18 Clichés du monde du cinéma qui prouvent que les scénaristes n’en savent pas beaucoup sur nos vies

C’est curieux
Il y a 3 ans

C’est un fait, la plupart d’entre nous ne souhaitent pas vraiment voir les problèmes de la vie à l’écran, mais parfois, les scénaristes dépassent complètement les bornes. Et nous espérons vraiment qu’en voyant certaines scènes, personne ne pense que cela puisse être réel, et que surtout, personne ne veuille les répéter !

Chez Sympa, nous regardons souvent des films et nous ne pouvons pas ignorer certains moments qui sont manifestement impossibles à réaliser dans la vie réelle.

1. Les armures

On dirait que certains cinéastes ignorent complètement pourquoi les guerriers ont besoin d’une armure. Il est peu probable que dans la vie réelle, elle ait été inventée pour donner aux hommes plus de virilité ou pour rendre les femmes plus attirantes. Non seulement une armure pareille ne protège pas du tout les organes vitaux, mais elle gêne aussi beaucoup les mouvements.

2. Les ondes de choc ne font pas mal

Nous voyons souvent des explosions fantastiques derrière le dos des héros, mais parfois, on dirait qu’ils ont simplement été projetés par du vent et que le seul problème qu’ils rencontrent, est une coiffure légèrement ébouriffée. Ils se lèvent, se dépoussièrent, et vont de nouveau sauver le monde. En vrai, les conséquences sont fatales. L’onde de choc n’est pas une simple impulsion, mais une énorme pression sur chaque cellule du corps, y compris les organes internes. Bref, si une personne a été projetée par une onde de choc, elle ne pourra plus se lever.

3. Crier “taxi !” pour en arrêter un

Non, mais sérieux, est-ce que tu as déjà vu au moins une fois dans ta vie quelqu’un faire ça ? Si tu commences à crier ainsi dans la vie réelle, la seule chose que tu recevras est la désapprobation et la confusion des passants. Nous comprenons que c’est fait pour que nous puissions voir l’impulsivité du personnage, mais il est grand temps de trouver autre chose !

4. L’effet des fléchettes tranquillisantes

Si l’effet qu’ont les tranquillisants dans les films avait été le même dans la vie réelle, nous n’aurions tout simplement plus besoin d’anesthésistes et nous pourrions assommer n’importe qui avec des fléchettes. Mais en fait, il est très difficile de calculer les doses de tranquillisants dont a besoin un corps humain, et cette arme n’est presque pas utilisée dans la police ou l’armée. Quant aux animaux, ils peuvent encore courir 30-45 minutes après qu’on leur ait tiré dessus, les fléchettes sont donc également inutiles en guise de mesure d’urgence.

5. Les accouchements

Dans les films, tout ce qui est lié au thème de l’accouchement a l’air complètement irréel. La mère se sent bien pendant 9 mois, puis elle commence à avoir des contractions une heure avant l’apparition du bébé. Il est très difficile d’imaginer une situation similaire dans la vraie vie. En outre, quand l’enfant naît, il est tout mignon, propre, et deux fois plus gros qu’il ne devrait l’être. Nous ne voudrions pas décevoir les cinéastes, mais en réalité, quand les bébés naissent, ils sont collants, gonflés et ressemblent plus à des extraterrestres qu’à des humains.

6. Les blessures et le coma

Le héros est battu, poignardé, on lui tire dessus, mais il s’enfuit de l’hôpital en retirant tous les tubes et les cathéters. De plus, s’il tombe ensuite sur ses adversaires, ces derniers n’ont aucune chance de gagner : après avoir “dormi” dans le coma pendant une semaine, le héros n’abandonne jamais et ne recule devant personne. Le seul problème, c’est que dans la vie réelle, un homme dans cet état peut à peine marcher normalement.

7. “Pas le temps de t’expliquer”

Nous entendons souvent cette phrase alors qu’en fait, il y avait plus qu’assez de temps : prononcer cette phrase prend parfois plus de temps que d’énoncer l’essence du problème. De plus, personne ne l’utilise dans la vie réelle, car il est préférable d’expliquer ce qui se passe avant de forcer quelqu’un à faire quelque chose d’étrange ou à te suivre. “On me poursuit”, “ça nous aidera”, ou quelque chose du genre, donnera au moins une petite idée de la situation actuelle.

8. Les ordinateurs

Il s’agit d’un sujet sensible pour tous ceux qui s’y connaissent en matière d’ordinateur. Dans les films, ces appareils font des bruits étranges, le clavier est trop bruyant, et l’interface de certains programmes informatiques a l’air d’avoir été dessinée dans Paint. Dans la série télévisée NCIS : Enquêtes spéciales, les scénaristes ont décidé d’aller encore plus loin : à part les éléments déjà énoncés, les personnages parviennent tous les deux à taper sur un même clavier. Et souvent, les hackers n’ont besoin que de 15 secondes pour contrôler n’importe quel appareil électrique dans n’importe quel coin du monde.

9. Des dialogues sans bégaiement et pause

Les acteurs apprennent bien évidemment leurs répliques et entraînent soigneusement leur intonation, mais ça n’a pas toujours l’air naturel, car dans la vie, il est rare que quelqu’un ait un langage si impeccable. Dire une bêtise, oublier un nom, arriver à prononcer un mot difficile seulement après 3 essais consécutifs : voici ce qu’auraient fait les héros si leur texte n’avait pas été écrit à l’avance.

10. Les scientifiques savent tout

Si le héros porte un peignoir ou possède un laboratoire, il doit certainement être bon dans absolument tous les domaines de la science. Construire un robot à partir d’un tas de ferraille, transplanter quelques organes et pirater le système de sécurité du FBI, tout ceci n’est qu’une petite partie de ce qu’il est capable de faire. Malheureusement, dans la vie réelle, une personne a besoin d’au moins plusieurs décennies pour acquérir des connaissances exceptionnelles dans un seul domaine.

11. Les combats à l’épée

Pour rendre cet instant plus spectaculaire, les cinéastes transforment ces scènes en une sorte de danse. C’est bien évidemment très beau à regarder, mais quand les gens se battent réellement pour leur vie, les combats ont l’air beaucoup moins spectaculaires et représentent uniquement une tentative de couper ou de blesser l’ennemi par tous les moyens possibles. Personne ne pense au rythme et aux beaux mouvements.

12. De belles dents et des cheveux soignés dans les films sur les hommes des cavernes ou la guerre

Dans l’Antiquité, tout comme à la guerre, il n’était bien évidemment pas du tout question d’avoir une hygiène dentaire sérieuse. Même aujourd’hui, une personne sur deux a des problèmes de dents, mais avant, c’était carrément le problème de toute l’humanité. Sans parler de la chevelure parfaite et les barbes bien soignées que nous retrouvons dans chaque film du genre.

13. Le traitement des blessures avec de l’alcool ou la cautérisation

Dans la vie, l’alcool n’est appliqué que sur une peau propre, par exemple avant une injection, car le verser sur une plaie ouverte ne fera qu’aggraver la situation. Il en va de même pour la cautérisation : peut-être que ça arrêtera le saignement, mais cela détruira aussi les tissus environnants et entraînera des problèmes encore plus graves.

14. Les casiers dans les écoles

Si les personnages d’un film pour adolescents ont besoin de parler, ils le feront sûrement à côté des casiers. De plus, on dirait presque qu’il s’agit d’un sanctuaire : chaque casier cache des choses très personnelles, des photos, etc. Il est temps de trouver un nouveau cliché, car dans la vraie vie presque personne ne les utilise : tout le monde porte ses affaires dans son sac à dos. Au fait, les casiers du bas existent aussi, mais as-tu déjà vu au moins un seul film dans lequel ils sont utilisés ?

15. Ouvrir l’eau en étant sous la douche

Nous ne savons pas dans quel genre de maisons vivent les scénaristes, mais s’ils essayaient de faire un truc pareil, ils sortiraient immédiatement de sous la douche en hurlant. Parfois, on dirait qu’il n’existe que deux modes d’alimentation en eau : l’un provient directement du fin fond de l’océan Arctique, et l’autre, d’un volcan en éruption.

16. Ne pas convenir de l’heure et du lieu d’une rencontre

Soit les personnages ont des pouvoirs psychiques, soit l’heure et le lieu sont convenus en coulisses. Souvent, le héros se retrouve dans un restaurant romantique directement après avoir dit “d’accord, à tout à l’heure” ou “je passerai te prendre”. Où, comment, et à quelle heure sont des questions complètement inutiles !

17. “Je vais te montrer” à la place de “je vais t’expliquer”

En regardant certaines scènes, on dirait que les personnages ne chérissent pas du tout leur temps personnel. Parfois, après que le héros soit sorti de la voiture, il demande : “Et qu’est-ce qu’on fait ici ?” C’est comme s’ils n’avaient pas du tout le temps d’en discuter pendant le trajet. Ou alors, par exemple, le héros veut connaître certains détails, et son interlocuteur lui dit : “Je vais te montrer”. Après leur arrivée, nous entendons quelque chose du genre : “C’est ici que tout a commencé”, comme s’il ne pouvait pas l’expliquer ou lui montrer cet endroit sur une carte.

18. La transformation d’une fille laide en beauté

Dans les films, les filles sont généralement impopulaires à cause de leur style et d’une apparence négligée, mais elles ont tout de même un énorme potentiel et une incroyable beauté naturelle. Dès qu’elles changent leur look, elles se transforment immédiatement en reines de beauté qui coupent le souffle aux hommes. De plus, leur caractère change lui aussi : elles se transforment d’une fille “laide” et renfermée en de jeunes femmes confiantes et extraverties. Malheureusement, dans la vie réelle, de tels changements demandent beaucoup plus d’efforts.

As-tu remarqué d’autres clichés qui pourraient compléter cette sélection ? Partage-les dans les commentaires !

Commentaires

Notifications

Lectures connexes