10 Secrets qui se cachent derrière les coulisses des films hollywoodiens

Arts
Il y a 9 mois

Depuis plus d’un siècle, le cinéma fait partie intégrante de notre vie quotidienne : aller regarder un nouveau thriller avec des amis, s’installer devant une comédie romantique un dimanche soir ou encore se reposer après une dure journée de travail devant sa série préférée... Nous prenons du plaisir à regarder ces histoires plus vraies que nature sans vraiment se demander ce qui se cache derrière la création de ces projets.

En effet, les studios hollywoodiens font tout leur possible pour protéger leur propriété intellectuelle et maintenir la confidentialité autour de leurs futurs films, comme utiliser des noms de code et des scénarios falsifiés pour éviter les fuites. Mais il existe aussi des secrets bien plus surprenants : des astuces de tournage qui permettent de rendre les scènes plus vraies que nature ou encore qui forcent les enfants à bien jouer leur rôle... C’est exactement ce que nous allons aujourd’hui découvrir avec toi.

1. Apple n’autorise pas les méchants à utiliser leurs téléphones

Dans la production cinématographique, le placement de produits est aujourd’hui devenu un élément essentiel : les marques cherchent désespérément à placer leurs nouveautés dans les films et séries à succès, mais n’en restent pas moins pointilleuses quant à la façon dont ces placements sont réalisés.

Par exemple, l’entreprise Apple refuse que les iPhone soient utilisés par des méchants, par peur que les gens associent leur produit aux antagonistes. C’est d’ailleurs l’un des problèmes auquel le scénariste et réalisateur Rian Johnson a dû faire face en travaillant sur son film À couteaux tirés.

2. Des légumes imitent les bruits de fractures

T’es-tu déjà demandé comment les cinéastes arrivent à imiter les bruits de fracture ou de coups ? Ces bruits pourtant très réalistes sont en fait créés à l’aide de... légumes ! Effectivement, les branches de céleri, les carottes, ou encore les choux-fleurs sont les meilleurs amis des acteurs lorsqu’il faut imiter une blessure : il suffit de les écraser ou de les couper pour obtenir un bruit très ressemblant à la réalité.

3. Les figurants en arrière-plan doivent toujours rester silencieux

Tu as probablement déjà vu des scènes de film qui avaient lieu dans des boîtes de nuit ou autres soirées. Et, même si les figurants et acteurs semblent réellement s’amuser, danser, et écouter la musique, ils doivent tous rester silencieux et faire mine de faire la fête et de rire.

En effet, les figurants doivent non seulement se faire discrets et éviter d’attirer l’attention de la caméra ou du public, mais doivent aussi éviter de gêner les acteurs principaux lorsqu’ils racontent leurs répliques. Cela peut être très difficile à réaliser et demande un talent rare : faire mine de parler sans émettre de sons et un vrai talent.

4. Ils simulent les amputations d’une manière très simple

Bien qu’elles paraissent très réelles, nous comprenons bien que les amputations ne sont qu’un tour de “magie” créé par des experts très habiles en effets spéciaux. Généralement, l’acteur porte une chaussette verte sur le membre “amputé” à chaque fois qu’il tourne sa scène. Le membre réel, quant à lui, est ensuite supprimé lors du montage : durant la post-production, la couleur verte de la chaussette est remplacée par l’image de fond. Un procédé très simple qui mène à un résultat stupéfiant.

5. Les enfants ignorent qu’ils jouent dans un film d’horreur

Pour éviter de choquer les enfants qui jouent dans des films d’horreur, les réalisateurs et les acteurs prennent souvent des précautions particulières. Les petits sont habituellement filmés séparément de la scène violente ou effrayante, et on ne leur raconte jamais en totalité ce qui se passe lors de telle ou telle scène. Cela peut parfois donner lieu à des situations étranges, comme lorsque Danny Lloyd, qui jouait le fils de Jack Nicholson dans Shining, a découvert toute l’horreur de ce film bien des années plus tard.

6. Les bandes-annonces sont souvent réalisées avant même la fin du tournage

Il est courant que les bandes-annonces de films soient terminées avant le film lui-même. En fait, les bandes-annonces sont souvent publiées plusieurs mois avant la date de sortie du film pour générer plus d’anticipation et d’intérêt de la part du public. Cela signifie que les cinéastes et les monteurs travaillent sur les bandes-annonces séparément du film principal, en utilisant une combinaison des images et effets visuels qui leur sont disponibles sur le moment.

D’ailleurs, vu que la bande-annonce et le film sont créés par des réalisateurs différents, il arrive que des spoilers y apparaissent ! En effet, ceux qui s’occupent de la bande-annonce ne connaissent généralement pas le scénario du film, et ne peuvent donc pas prédire quelles scènes pourraient en raconter beaucoup trop sur la fin !

7. À l’écran, les acteurs ont un “maquillage” numérique

T’es-tu déjà demandé pourquoi les acteurs sont absolument impeccables sur le grand écran, mais bien plus “humains” une fois sortis du plateau de tournage ? En fait, le studio utilise la technologie moderne, dite “beauty work”, pour supprimer numériquement les boutons et les rides, et même apporter de légères modifications à certaines parties du corps comme rapetisser le nez ! Donc, en voyant une fois de plus une actrice de 50 ans qui fait la trentaine à l’écran, ne t’empresse pas d’aller chercher ses secrets de beauté sur Google.

8. Les scènes d’amour sont filmées en dernier

Oui, il est vrai que les scènes d’amour sont souvent filmées vers la fin du calendrier de tournage. Cela est dû au fait que les acteurs ont besoin de temps pour construire une alchimie et une complicité, qui peuvent être difficiles à atteindre s’ils ne sont pas initialement à l’aise l’un avec l’autre.

En outre, le tournage des scènes d’amour est non seulement un processus très intime, mais peut aussi être maladroit. Il est donc plus facile de les filmer une fois que les acteurs ont déjà établi un certain niveau de confiance et de familiarité.

9. Pour protéger la confidentialité des films, les créateurs utilisent des titres fictifs

Everett Collection/East News

Pour éviter les fuites et les spoilers, certaines productions utilisent des noms de code ou des titres fictifs pendant le tournage. Par exemple, le film Avengers : Endgame a été tourné sous le titre “Mary Lou” pour garder le titre et l’intrigue réels sous silence.

Utiliser des titres du genre est une pratique courante dans l’industrie cinématographique, car cela permet de maintenir un maximum de confidentialité durant le tournage et la post-production. Ces titres fictifs peuvent également aider à éviter les fuites au niveau du scénario et de la distribution.

10. Les grandes célébrités portent des oreillettes pour qu’on leur souffle leur texte

Tu penses probablement que tous les acteurs doivent apprendre leur texte ? Bah non ! Certains privilégiés portent des oreillettes. En fait, il y a quelques années, il s’est avéré que Johnny Depp écoutait son texte par l’intermédiaire d’une oreillette. Même Robert Downey Jr. a admis utiliser une oreillette pour ne pas perdre de temps à apprendre des répliques qui seront, selon lui, inévitablement réécrites... Mais, qu’en est-il alors de ces bêtisiers qui sont montrés à la fin de certains films ?

Les plateaux de tournage cachent tellement de secrets que les photos qui fuitent s’avèrent fascinantes. Et, c’est sans compter les histoires qui ont fait surface après la sortie de certains films ou les encore les anecdotes qui ont fait rire non seulement les acteurs, mais aussi les spectateurs qui les ont découvertes. Bref, un véritable petit monde parallèle dont on ne se lassera jamais !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes