Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici les vraies histoires qui ont inspiré des séries et films d’horreur

Tu as remarqué que l’annonce “inspiré de faits réels” ajoute toujours au film un peu de piquant et un certain suspense ? Il est vrai que parfois, derrière les “faits réels”, les créateurs sous-entendent des actes qui se déroulent dans le contexte d’un sujet inventé. Nous, on pense que l’histoire est entièrement réelle, alors que ce n’est, bien sûr, pas toujours le cas. Nous avons préparé quelques histoires, qui ne sont pas qu’une pâle inspiration, mais le cœur même de films et séries télé de qualité. Mais attention aux spoilers.

Notre liste comprend des histoires de personnes réelles à partir desquelles ont été écrits les scénarios. Sympa a même trouvé le récit réel, mais très étrange, d’un fantôme qui a terrorisé une famille. Bref, tu verras par toi-même !

L’histoire de Gypsy et Dee Dee Blanchard
Série télé “The Act”

Dee Dee Blanchard était une mère idéale même s’il est évident qu’elle n’a pas eu la vie facile. Tout le monde savait que Gypsy, la fille de Dee Dee, était gravement malade. La liste des diagnostics établis au sujet de la pauvre enfant était interminable. Elle se déplaçait uniquement en fauteuil roulant et ne pouvait pas manger d’aliments solides. Pour cette raison, on lui a installé une dérivation chirurgicale (aussi appelé shunt). De plus, Gypsy avait des problèmes d’ouïe et de vue, et a dû surmonter plusieurs opérations sérieuses. Dee Dee conduisait sans cesse sa fille chez des médecins, et semblait tout faire pour faciliter son existence.

En 2015, Dee Dee a été tuée dans sa propre maison. Sa fille a disparu, mais tous ses fauteuils roulants et bouteilles d’oxygène étaient sur place.

Il s’est avéré que la jeune fille a réussi à convaincre l’un de ses amis Facebook de se débarrasser de sa mère, et qu’elle s’est enfuie avec lui après l’assassinat. Un examen médical a indiqué que la suspecte était en parfaite santé. Tous les diagnostics avaient été inventés par sa mère, qui, pendant de longues années, a torturé son enfant avec des traitements qui n’avaient aucun sens.

L’armoire à pharmacie contenant les médicaments de Gypsy.

La jeune fille raconte : “J’avais un traitement contre l’asthme, contre les convulsions. Je prenais des médicaments pour aller aux toilettes. On me donnait aussi des analgésiques, des sédatifs, toutes les pilules possibles. Chaque soir, j’utilisais un appareil respiratoire que je détestais parce qu’avec lui, j’avais encore plus de mal à respirer. J’avais aussi une sonde d’alimentation, qui contrôlait ce que je mangeais. Mes médicaments passaient aussi par ce tube. Par ailleurs, ma mère pouvait me bourrer de n’importe quoi pendant que je dormais”.

Bien que Gypsy ait été reconnue coupable de complicité d’un homicide volontaire, le tribunal a tenu compte des circonstances atténuantes, des violences physiques et psychologiques infligées par sa mère. En fin de compte, la jeune fille a été condamnée à 10 ans de détention, avec droit de libération conditionnelle.

Son histoire a donné lieu à la série télévisée “The Act”.

Les événements dans le comté de Manson
Film “La Prophétie des ombres”

Le 15 novembre 1966, deux jeunes couples ont contacté la police du comté de Manson, et ont déclaré avoir vu une étrange créature, ressemblant à un homme ailé aux yeux rouges. Cette chose aurait poursuivi leur voiture sur plusieurs kilomètres.

Il s’est avéré qu’ils n’ont pas été les seuls témoins de cet effrayant spectacle. Le même jour, des fossoyeurs ont aussi contacté la police, certifiant avoir vu la même silhouette dans le cimetière. Des pompiers locaux l’ont aussi aperçu, mais l’ont plutôt décrit comme un énorme oiseau aux immenses yeux rouges. Les habitants ont commencé à appeler ce personnage “L’homme Papillon”, et ont signalé sa présence à la police jusqu’au 15 décembre 1967. Après ça, plus personne ne l’a jamais revu.

Tout a commencé en Virginie Occidentale, lors de l’effondrement du Silver Bridge. La tragédie a coûté la vie à 46 personnes. Les ufologues et chercheurs en phénomènes paranormaux établissent un lien entre l’accident et l’apparition de cet être venu d’un autre monde.

Cette histoire a inspiré le film “La Prophétie des ombres”.

L’histoire de Robledo Puch
Film “L’Ange”

Robledo Puch, originaire d’Argentine, a été reconnu coupable de 11 meurtres et 25 autres crimes, et purge sa peine dans une prison de haute sécurité. Cependant, en regardant les photos de cet homme, il est impossible d’imaginer qu’il a réellement été capable de commettre de telles atrocités. C’est précisément à cause de ce décalage entre son apparence et sa personnalité, qu’il a été nommé “L’ange de la mort”.

C’est au lycée que le jeune homme a rencontré ses futurs complices, avec qui il volait, sans jamais laisser de témoins en vie. D’ailleurs, ses acolytes furent retrouvés morts dans d’étranges circonstances.

On a diagnostiqué chez Puch une psychopatie avec crises de colère : même en prison, il montre régulièrement un comportement étrange et agressif. C’est précisément pour cette raison qu’il s’est vu refuser plusieurs demandes de libération conditionnelle : aujourd’hui encore, il présente un danger pour la société.

Robledo est devenu l’un des plus grands criminels de l’histoire de l’Argentine, et le film “L’Ange”, sorti en 2018, est inspiré de sa biographie.

Des rêves meurtriers
Film “Les Griffes de la nuit”

Le réalisateur Wes Craven a un jour lu dans le “Los Angeles Times” l’histoire d’un couple marié ayant déménagé du Cambodge aux États-Unis. Leur fils faisait souvent des cauchemars si terribles que le garçon refusait catégoriquement de dormir, ce qui a causé de graves dommages à sa santé.

En fin de compte, les médecins ont conseillé à la famille de déménager. Les parents ont suivi ce conseil et sont partis à Los Angeles. Quand l’enfant s’est enfin endormi, les deux adultes ont cru que le danger était passé, mais en pleine nuit, ils ont entendu leurs fils crier. Lorsqu’ils sont entrés dans la chambre du garçon, ce dernier était déjà inconscient. Il n’a pas pu être sauvé.

Craven a été tellement impressionné par cette histoire qu’il a décidé d’en faire “Les Griffes de la nuit, et il n’a pas raté son coup : le film s’est avéré si effrayant qu’il est encore aujourd’hui dans la mémoire des spectateurs.

Il est à noter que beaucoup de cas de décès en plein cauchemar ont déjà été recensés. Les circonstances sont toujours les mêmes : quelqu’un fait un rêve horrible, crie, puis son cœur s’arrête. La population à risque est en grande partie composée d’hommes asiatiques.

L’histoire de Yossi Ghinsberg
Film “Jungle”

En 1981, l’ancien soldat de la marine israélienne Yossi Ghinsberg, a lu le livre autobiographique du fugitif Henri Charrière “Papillon”, et a été extrêmement inspiré par l’histoire de l’auteur. Avec le soutien de son ami Marcus et de deux autres compagnons, Kevin et Carl, Ghinsberg est parti traverser la jungle bolivienne.

Carl s’est présenté comme étant un géologue, et a promis à son groupe de les guider jusqu’au territoire d’une tribu indienne perdue. Ils ont longé la rivière Beni, se sont arrêtés dans des villages de Bolivie, mais se sont vite retrouvés sans nourriture. Ils ont dû commencer à manger des singes. Quand le groupe s’est écarté de son itinéraire, il est devenu évident que Carl n’était pas géologue, mais un simple criminel, impliqué dans l’orpaillage illégal. La pression est montée et les voyageurs ont préféré rentrer.

Yossi et Kevin ont décidé de naviguer le long de la rivière, mais Marcus et Carl, qui ne savaient pas nager, sont partis à pied. À cause d’une chute d’eau, le radeau de Kevin et Yossi s’est écrasé : Kevin s’en est sorti, mais son compagnon a été emporté par le courant. Yossi a cherché son camarade pendant plusieurs jours de suite, avant de réaliser qu’il avait réellement disparu.

Pendant 3 semaines, Ghinsberg a essayé de survivre sans équipement ni provisions, en se procurant de la nourriture par lui-même et en fuyant les prédateurs. Finalement, Kevin, sauvé par des pêcheurs, a ramené de l’aide. Le sort de Carl et Marcus reste inconu à ce jour.

Cette histoire est racontée dans le film “Jungle”, avec Daniel Radcliffe dans le rôle principal.

L’histoire de la famille Hodgson
Série télé “Le Mystère Enfield”

En 1977, un événement étrange s’est produit dans une maison du quartier d’Enfield. La famille Hodgson (une mère et ses 4 enfants) s’apprêtait à aller se coucher, quand ses filles de 11 et 13 ans ont soudainement entendu d’étranges bruits. Tout d’abord, leur mère a pensé qu’il s’agissait d’une blague censée lui faire peur, mais ses doutes ont fini par disparaître.

Selon la femme, lorsqu’elle est entrée dans la chambre des sœurs, la lourde commode qui se trouvait contre le mur a bougé et s’est dirigée vers elle. Madame Hodgson a essayé de repousser le meuble, mais celui-ci bougeait avec beaucoup plus de force. Elle a ajouté avoir entendu quelqu’un marcher sur le sol à ce moment-là .

Le lendemain, elle a contacté la police, mais cette dernière n’a pas pu donner d’explications valables à cet événement. L’inventeur Maurice Grosse et l’écrivain Guy Lyon Playfair ont alors pris l’enquête en main. Dans cette maison, ils ont été témoins de plusieurs autres cas étranges, et ont même réussi à enregistrer comment la petite sœur parlait d’une voix d’homme (ils ont estimé que l’esprit d’un vieillard l’avait possédée). Tu peux écouter leur enregistrement ici.

Plus tard, il s’est avéré que les filles mentaient. Cependant, elles ont affirmé n’avoir plaisanté que quelques fois, afin de vérifier les compétences des chercheurs.

Une série télévisée racontant cette histoire a récemment vu le jour : “Le Mystère Enfield

L’histoire de Dennis Rader et Edmund Kemper
Série télé “The Fall”

Le 24 avril 1973, Edmund Kemper, un homme à première vue agréable, a été condamné à 8 emprisonnements à vie. Il s’est avéré que l’accusé, qui semblait être une personne bonne et ordinaire, avait un loisir morbide : il tuait des étudiants, et a même assassiné ses proches.

En 2005, Dennis Rader, un homme tout aussi agréable (et un père de famille exemplaire), s’est aussi retrouvé au tribunal. Apparemment, son loisir était de tuer des familles entières car il rêvait d’apparaitre en couverture des journaux (il en a lui-même parlé aux policiers dans ses lettres). Il a été condamné à la prison à perpétuité.

Ce sont ces deux histoires qui ont inspiré les créateurs de la série “The Falldont le rôle principal est interprété par Gillian Anderson.

Et toi, quels films inspirés de faits réels préfères-tu ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !