17 Personnes rebelles au point de ne pas écouter les conseils parentaux des autres

Éducation
Il y a 1 an

Lorsqu’une mère prend son bébé dans ses bras à la maternité, elle ne reçoit malheureusement pas d’instructions sur ce qu’elle doit faire et comment le faire. Elle doit donc se débrouiller : faire des choses intuitivement, se renseigner sur d’autres sur internet ou apprendre d’un ami. Avec le temps, les jeunes mères et pères commencent à se sentir de plus en plus sûrs d’eux, ils ont leurs propres astuces éducatives, leurs règles familiales et leurs régimes. Après tout, qui mieux que les parents savent comment élever leur bébé, n’est-ce pas ? Eh bien, non — certaines personnes ne sont pas de cet avis, et elles essaient de s’impliquer dans le processus, en insistant sur leurs méthodes et en dictant leurs règles. Nous nous sommes tournés vers les récits d’utilisateurs en ligne qui ont été confrontés au comportement agressif de leur entourage. Et en bonus, nous vous raconterons quelles anecdotes se produisent lorsque vous demandez conseil à une mère expérimentée.

  • Mes parents ont toujours des idées sur la façon dont je devrais élever mon fils. Je suis sceptique à ce sujet. Si le conseil est bon, je le prends, sinon, je les remercie et je poursuis mon chemin. Les enseignants disent que mon fils est le mieux élevé de la classe, qu’il est toujours le premier à offrir son aide, qu’il se lie d’amitié avec tout le monde, qu’il nettoie après lui et après les autres, et que la seule chose dont il est coupable, c’est d’être bavard (il est comme moi !). Donc je suis sûre de l’élever correctement. Si vous savez que vous avez un bon enfant, il se peut que les parents critiquent par culpabilité — pour leurs propres erreurs en tant que parents. © Jamie Haugh / Quora
  • J’étais catégorique : je ne faisais pas les devoirs des enfants, je les aidais seulement dans la limite du raisonnable. Tu n’as pas fait tes devoirs ? C’est sur ta conscience. Ainsi, un enseignant m’a sérieusement critiqué pour avoir “laissé l’enfant ne pas faire certains devoirs et maintenant il n’aura pas de bonnes notes”. J’ai répondu qu’il n’y a aucun avantage à surveiller les enfants, à les forcer à faire leurs devoirs, et encore moins à les faire à leur place. C’est inadéquat, car cela n’enseigne pas la responsabilité et la discipline. Au fait, mes enfants sont maintenant des adultes accomplis et étonnamment bien adaptés à la vie. © Jane Yaffe-Rowell / Quora
  • J’étais déterminée à allaiter mes bébés, mais avec le premier c’était un combat : nausées, anémie, infection des points de suture après l’opération. L’infirmière m’a appris à donner à mon bébé un biberon par jour pour que j’aie le temps de récupérer et de produire à nouveau du lait. Et vous savez combien de mamans qui avaient décidé de ne pas allaiter ont commencé à me convaincre et à me forcer littéralement à donner le biberon ! Je n’ai pas essayé de les convaincre de quoi que ce soit, mais elles se comportaient de manière agressive. Pourquoi ?! © Erica Orchard / Quora
  • Ma belle-mère aimait toujours partager avec moi son “précieux” avis. Je me disais à chaque fois : “Hmm, je sais très bien ce que vos enfants sont devenus”. Alors, je souriais poliment et disais : “Je n’y avais pas pensé, mon mari et moi allons en discuter” ou quelque chose comme ça. Ensuite, je faisais ce que je pensais être juste. L’essentiel est de ne pas être impoli. Comme résultat, nous nous entendons bien, même aujourd’hui. © Laurel Callahan / Quora
  • Ma belle-mère avait l’habitude de parler “bébé” avec ses petites-filles : “Maintenant, allons là-bas avec mémé, il y a ton bibi, doudou, popo, bobo; donne-moi tes mimines”. Honnêtement, j’ai essayé de tolérer, mais une fois j’ai perdu patience : j’ai clairement expliqué à ma belle-mère que mes enfants ne sont pas stupides et qu’il faut leur parler dans une langue normale. Elle pouvait garder son opinion “alternative” pour elle. Elle a déjà eu l’occasion de réaliser sa maternité, maintenant c’est mon tour. Et je déciderai moi-même comment parler à mes enfants. © MamaJo / Pikabu
  • Cela a commencé dès la naissance. Je l’ai ignoré au départ, je n’ai pas eu le temps pour les disputes. Puis, à l’âge de trois mois, lorsque ma belle-mère a dit : “Maman est mauvaise, elle a oublié de te mettre des chaussettes”, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai commencé à me justifier et à lui demander de ne plus le répéter. Lors du premier anniversaire du bébé, à la table où tous les proches étaient réunis, la belle-mère s’est remise à parler d’une mauvaise maman. J’ai dit devant tout le monde que si j’entendais parler de la “mauvaise maman” une fois de plus devant mon enfant, la “mauvaise maman” ne montrerait plus jamais l’enfant à sa grand-mère. C’était la fin de cette histoire. © ToRRRnado / Pikabu
  • Vous savez ce que l’on dit : il faut un couple pour avoir un enfant, mais il faut toute une communauté pour l’élever ? Toute personne ayant eu des enfants a développé sa propre approche. Mais ce que je sais, c’est qu’il n’existe pas de règles universelles en matière d’éducation, car les compétences et les techniques que vous avez utilisées pour un enfant peuvent ne pas du tout fonctionner pour un autre. © Osatose Ozabor / Quora
  • Combien de regards furieux nous avons reçus au restaurant lorsque nous avons donné à nos trois enfants de la nourriture pour adultes ! Une fois, une dame s’est même approchée de la chaise haute de l’enfant, lui a arraché sa nourriture et a déclaré : “Je ne pouvais pas rester là et vous regarder, horribles parents, l’empoisonner”. Il y a même eu une sorte de bagarre à la suite de laquelle les employés du café nous ont offert l’entrée gratuite pendant un an. © EvilFireblade / Reddit
  • Ma belle-mère s’est dite déçue que ma fille de quatre ans ne l’ait pas remerciée correctement pour les cadeaux de Noël. Bien sûr, selon elle, c’était de ma faute, pas celle de son fils. Nous avons une atmosphère assez détendue pendant les fêtes : nous ouvrons les cadeaux à tour de rôle, puis nous disons merci. Ma belle-mère voulait que ma fille la remercie personnellement pour chaque cadeau. Je pense qu’elle avait peur que sa générosité ne soit sous-estimée. © Susan Mueller / Quora
  • Ma belle-mère a fait des études d’infirmière il y a 40 ans, a exercé sa profession pendant cinq ans, et maintenant elle donne des conseils pour soigner mon enfant. Ses conseils sont les suivants : prendre des antibiotiques pour prévenir la maladie et utiliser un bonnet pour se protéger de la méningite. Je peux vous dire ma recette pour communiquer avec ma belle-mère et ma mère au sujet du bébé : traiter les conseils non sollicités comme du bruit blanc. La pluie dégouline, le vent souffle, la grand-mère rouspète : " Maigre, il va geler, mets-lui un bonnet, donne-lui de la soupe à l’âge de six mois ". Quoi qu’elle dise, ignorez-la. Si elle essaie de le faire, arrêtez-la. Si elle se vexe, appelez-la en premier et parlez de la météo. Et si elle recommence à parler d’un bonnet, ignorez-la. © MariaBred / Pikabu
  • J’ai un bébé de 19 mois et je ressens une énorme culpabilité lorsque quelqu’un critique mes méthodes parentales. Par exemple, j’ai des connaissances qui ont un enfant de plus de deux ans. Nous parlions d’une chaîne de télévision pour enfants, j’ai nommé quelques films, puis on me fait remarquer : " Sais-tu que l’on déconseille aux enfants de moins de deux ans de passer du temps devant l’écran ? " Je fais toujours de mon mieux pour tout faire “bien” et je sais que je suis une excellente mère, mais je n’entends jamais de compliments à mon égard. Seulement des critiques. © Coral27 / Reddit
  • Ma mère pensait que mes normes parentales étaient absurdes et les ridiculisait. Grand-mère ne le supportait pas et disait que mes enfants étaient mieux élevés que certains des enfants de ma mère. Puis maman a cessé de critiquer devant grand-mère et s’est contentée de faire des remarques sarcastiques en privé. Un jour, mon fils n’était pas d’accord avec elle et ma mère lui a dit qu’il se croyait trop intelligent et qu’il n’avait pas le droit de corriger ses aînés. À ce moment-là, un déclic s’est produit dans mon esprit et je lui ai rappelé que mes enfants ont reçu une bonne éducation, qu’ils ont un emploi, qu’ils possèdent leurs propres maisons, qu’ils sont heureux en ménage et qu’ils voyagent. Je pense donc que mes méthodes parentales sont très bonnes et que mes enfants le sont aussi. Ma mère ne nous a plus parlé pendant un moment, jusqu’à ce qu’elle ait besoin d’aide. © Karen Harris / Quora
  • Mes trois fils souffraient de troubles de l’attention et d’hyperactivité lorsqu’ils étaient enfants. Il y avait des gens qui pensaient qu’"il n’y a pas besoin de leur donner des pilules prescrites par le médecin — il suffit d’être responsable et de les éduquer correctement". Inutile de dire à quel point cela est loin de la vérité. D’ailleurs, le médicament les a aidés à se concentrer et ils n’ont pas eu de problèmes particuliers à l’école. © Jayne Patton / Quora
  • Je me souviens d’allaitantes qui me grondaient parce que je donnais le biberon. Ils se fichaient du fait que je ne produisais pas de lait — ils disaient que je ne faisais pas assez d’efforts. J’ai depuis été critiquée pour cela : je laissais ma fille jouer avec des poupées Bratz, je la laissais aussi porter des minijupes, prendre ses propres décisions, aller et revenir de l’école à pied toute seule. Et qu’en ressort-il ? Ma fille est une personne formidable et elle a récemment effectué des travaux de rénovation dans sa chambre avec de l’argent qu’elle a gagné toute seule ! Je pense que j’ai tout fait correctement. Gardez vos conseils et votre négativité pour vous. © Victoria Elder / Quora
  • J’étais extrêmement sensible aux critiques. Il est intéressant de noter que cela me dérange toujours, mais pas au point de me sentir désespérément coupable. Les mères reçoivent tellement de messages négatifs qu’à un moment donné, ce que pensent les gens n’a plus d’importance, car il est impossible de rendre tout le monde heureux et d’éviter les critiques. Je vais donc continuer à donner du lait infantile et à travailler à plein temps, puis je mettrai les enfants devant La Pat’ Patrouille et je boirai du jus de fruit et mangerai des glucides. Et oui, nous allons bien. © FlanneryOG / Reddit
  • Quand ma fille est allée à la crèche, elle a tout de suite détesté cet endroit. Les enseignants m’ont assuré que nous devions la forcer à y aller, car l’école arrivait : comment ce serait là-bas ? Après avoir souffert un an à la crèche, la même chose a commencé à l’école — des larmes tous les jours. Je viens la chercher — ses yeux sont tout rouges. Et on m’a dit que c’était de ma faute si elle ne voulait pas aller à l’école : pourquoi le ferait-elle, si elle s’amuse à la maison ? Les autres enfants “aiment venir à l’école pour dessiner et jouer, mais votre fille fait tout cela à la maison et elle s’ennuie ici”. En gros, ça revenait à la supposition que sa haine de l’école était de ma faute parce que je m’occupe bien d’elle à la maison. © Lau / Quora
  • Une fois, mon petit a piqué une colère dans une épicerie et un client âgé a dit à la femme à côté de lui : “Quelle mère horrible ! Elle laisse son enfant se rouler par terre !” Il l’a dit assez fort. La dame s’est approchée pour m’aider d’une manière ou d’une autre, mais l’enfant me regardait obstinément, refusant de bouger. Si j’essayais de le relever, les hurlements recommençaient. Les gens qui viennent avec leurs conseils dans un moment comme celui-ci ne m’aident pas, ils ne comprennent tout simplement pas que je ne peux rien faire ! © Irina Aleksandrova / Quora

Bonus : parfois, les conseils d’une maman expérimentée peuvent être amusants

  • L’éducation des enfants se fait sans instructions, vous faites juste de votre mieux. C’est tout ce que l’on peut vous demander. Il y a des histoires drôles dans chaque famille. Ma mère a eu son premier enfant à 19 ans et son dernier à 40 ans. Lorsqu’elle attendait ma naissance, je suis la plus jeune, elle est allée dans un groupe pour futures mamans, où on lui a demandé : “Vous avez déjà des enfants. Comment faites-vous pour qu’ils mangent ?” Ma maman a répondu : “Oh, je ne fais que crier : ‘Le dîner est prêt ! Et écartez-vous pour laisser de la place à tout le monde!’” © Stephanie May / Quora

Comment as-tu réagi lorsque quelqu’un essayait d’interférer dans ton processus d’éducation des enfants ?

Photo de couverture Irina Aleksandrova / Quora

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !