11 Sites touristiques très populaires qui n’existent plus parce que nous les avons détruits

C’est curieux
Il y a 5 ans

Aujourd’hui, la popularité de nombreux sites touristiques dépend fortement des réseaux sociaux. 50% des voyageurs déclarent que l’information et la publicité sur Internet influencent grandement leurs destinations de vacances. Mais cette popularité croissante n’est pas du tout bonne pour tous ces sites. Et il n’y a finalement pas que les ordures ou les graffitis sur les murs que les touristes laissent derrière eux. Ils peuvent causer des dommages de différentes manières, que ce soit intentionnel, ou parfois par le simple fait de respirer.

Sympa va aujourd’hui te montrer 11 sites touristiques populaires qui ont littéralement été détruits par le tourisme, et ce pour diverses raisons.

1. Maya Bay sur les îles Koh Phi Phi, Thaïlande

Cet endroit est devenu très populaire auprès des touristes après la sortie du film La Plage avec Leonardo DiCaprio. À ce moment, ce site paradisiaque a commencé à recevoir la visite d’environ 5000 personnes par jour. Ainsi, en juin 2018, le site a été fermé indéfiniment pour réstauration.

2. Barrière de corail sur l’île Christmas, Australie

En seulement 10 mois, plus de 90% du récif a été détruit. Certains coraux ont commencé à blanchir, et d’autres sont morts. Ceci est dû au stress thermique causé par le réchauffement climatique.

3. Chutes de Guaíra, frontière du Brésil et du Paraguay

Ce superbe endroit comprenait toute une chaîne de cascades. En 1982, le site a été inondé afin de former un réservoir pour le barrage hydroélectrique d’Itaipu. Les rochers qui s’y trouvaient ont été détruits à la dynamite.

4. Grotte d’Altamira, Espagne

Elle a été fermée aux visiteurs en 2002. D’importants groupes de touristes ont endommagé les peintures simplement en respirant, ce qui a produit suffisament de vapeur d’eau et de dioxyde de carbone pour “faire moisir” certaines peintures. En 2001, une réplique de la grotte a été construite, et un musée a été aménagé à proximité afin de permettre aux touristes d’apprécier les reproductions des peintures rupestres.

5. Glacier Chacaltaya, Bolivie

Ce glacier, formé il y a plus de 18 000 ans, était l’un des plus élevés d’Amérique du Sud. Depuis 1980, sa superficie a rapidement commencé à se déteriorer, et en 2009, le glacier a complètement disparu en raison du réchauffement climatique.

6. Pyramide de Nohmul, Belize

Cette pyramide maya vieille de 2 300 ans a été détruite à l’artillerie lourde en 2013 par l’entreprise D-Mar Construction. Les pierres de calcaire formant cette pyramide ont été utilisées pour boucher les trous sur les routes de gravier d’un village voisin. Au terme d’une enquête, le conducteur de la pelleteuse, le contremaître du chantier, et deux des directeurs généraux de l’entreprise ont été sanctionnés par des amendes.

7. Lac Poopó, Bolivie

Ce lac s’est complètement asséché en 2016 en raison du réchauffement climatique et du développement de l’agriculture et des mines à ses alentours. Il est à noter qu’il s’agit déjà de la deuxième disparition de ce lac. Il s’était déjà asséché en 1994, puis s’était peu à peu rempli grâce aux eaux de pluies.

8. Wedding Cake Rock, Australie

Ce rocher, devenu très populaire en 2015, a dû être fermé au public pour des raisons de sécurité liées à son manque de stabilité. Mais la fermeture du site, les amendes, et même la présence de la police n’empêchent toujours pas les touristes de sauter par-dessus la clôture afin d’aller se prendre en photo dessus. Le “rocher du gâteau de mariage” restera ainsi fermé au public jusqu’à ce qu’il disparaisse naturellement.

9. Récif coralien des îles Raja Ampat, Indonésie

1600 mètres carrés de récifs coralliens ont été détruits par les paquebots de croisière en 2017, et il faudra peut-être plusieurs décennies pour avoir une chance de les récupérer. Les dommages causés à ce site, très populaire auprès des plongeurs, ont été estimés à environ 18,6 millions de dollars.

10. Rocher de Duckbill, Oregon, États-Unis

Cette formation rocheuse a été une attraction touristique très populaire jusqu’au 29 août 2016. Un groupe de personnes a sauté la clôture et a détruit le monument naturel, soit-disant parce que l’un de leurs amis s’y était apparemment cassé la jambe quelques temps auparavant.

11. Pont des Arts, Paris, France

Ce célèbre pont était tellement rempli de “cadenas d’amour” que son poids total était estimé à environ 45 tonnes. Le gouvernement français, craignant pour l’état de la Seine à cause du nombre important de clés de cadenas jetées depuis ce pont, et également perplexe devant la possibilité d’effondrement du pont, a dû faire enlever ces dizaines de milliers de cadenas et placer des panneaux de verre afin d’empêcher les gens de perpétuer cette tradition cellant symboliquement leur amour.

Bonus : Sites touristiques en danger

Tu seras peut-être surpris d’apprendre que la Grande Muraille de Chine figure sur la liste des sites touristiques qui pourraient bientôt être détruits. Bien qu’elle ait initialement été construite pour la défense, le nombre de touristes qui marchent dessus quotidiennement finira par avoir raison d’elle. En plus de ce monument, le Colisée, la Mer Morte, la ville de Venise, et même l’Antarctique sont également menacés.

Les touristes laissent beaucoup de déchets derrière eux, volontairement ou non. Nombre d’entre eux font des graffitis sur les murs, essaient de ramener avec eux un élément arraché à l’endroit, et détruisent ainsi égoïstement l’environnement sans réfléchir à l’avenir des sites magnifiques qu’ils visitent. Nous ne suggérons pas par là que les gens arrêtent de voyager, mais nous voulons simplement sensibiliser le monde, et faire en sorte que chacun prenne conscience de la fragilité de ces trésors naturel, en prenne soin, et les respecte. Et qui sait, peut-être bien que d’ici quelques décennies, nous n’aurons plus à faire de listes répertoriant les sites touristiques détruits.

Que penses-tu de l’impact des gens sur ces sites naturels, et que suggères-tu afin de les protéger ? Laisse ton opinion dans les commentaires, et partage cet article autour de toi, surtout avec tes amis voyageurs !

Commentaires

Notifications

Aïe aïe aïe je ne savais pas du tout que la Grande Muraille de Chine et le Colisée étaient menacés !

-
-
Répondre

C'est très dommage pour tous ces sites. Et c'est surtout dommage que peu de choses soient mises en place pour sauvegarder les autres sites

-
-
Répondre

Je suis choquée de voir que le site des chutes d'eau en Bolivie n'existe plus du tout !

-
-
Répondre

C'est impressionnant de voir à quel point la barrière de corail sur l’île Christmas a changé en seulement un an !

-
-
Répondre

Lectures connexes