangers

Je m’appelle Julia et je vis en Égypte, l’un des pays avec l’histoire la plus riche et la plus mystérieuse du monde. Je viens de Buenos Aires, en Argentine, mais cela fait 20 ans que je voyage dans différents pays. Bien que chacun ait ses propres coutumes et traditions, il n’est pas difficile de trouver des similitudes entre les différents endroits ; mais plus on s’éloigne, plus les différences deviennent visibles. C’est ce que j’ai constaté il y a cinq ans, lorsque j’ai quitté l’occident (je vivais en Europe à l’époque) pour m’installer au Moyen-Orient.

Chez Sympa, nous aimons te montrer des choses et te faire découvrir certaines régions du monde, et aujourd’hui nous t’invitons à te promener avec nous sur les terres des pharaons sans quitter le confort de chez toi. L’objectif est que tu puisses découvrir les habitudes et les coutumes qui surprennent le plus les nouveaux arrivants et les touristes.

1. Les petits-déjeuners traditionnels sont très différents

* Le petit-déjeuner traditionnel est composé de produits naturels, locaux et très bon marché. Le plus important est le foul, une purée de fèves cuites et épicées. Les falafels sont aussi un élément essentiel du petit-déjeuner égyptien ; ce sont des beignets de légumes faites à partir de fèves ou de pois chiches.

* Il est très rare de voir des couverts, il y aura tout au plus une cuillère accompagnant les assiettes de bouillon ou de riz. Tout est généralement mangé avec la main, en “pinçant” les aliments avec des morceaux de pain.

* Le thé noir et le café sont les boissons les plus consommées par les Égyptiens, qui en boivent au moins trois par jour. Une autre boisson populaire est le karkade. Il s’agit d’une infusion faite à partir de la fleur d’hibiscus et elle peut être bue chaude ou froide.

2. Il n’y pas de salon de coiffure unisexe

* Les Égyptiens sont très conscients de leur image. La coutume veut que les femmes soient vêtues de tuniques et qu’elles couvrent leurs cheveux avec des voiles. Seules les autres femmes et les membres masculins de leur famille proche sont autorisés à les voir avec la tête découverte. C’est pourquoi les fenêtres des salons de coiffure, des instituts de beauté et de nombreux magasins de vêtements pour femmes sont entièrement recouvertes, que ce soit par des affiches, des bannières ou des rideaux.

* Les salles de sport et certains cafés et plages ont souvent des zones séparées pour les hommes et les femmes, et ceux qui n’ont pas de zones séparées ont des heures d’ouverture spécifiques au sexe. Il n’est donc pas rare de trouver des panneaux tels que : “réservé aux femmes de 10h à 14h”.

3. Le dimanche est le premier jour ouvrable de la semaine

* Le week-end a lieu les vendredis et samedis. Ces jours-là, tout est fermé, des bureaux aux banques en passant par les écoles. Le premier jour ouvrable de la semaine, où tout revient à la normale, est le dimanche.

* Le calendrier scolaire coïncide généralement avec le calendrier européen, les cours commençant en septembre et se terminent en juin. En juillet et en août, quand l’été bat son plein, ce sont les grandes vacances.

4. Des fontaines d’eau fraîche sont disséminées dans toute la ville

* Les étés en Égypte peuvent être torrides, atteignant des températures de plus de 45°C. Il est alors crucial de rester correctement hydraté. Pour cela, des fontaines d’eau potable fraîche sont réparties dans toute la ville. De nombreux magasins mettent aussi des fontaines à la disposition des passants.

* L’eau est également essentielle dans les toilettes, car on n’utilise pratiquement pas de papier toilette ici. Presque toutes les toilettes ont un système de chasse d’eau hydraulique inclus, et quand ce n’est pas le cas, il y a toujours un seau d’eau ou un tuyau à côté des toilettes pour tirer la chasse et se nettoyer.

5. Il est rare que les gens aient un lave-linge chez eux

* Toutes les familles ne peuvent pas s’offrir un lave-linge ; d’ailleurs, je n’en ai pas. Au début, cela me semblait impensable, puis je m’y suis habituée et je me suis adaptée aux options disponibles.

* Il existe une gamme de machines à laver un peu moins chères, mais elles sont semi-automatiques. Il faut remplir la machine d’eau, lancer le programme de lavage, attendre qu’il se termine, vider la machine et essorer les vêtements à la main, car l’essorage n’est pas inclus.

* Cela peut être un travail très fastidieux, surtout si tu as une grande famille. C’est pourquoi il existe des échoppes dédiées, où pour un euro, ils peuvent te laver une dizaine de vêtements.

6. L’électricité est prépayée

* Une autre grande différence avec l’Occident est le système d’électricité et d’autres services comme le téléphone et internet : tout est payé à l’avance. Chaque compteur fonctionne avec une carte prépayée que l’on recharge dans les supermarchés. Une fois chargée, la carte est insérée dans le compteur et ce dernier commence à fonctionner, fournissant de l’électricité à l’appartement ou au magasin. Lorsque tout le crédit a été consommé, l’électricité est coupée et la carte doit être rechargée à nouveau.

* C’est parce que la plupart des gens n’ont pas de compte bancaire pour mettre en place des prélèvements automatiques. Ici, l’option la plus populaire est la carte de crédit prépayée qui, en utilisant le même système que celui expliqué ci-dessus, te permet de payer dans les magasins et restaurants locaux.

7. Une voiture neuve coûte le même prix qu’un appartement

* Les produits nationaux sont généralement très bon marché, mais les produits importés sont très chers. Concernant les véhicules, l’Égypte n’a pas sa propre marque ni le siège d’une autre marque. Toutes les voitures sont importées de l’étranger, d’où le coût élevé. Une nouvelle voiture peut être beaucoup plus chère qu’un deux pièces dans une zone de classe moyenne.

* La monnaie nationale est la livre égyptienne, qui, même si elle ne vaut pas grand-chose par rapport au dollar ou à l’euro, vaut beaucoup en Égypte. Le salaire moyen est d’environ 200 dollars, et même si cela peut sembler peu, le panier alimentaire de base et les loyers sont très bon marché.

8. Tu ne peux pas sortir dans la rue avec n’importe quels vêtements

* Il n’y a pas de règlement officiel concernant la tenue appropriée à porter pour marcher dans les rues en Égypte, mais il existe une conscience sociale collective basée sur la religion. Par respect pour les autres, il faut maintenir une apparence discrète et pudique.

* Dans les villes non touristiques, il est courant de voir les habitants — aussi bien les femmes que les hommes — porter leur tenue traditionnelle, principalement des tuniques de couleur neutre.

Qu’est-ce qui surprend les étrangers dans ton propre pays ? Dans quel autre pays aimerais-tu voyager ou vivre ?

Sympa/C’est curieux/Une Argentine vivant en Égypte nous parle des choses qui surprennent le plus les étrangers
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire