Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

Voici pourquoi nous ressentons parfois des fourmillements dans le corps, et que faire pour les arrêter

Il t’est certainement arrivé, après être resté dans la même position pendant longtemps, de sentir une partie de ton corps s’engourdir. Parfois, cela devient même tellement inconfortable que tu n’oses même plus bouger. Mais pourquoi cette étrange sensation se produit-elle ?

Chez Sympa, nous avons décidé d’enquêter sur ce sujet afin de découvrir quelles sont les raisons de cette sensation de fourmillement, dans le but de savoir comment l’atténuer, voire l’empêcher de se produire.

Comment s’appelle vraiment cette drôle de sensation ?

Selon le National Institute of Neurological Disorders and Stroke, (Institut américain des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux), la sensation d’engourdissement dans le corps est appelée paresthésie. On la ressent généralement dans les mains, les bras, les jambes ou les pieds, ainsi que dans d’autres parties du corps, et c’est comme si toute une fourmilière traversait soudainement la zone concernée, ce qui peut parfois être très désagréable.

Une étude a démontré que cet engourdissement, qui se produit généralement sans prévenir, car la personne n’est pas toujours consciente de cette sensation, ne provoque pas vraiment de douleur, mais plutôt une gêne. Ceci peut toucher des millions de personnes dans le monde, en particulier celles dont la profession limite les mouvements, par exemple en travaillant plusieurs heures par jour en position assise.

À quel moment la perte sensorielle se produit ?

Beaucoup d’entre nous ont fait l’expérience de paresthésies transitoires à un moment ou à un autre. Nous les décrivons familièrement comme “des fourmis dans une partie du corps”, ou comme un membre “endormi”. Cela se produit lorsque nous sommes restés trop longtemps dans la même position, lorsque nous gardons les jambes croisées, ou lorsque nous nous sommes endormis avec un bras replié sous la tête.

Cela se produit en fait lorsqu’une pression soutenue est exercée sur un nerf. Mais cela peut également être la conséquence d’une blessure ou d’une autre pathologie ayant une relation avec des dommages au système nerveux, comme une blessure nerveuse, une hernie discale, une tumeur, etc.

Combien de temps peut durer cette sensation ?

Lors d’une paresthésie, la partie affectée devient engourdie et rigide, mais elle reste flexible, ce qui augmente la sensation dans toute la zone concernée lorsque le membre est appuyé sur une surface dure ou molle, ce qui devient réellement désagréable.

Cette sensation d’engourdissement s’estompe généralement vite une fois que la pression sur le nerf en question est relâchée, ce qui permet au sang de circuler à nouveau. Cela peut se faire en stimulant le membre engourdi par des exercices, des massages ou des étirements. Le picotement diminuera ensuite progressivement jusqu’à totalement disparaître.

Peut-il y avoir des conséquences ?

En raison des sensations produites par la paresthésie, certaines conséquences peuvent effectivement se produire :

  • Problèmes de circulation sanguine
  • Adoption de postures anormales pendant le sommeil, ce qui peut entraîner différents troubles dus à la fatigue ou au manque de sommeil
  • Difficultés à marcher ou à conduire
  • Risque accru de chute

Il existe différents types de paresthésies

Les deux principaux types de paresthésies sont :

  • Paresthésie de Berger : paresthésie de la peau, caractérisée par des picotements, des piqûres ou une certaine faiblesse, et une perte de sensation dans les jambes, sans signe de maladie physique, qui touche plutôt les jeunes.
  • Méralgie paresthésique (ou cruralgie) : affection caractérisée par un engourdissement, des picotements et des brûlures à l’extérieur de la cuisse.

À quel moment la paresthésie devient chronique ?

Si cette sensation anormale devient récurrente, on parle alors de paresthésie chronique, qui est généralement l’un des symptômes d’une maladie neurologique ou d’une lésion nerveuse traumatique. Elle peut être causée par des troubles affectant le système nerveux central, comme par exemple suite à un AVC, une sclérose en plaques ou une encéphalite. Une tumeur ou une lésion vasculaire peut également en être la cause. Certains syndromes, tels que le syndrome du canal carpien, peuvent également endommager les nerfs périphériques et provoquer une paresthésie accompagnée de douleurs dans la main.

L’avis d’un médecin est important

Un diagnostic peut être établi par un spécialiste après avoir étudié les antécédents médicaux du patient, et avoir réalisé un examen physique et des examens de laboratoire. Dans certains cas, le médecin peut demander des tests supplémentaires. Si la cause de la brûlure ou de la démangeaison est liée à une pathologie, il sera alors important de la traiter.

Il est donc important de consulter un médecin si :

  • Tu ressens un engourdissement ou une faiblesse soudaine
  • L’engourdissement s’étend progressivement à d’autres parties du corps
  • Tu as du mal à respirer
  • Tu constates une incontinence dans ta vessie et/ou de tes intestins
  • Tu ressens l’engourdissement des deux côtés du corps.
  • Tu perds toute sensation au niveau du visage ou du torse
  • Le membre entier “s’endort” complètement
  • Tu constates une altération de ton niveau de conscience
  • Tu ressens un changement dans ta vision
  • Tu as soudainement des problèmes d’élocution
  • Cette paresthésie survient après un coup reçu à la tête, dans le cou ou dans le dos

Souffres-tu souvent de paresthésie ? Qu’est-ce qui te gêne le plus dans cette sensation ? Laisse un message dans les commentaires, et si tu as appris quelque chose dans cet article, n’hésite pas à le partager avec les personnes de ton entourage !

Partager cet article