15+ Passagers de transports publics qui ont été témoins de situations cocasses durant le trajet

Gens
Il y a 9 mois

Il existe d’innombrables raisons pour lesquelles de nombreuses personnes préfèrent voyager en solitaire. Les odeurs, le fait de devoir marcher et attendre... la liste des inconvénients des transports publics est longue ! Cependant, ceux qui n’ont pas le choix et doivent prendre le bus, le métro ou le train peuvent parfois rendre ce moment plus agréable grâce à des histoires intéressantes. Nous te présentons ci-dessous des cas où les usagers des transports publics ont découvert la vie pas si secrète de leurs voisins de siège.

  • Deux amis qui ne s’étaient pas vus depuis longtemps ont voyagé pendant près de deux heures à côté de moi. Ils ont parlé de leur famille, de leurs amis et même de leurs voisins, et il lui a demandé où elle travaillait et ce qui était arrivé à son petit ami. Elle a répondu qu’ils avaient rompu. Puis, il lui a demandé s’il pouvait lui donner son numéro de téléphone pour qu’ils puissent se voir pour prendre un café. Elle lui a dit que son téléphone portable était cassé, mais il a insisté et insisté encore. Et rien. La fille lui a proposé de passer à son travail, qui était à tel endroit (peut-être était-ce faux) pour se débarrasser de lui.
    Elle avait déjà l’air contrarié, jusqu’à ce que, finalement, elle annonce qu’elle allait descendre. La fille m’a demandé : “Tu as tout écouté ?” Heu, nan, pas du tout. Puis, elle a dit : “Je suis désolée, mais j’ai dû l’écouter et le suivre parce qu’il a des problèmes de Schizophrénie”. © Mariae Rangel / Facebook
  • Je me rendais d’Ibarra à La Carolina (Équateur). À côté de moi, une dame portait un téléphone, qui était clairement un téléphone satellite. Elle le tenait, le regardait, le caressait. A la hauteur de Cuajara, elle a commencé à composer un numéro et, en criant, elle a dit à la personne à l’autre bout, mais en hurlant, de l’attendre avec un café et des tortillas car elle n’avait pas pris de petit-déjeuner.
    Mec, elle n’avait pas besoin d’utiliser le téléphone. S’il avait mis la moitié de son corps par la fenêtre, le vent aurait porté son message, et il n’aurait pas laissé la moitié du monde sourd dans le bus.. © Onaes Teodorakis / Facebook
  • Pendant un voyage de 10 heures, une femme sur le siège arrière appelait son copain toutes les trois minutes, et en haut-parleur. Il lui a dit qu’il allait boire un verre près de chez lui et qu’il se coucherait tôt. Elle lui a menti en lui disant qu’elle n’avait pas pu avoir de billet retour avant deux jours.
    Deux heures plus tard, elle l’a rappelé. Il avait l’air ivre et même excité, à en juger par le ton avec lequel il parlait. Il a dit qu’il rentrait chez lui pour regarder un film. Elle n’arrêtait pas de lui dire qu’elle serait de retour dans deux jours, mais en réalité, elle était à cinq minutes de chez eux. J’aurais tellement aimé descendre avec elle pour voir le résultat... © Carolina De Cumbicos / Facebook
  • Deux situations embarrassantes me sont arrivées dans le bus. La première fois, je parlais à ma mère quand soudain, le bus a freiné brusquement et que je suis tombée à genoux dans l’allée (Dieu merci, il n’y avait qu’un passager et nous deux). La deuxième fois, c’est quand mon amie et moi étions debout, pas attachées, et que le chauffeur a freiné. Nous étions à un centimètre de tomber. Quelques jours après, nous avions encore mal, mais nous avons bien ri. © Eli Cüaüro / Facebook
  • Une fois, j’étais dans un bus, pour un voyage d’environ trois heures. Il y avait un couple avec un bébé. Ils avaient l’air très amoureux, ils parlaient et s’embrassaient. À un moment donné, dans leur conversation, l’homme a demandé à la femme : “Et ton mari ?”. Je ne me souviens pas comment la question s’est terminée. © Kaylee López / Facebook
  • Lors d’un voyage d’une heure environ, je me suis assis et, à l’avant, il y avait une fille qui parlait à celui qui, je pense, était son copain ou son mari. Elle se plaignait qu’elle savait qu’il la trompait avec telle personne et que c’était une amie en commun qui lui avait vendu la mèche...
    Imagine un peu : le bus était plein, arrêté, etc. Elle était au troisième rang et tout le bus l’écoutait parler ; comment elle l’avait découvert, comment ça la rendait folle, etc.
    La bonne nouvelle, c’est qu’avant de descendre, je l’ai entendue lui dire : “Tiens-toi bien et laisse-moi 60 euros pour l’électricité, et arrête de lui envoyer des messages, tu sais que je vais le découvrir de toute façon”. La seule chose positive, c’est que je connaissais la fin de l’histoire. © Sandra Vallejo / Facebook
  • Une fois, j’étais dans un bus et une femme a reçu un appel. On a compris que son partenaire était entré dans un motel avec une fille blonde. Elle était en route pour l’attraper, et tous les passagers étaient silencieux. Quand elle est descendue, quelqu’un a dit : “Qui la suit avec moi pour savoir ce qui se passe ?”. Nous avons tous commencé à rire, y compris le chauffeur. © Jasna Mora Guenchur / Facebook
  • Je prenais le bus pour rentrer chez moi tard dans la nuit. Nous étions coincés dans les embouteillages, je me tenais debout. Soudain, j’ai remarqué un homme au visage très sévère qui me regardait droit dans les yeux. N’ayant rien à faire, j’ai aussi commencé à le regarder fixement. Il a détourné le regard, mais plus tard, il m’a fixé à nouveau. Je n’ai pas abandonné non plus. Nous nous regardions fixement l’un l’autre, férocement. Cela a duré jusqu’à ce que nous arrivions à mon arrêt. En descendant du bus, j’ai entendu derrière moi un joyeux : “Tu es douée. J’espère que nous pourrons le refaire un jour !”. © Palata n° 6 / VK
  • Dans un bus entre deux villes, un gars racontait toutes sortes de “faits” à une fille, et elle disait “Vraiment ? Oh, wow”. Rien de ce qu’il a dit n’était vrai. Ils étaient assis derrière moi pendant deux heures.
    Le “fait” qui est ressorti est celui concernant la maladie de la vache folle. Il prétendait qu’une maladie qui circulait parmi le bétail transformait les bovins en cannibales. La maladie de la vache folle s’est avérée être un phénomène de vache zombie. Seulement le bétail n’était pas mort-vivant, mais en état de mort cérébrale. Il a expliqué que la maladie avait dévasté les populations animales parce que les vaches continuaient à se tuer et à se manger les unes les autres une fois qu’elles étaient atteintes par la maladie. © c-est-magnifique / Reddit
  • J’ai entendu ça dans un train : “Maman, s’il te plaît, n’appelle pas la police ! Je te jure que je ne voulais pas prendre les 100 euros ! Je ne veux pas retourner en prison !”. On aurait dit qu’il y avait beaucoup plus que ça dans cette histoire, mais le train s’est arrêté en gare et il est descendu. © VrinTheTerrible / Reddit
  • Une fois, mon mari est resté coincé dans les toilettes d’un train. Il frappait à la porte, mais personne ne pouvait l’aider. J’ai dû appeler le service des chemins de fer, mais ils ont pensé que tout cela était une blague. Ce n’est que lorsque ma belle-mère a appelé le même endroit et expliqué la situation qu’ils m’ont crue. Mon mari a été libéré au tout dernier moment. © PennyyPickle / Reddit
  • Je conduisais une femme et un homme d’affaires. Ils avaient une conversation sérieuse sur la façon de commercialiser un rasoir spécialement conçu pour les poils pubiens des femmes. Il était sept heures du matin. © Shibby6939 / Reddit
  • J’étudiais à l’étranger à Berlin et deux types dans le métro parlaient du fait que je m’habillais comme un “idiot d’Américain”. Je leur ai dit en allemand qu’ils ressemblaient à des “Allemands idiots typiques”. Ils m’ont regardé, choqués, quand je suis descendu à mon arrêt. © riman8 / Reddit
  • Dans un bus de nuit quittant Chicago, mon oncle était assis en train de lire et deux filles à l’arrêt suivant se sont approchées, discutant en allemand. Elles se sont assises à quelques sièges de mon oncle et ont commencé à bavarder sur les potins de leur cercle d’amis, sur ce qu’elles allaient faire pour ce soir-là, des discussions normales jusque-là. Puis l’une d’entre elles l’a vu et a dit à son amie quelque chose comme : “Qu’est-ce que je ne lui ferais pas si j’en avais l’occasion ?” et elles ont toutes deux ri. Son amie l’a rapidement fait taire en disant : “Et s’il nous comprenait !”.
    La première fille a répondu : “Mais non, il n’y a que des Américains idiots dans ce bus !” et, sans perdre un instant, dans un allemand parfait, mon oncle a répondu : “Oh, non, dites-moi s’il vous plaît : qu’est-ce que vous me feriez si vous en aviez l’occasion ?”. Hé bien, ils se marient au printemps prochain. © sardlot / Reddit

Emprunter des transports en commun n’est pas toujours une expérience agréable pour les passagers. Pour ceux qui ont déjà emprunté un avion, cela peut vite devenir un cauchemar. Voisins de sièges négligents, repas inadaptés, valises endommagées, sont quelques-uns des désagréments que tout passager peut rencontrer.

Photo de couverture Palata n° 6 / VK

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes