13 photos du #10yearchallenge qui montrent comment la Terre a changé en seulement 10 ans

C’est curieux
Il y a 5 ans

Le défi viral “10yearchallenge” s’est rapidement transformé en quelque chose d’inattendu. Au lieu de partager la façon dont ils ont changé en 10 ans, les gens ont commencé à publier des photos de la Terre. Les images ne reflètent pas toujours un intervalle de 10 ans : il peut être de trois, cinq ou 100 ans ; mais peu importe : il s’agit surtout d’attirer l’attention sur les questions environnementales, de sensibiliser et d’encourager les gens à agir pour sauver notre planète.

Voici quelques-unes des photos que Sympa a compilées pour toi. Ne manque pas notre bonus, il contient une prédiction d’avenir ambitieuse !

1. Glacier du Rhône, Suisse

Ces 10 dernières années ont vu le glacier du Rhône fondre rapidement. Il a été réduit de 40 mètres depuis 2008. Pour le sauvegarder, le gouvernement suisse a décidé de commencer à couvrir la zone avec des couvertures blanches résistantes aux rayons UV. Les experts pensent que cela aidera à réduire jusqu’à 70 % la fonte des glaces en été.

2. Forêt amazonienne, Amérique du Sud

La région amazonienne souffre gravement de la déforestation. Entre 2017 et 2018, près de 7 900 km2 de forêts ont été détruits, la plupart illégalement.

3. Grande Barrière de Corail, Australie

Le changement climatique entraîne un blanchissement massif des coraux, causé par des algues “abandonnées” par les polypes coralliens. Cela conduit à la famine des coraux, et si les algues ne finissent pas par revenir, à leur mort. Cela peut affecter environ 25% des espèces océaniques, car les coraux abritent des centaines de milliers de crustacés et d’autres créatures.

4. Sanaa, Yémen

Ce défi ne concerne pas seulement des problèmes environnementaux. Les gens qui vivent dans des régions comme Sanaa, où il y a des conflits constants, montrent à quel point leurs villes étaient belles et à quel point elles sont touchées par les événements qui se sont produits au fil des ans.

5. Le réchauffement climatique en Alaska

L’Alaska est probablement l’une des régions qui souffre le plus du réchauffement climatique. L’augmentation des niveaux de dioxyde de carbone a fait monter les températures, ce qui a entraîné une fonte précoce de la banquise, et a fait rétrécir les glaciers.

De plus, des études ont montré que la glace de l’océan Arctique perd 3,7 % de son volume tous les dix ans et que sa température de surface a été 7,2 % plus élevée en 2017 que sur la période 1982-2010.

6. Le réchauffement climatique pour les ours polaires

Bien que cette photo puisse sembler exagérée, elle reflète bien le problème. Les ours polaires souffrent eux aussi du réchauffement climatique. À mesure que l’été se réchauffe et que la quantité de glace diminue, les ours perdent leurs principaux terrains de chasse (plateaux de glace) ainsi que leur source d’alimentation principale, les phoques.

Il y a des décennies, l’océan Arctique était recouvert de glace, même en été, ce qui offrait aux ours de grandes possibilités de chasse. En 2012, la glace couvrait 50 % de moins, et la situation pourrait encore s’aggraver dans plusieurs décennies.

7. Le plastique dans les océans du monde

Les scientifiques estiment qu’il y a environ 8,2 millions de tonnes de plastique qui polluent l’océan chaque année, soit environ 82 millions de tonnes par décennie ! Pas étonnant que nos pauvres océans ressemblent à des poubelles géantes.

Une expédition récente menée par le célèbre Richard Branson a découvert que le plastique avait même atteint le fond du Grand Trou Bleu !

8. Manta Point, Bali

Comme on peut le voir, l’intervalle entre ces deux photos n’est que de quatre ans, ce qui rend la transformation encore plus effrayante. La deuxième photo a été prise par Rich Horner, qui a décidé de profiter d’une journée de plongée à Manta Point.

Manta Point n’est généralement pas pollué par une telle quantité de plastique. Selon Adriana Simeonova, membre du personnel de Rich and Aquamarine Diving Site, l’eau était propre la veille et après le tournage. Cela signifie que tous ces sacs et bouteilles se déplacent avec les courants à un rythme rapide, et personne ne sait où ils vont apparaître la prochaine fois s’ils ne sont pas éliminés.

9. Mer d’Aral (Kazakhstan et Ouzbékistan)

La mer d’Aral est un lac salé situé à la frontière entre le Kazakhstan et l’Ouzbékistan. Elle a commencé à décliner dans les années 1960, lorsque le gouvernement soviétique a décidé d’utiliser les fleuves Amu Darya et Syr-Daria, qui alimentaient le lac, pour irriguer le désert. Dans les années 2000, le lac a été divisé en mer du Nord et mer du Sud, et en 2014, la partie orientale de la mer du Sud s’est complètement asséchée. La photo de droite a été prise en 2000 et celle de gauche en 2014.

10. La déforestation à Bornéo

Cette photo montre les conséquences de la culture du palmier à huile. Ces plantes aiment les climats tropicaux chauds et humides, si bien que les forêts primaires sont détruites pour créer de l’espace pour de nouvelles plantations. La culture du palmier à huile est à l’origine de 47% de la déforestation totale à Bornéo depuis 2000.

11. Guadeloupe

À cause du réchauffement climatique, les côtes caribéennes de l’île française de la Guadeloupe sont presque ensevelies sous une quantité incroyable d’algues brunes appelées sargasses. Tout a commencé en 2011, après que les températures élevées de l’eau en 2010 ont provoqué un changement de direction des courants et des vents, crachant des tonnes d’algues du Brésil à la côte des Caraïbes. Selon les experts, 2018 a été la pire année jusqu’à présent.

12. L’énergie solaire est en train de prospérer

Mais il y a aussi de bonnes nouvelles ! Solar Power Europe rapporte que les centrales solaires sont devenues la source d’énergie dont la croissance est la plus rapide au monde. 500 gigawatts de panneaux solaires ont été installés depuis début 2019, soit presque 32 fois plus qu’en 2009 (16 GW).

13. Ferme de Boschendal, Afrique du sud

La ferme de Boschendal est une autre raison de se réjouir. Selon le WWF, ces 10 dernières années ont apporté des changements remarquables. On est passé d’un lac de barrage à sec et de la disparition de la faune sauvage au réveil de la terre en 2018.

Bonus : une prédiction audacieuse, un désir ou un plan d’action ?

Les problèmes environnementaux et les bonnes nouvelles ne sont pas les seules choses à retenir de ce défi décennal. National Geographic a créé un “défi du centenaire” et a suggéré que l’on débarrasse les océans du plastique d’ici 2119 : une prévision audacieuse et un plan d’action auquel nous pouvons tous contribuer ! Aidons Nat Geo à réaliser ce rêve !

Es-tu d’accord pour dire que notre planète a besoin d’aide pour résoudre ces problèmes ? Si tu as d’autres sujets qui méritent d’être abordés dans le cadre du défi #10yearchallenge, n’hésite pas à nous en faire part dans les commentaires !

Photo de couverture Greenpeace / Instagram

Commentaires

Notifications

Heureusement que le #10YearsChallenge a été détourné pour nous faire ouvrir les yeux

-
-
Répondre

J'utilise l'extension Ecosia sur mon moteur de recherche pour replanter des arbres, je suis fan de l'idée !

-
-
Répondre

Lectures connexes