18 Personnes qui ont besoin des pilules de générosité

Gens
Il y a 8 mois

Dans l’enfance, il était offensant d’être considéré comme radin, mais à l’âge adulte, de nombreuses personnes justifient leur avarice par leur sens de l’économie. Il semble que ce ne soit pas si mal lorsqu’une personne sait compter l’argent et ne pas le dépenser à tort et à travers mais ces personnes franchissent souvent toutes les limites.

  • C’était mon anniversaire. Mon mari a décidé de m’organiser une fête. Dans un restaurant. C’était très modeste. Je me suis fait coiffer dans un salon, j’ai invité quelques amis proches. Ils sont arrivés avec des fleurs et de l’argent, car je voulais un appareil dentaire et j’économisais pour me le payer. J’ai reçu environ 300 dollars. Mon mari a pris l’enveloppe contenant l’argent. Lorsque je lui ai demandé de me la rendre, il m’a répondu que je n’avais pas besoin d’appareil dentaire, que j’étais belle comme ça et qu’il prenait l’argent pour payer le resto (60-80 $) et mon coiffeur (10 $). Finalement, je n’ai jamais eu d’appareil dentaire. LunaBrawa / Pikabu
  • Nous avons acheté un appartement en mauvais état mais le prix était bas. Nous avons commencé à le rénover. Nous avons posé des fenêtres plus grandes, enlevé tous les revêtements de la salle de bain, des toilettes et de la cuisine, nous avons invité des spécialistes à s’occuper de l’installation électrique. Deux mois plus tard, lorsque l’ancien propriétaire de l’appartement est venu chercher le reste des affaires, trois pièces étaient déjà neuves et belles. Il a regardé autour de lui et a dit : “Vous devriez me payer un supplément pour la beauté de l’appartement. Oui, vous l’avez fait mais si j’avais su que c’était possible, je ne l’aurais pas vendu si bon marché, alors payez un supplément”. Nous avons ri jusqu’à en avoir mal au ventre ce soir-là, et encore plus lorsque nous avons appris qu’il allait nous poursuivre en justice. Mais nous n’en sommes pas arrivés là. Je pense que nous l’avons convaincu de ne pas le faire. Palata No 6 / VK
  • Une fois, j’ai rompu avec un homme, entre autres à cause de sa cupidité pathologique. Il ne voulait pas rompre du tout. Il est venu me voir avec trois roses dans un journal et m’a invitée au restaurant. Je me suis dit que cet homme était en train de changer, qu’il fallait lui donner une chance. Nous nous sommes installés dans un café, il a allumé une bougie sur la table avec son briquet. Le serveur l’a averti que la bougie est payante. Mon copain a hoché la tête. Nous avons beaucoup parlé, j’ai eu pitié de lui, j’ai pensé que je m’en prenais peut-être à lui, il était si inquiet. Lorsque nous avons quitté le restaurant, il s’est frotté les mains et a dit en gloussant : “Nous n’avons pas payé la bougie !”. © Oksana Shutkova / ADME
  • J’avais un petit ami à l’université. Il vivait dans un appartement en location et moi dans une résidence universitaire. Nous n’avions pas beaucoup d’argent. Un jour, nous avions acheté un gros Snickers pour goûter, nous voulions le couper en tranches et le manger. Du coup mon copain a sorti une règle pour diviser la barre de chocolat en deux parties égales. C’était pitoyable. Masha Morozova / ADME
  • Ma famille est plus qu’aisée, mais mon père est l’une des personnes les plus pingres que je connaisse. Un hiver, il a éteint le chauffe-eau pour faire des économies. Pendant environ deux mois, toute la famille (sauf lui) a pris des douches glacées, pensant que quelqu’un d’autre avait vidé toute l’eau chaude et que celle-ci n’avait pas eu le temps de chauffer. Lorsque nous l’avons découvert et que nous avons posé des questions à mon père, il a simplement haussé les épaules. cowjk / Reddit
  • C’était mon 30e anniversaire. Je m’attendais à un cadeau spécial de la part de mon mari : c’était une grande date, après tout. Après le dessert, mes proches ont commencé à m’offrir des cadeaux. C’est alors que mon mari s’est levé d’un bond et a couru dans la maison. Il est revenu quelques minutes plus tard avec une enveloppe. Je l’ai ouvert : sur une feuille blanche, il était écrit : “Un voyage en Italie pour ma chérie”. Il m’a dit qu’il avait acheté le voyage, mais que le bon n’avait pas été livré à temps. Tout le monde a été surpris et a dit que c’était un bel cadeau. Moi aussi, j’étais heureuse comme jamais : je rêvais depuis longtemps d’aller en Italie. Lorsque les invités sont partis, je suis allée voir mon mari pour savoir quand j’irais en Italie. Il s’est avéré qu’il n’y avait pas de bon, parce qu’il ne savait pas quelle ville je voulais visiter. J’ai donc fait des recherches sur internet. Mais en fin de compte, il a trouvé que ça coûtait une fortune ! Il voulait juste se venter devant sa famille tandis qu’en réalité, il n’avait pas d’argent. “Pourquoi as-tu besoin d’aller en Italie ? Et qu’as-tu fait dans ta vie, à part mettre au monde trois enfants et tenir une maison ? Tu ne mérites pas de faire un tel voyage ! Et puis tu es trop exigeante !” - m’a dit mon mari (et ce, le jour de mon anniversaire). Nous avons eu une grosse dispute ! Je dois reconnaître que sa mère s’est rendu compte que son fils avait tort et qu’elle m’a offert un voyage, mais en Grèce. Je ne peux pas vous dire à quel point mon mari était dégoûté. © DobrayaVredina / Pikabu
  • Mon mari gagne bien sa vie et nous vivons dans un appartement de plus de 100 mètres carrés. Son salaire élevé me rassure-t-il ? Ha ha ha ! C’est un grand radin. Il m’accuse toujours d’être dépensière, il me dit toujours : “Tu ne peux pas trouver un endroit moins cher ?” Le nettoyage ? C’est trop cher ! Acheter des vêtements qui ne sont pas en solde ? Regarde combien ça coûte ! Par contre, ce n’est pas un problème de le dépenser pour lui-même. Il mange au moins 30 dollars de viande par semaine, et c’est moi qui vais acheter cette viande et qui “dépense” l’argent pour sa propre nourriture ! Selon lui, les chaussures d’un enfant ne devraient pas coûter plus de 10 dollars. Et le fait que de tels prix n’existent tout simplement pas, il s’en moque. À la naissance de notre enfant, mon mari était fou de savoir que pour les enfants, tout est si cher ! Il n’arrêtait pas de râler. Une école privée ? Trop cher ! Une nounou ? Trop cher cher ! Une manucure ? Pourquoi faire ? Pour aller voir d’autres hommes ? #goodmotherhood / VK
  • Les parents de mon mari ne nous ont rien offert pour le mariage, mais après la fête, j’ai reçu deux boîtes de “trésors” : de vieilles assiettes usées et rayées, un moule à pâtisserie “presque neuf”, d’horribles bols en alu rayés. Mais à chaque occasion ils disaient à tous les proches qu’ils nous avaient équipé la cuisine. Résultat : la plupart des “trésors” ont été mis discrètement à la poubelle, où ils ont tous trouvé leur place. Et nous avons acheté nous-mêmes des assiettes et des couverts neufs. DamaVpanamke / Pikabu
  • Mon frère m’a invité au restaurant pour m’offrir un déjeuner à l’occasion de mon anniversaire. Nous sommes allés dans un fast-food, il m’a acheté un burrito à 5 dollars et m’a proposé de le partager en deux parce qu’il était gros. Merci, mon frère, pour le burrito d’anniversaire à 2,50 dollars ! deathmastersnitch / Reddit
  • Mon beau-père est médecin, un homme très riche. Un jour, je l’ai vu remplir d’eau un pot de ketchup vide. Je pensais qu’il voulait le laver avant de le recycler mais mon beau-père a dit avec hésitation : “Il en reste encore. C’est dommage de le jeter”. Il s’avère qu’il dilue toujours les dernières gouttes de ketchup afin de pouvoir l’utiliser plus tard pour un hot-dog. Je ne comprends pas ça. Les gens utilisent le ketchup pour améliorer le goût des aliments. Sinon, à quoi ça sert ? Lucas Gavin Hawking / Quora
  • Une fois, quand j’étais enfant, mon grand-père est venu nous rendre visite. Il prenait une serviette en papier, l’utilisait, la lavait avec de l’eau et du savon et la suspendait pour qu’elle sèche sur le tiroir. Je le jure, il a utilisé une serviette en papier cinq fois ! BowmanTheShowman / Reddit
  • Quand j’avais environ 18 ans, je suis sortie avec un garçon qui avait quelques années de plus que moi. Nous étions tous les deux étudiants. Mes parents nous ont donné de l’argent, mais en plus je travaillais à temps partiel dans deux endroits. Nous avons utilisé cet argent pour louer un appartement où nous vivions ensemble. Un jour, j’ai été victime d’un terrible empoisonnement : fièvre, faiblesse, vomissements toutes les 15 minutes. J’ai appelé mon petit ami pour lui demander de m’acheter quelque chose pour mon estomac, et il m’a répondu : “Tu es folle ? Je ne vais pas dépenser 5 dollars pour ça !” Quand il est rentré, j’étais allongée dans la salle de bain, à peine vivante. Il m’a vu et m’a dit : “Oh, tu n’as pas fait le dîner ?” Il a appelé sa mère et est allé manger chez elle. J’ai appelé ma copine avec mes dernières forces. Elle est arrivée tout de suite et m’a soignée pendant deux jours. Mais je n’ai pas quitté ce type. Puis il a été victime d’une intoxication similaire. Sachant à quel point cela peut être grave, j’ai acheté des médicaments, préparé de l’eau, mis une bassine et je suis allée travailler. Quand je suis revenue le soir, j’ai vu sa mère qui courait partout. Dès qu’elle m’a vue, elle a crié : “Mon fils est en train de mourir, et tu le laisses tout seul ?” Bref, ça n’a pas marché pour nous. © marisol90 / Pikabu
  • Une amie est venue me rendre visite avec son petit ami et ils ont apporté un beau morceau de fromage. Je l’ai coupé en tranches et j’ai préparé la salade et les boissons. Le gars était nerveux pour une raison quelconque et regardait sa montre. Lorsqu’ils ont terminé leurs boissons, il a dit qu’il était temps de partir. Je me suis mise à débarrasser la table et j’ai emporté le reste du fromage. Le visage du copain de mon amie s’est étiré : “Mais il reste encore beaucoup de fromage !”. Je l’ai rassuré en lui disant que je finirais leur fromage demain, qu’il ne serait pas gaspillé. Ils sont partis, puis ma copine m’a appelée pour me dire que son petit ami était indigné que j’aie gardé leur fromage, parce qu’ils auraient pu aller chez quelqu’un d’autre avec. Tatiana Lobanova / ADME
  • Je vis avec mon mari depuis 45 ans. Il avait caché de l’argent toute sa vie et, à un âge avancé, il avait perdu la tête. Un jour, en rentrant du travail j’ai vu qu’il avait préparé le déjeuner. Je lui ai dit : “C’est sympa ! Merci !” et mon mari m’a dit : “Tu me dois six dollars !”. J’ai jeté l’argent sur la nappe et j’ai quitté la cuisine. Quand je suis revenu, j’ai vu qu’il n’y avait plus d’argent sur la table. Pourquoi ai-je supporté tout cela ? D’abord je l’aimais, puis j’ai eu pitié de lui, puis je me suis dit : “Où est-ce que je peux aller avec mes enfants ?” C’est ainsi que j’ai vécu toute ma vie. © olga dyachenko / Dzen
  • Un gars de notre résidence recevait régulièrement de gros colis contenant des plats cuisinés de la part de sa mère, mais il ne les partageait jamais. Lors de nos fêtes, il essayait toujours de manger gratuitement. Nous avons décidé de lui donner une leçon : nous sommes allés à notre bureau de poste et lui avons envoyé un colis dans une grande boîte (que nous lui avons prise). Le pauvre vivait au 5e étage, il n’y avait pas d’ascenseur. Il a eu du mal à porter cette boîte ! Lorsqu’il l’a ouverte, il a vu un tas de cailloux et un mot : “Bon appétit !” © Astak86 / Pikabu
  • Au début de ma carrière, mon directeur était tellement radin qu’un jour il a commandé un bus funéraire pour un événement d’entreprise. Apparemment, il voulait paraître généreux sans avoir à dépenser beaucoup d’argent. ***TheSilence / Pikabu
  • Mon mari et moi nous sommes mariés alors que nous avions chacun notre propre appartement. Nous avons décidé de vivre chez moi, de louer son appartement et d’investir une partie de l’argent dans le budget commun. Au début, il me donnait la moitié du loyer, et je dépensais l’argent pour les services publics, les produits ménagers et les courses. Ensuite, mon mari a considérablement réduit sa contribution : il a commencé à ne payer que la moitié des charges. Si nous allions au magasin pour acheter des produits de première nécessité, l’un de nous payait, et l’autre rendait la moitié de ce que nous avions dépensé. Mais mon mari a commencé à regarder plus attentivement les reçus et à refuser de payer ce que j’achetais moi-même, par exemple des serviettes hygiéniques ou du fromage blanc, qu’il ne mange pas. Puis il a cessé d’investir dans l’appartement. Par exemple, j’avais besoin de changer les toilettes et mon mari m’a dit : “C’est toi qui paies, c’est ton appartement !”. Et ce, bien qu’il ait lui-même cassé les toilettes ! Ensuite, nous avons entamé des travaux de réparation, mais il a décidé de ne pas investir un centime, parce que ce n’était pas chez lui. Et le fait qu’il vive ici, qu’il dorme sur mon lit, qu’il mange dans ma vaisselle, qu’il gaspille mon eau et qu’il piétine ma moquette ne compte pas ? Quoi qu’il en soit, nous avons divorcé. Overheard / VK
  • Mon petit ami venait chez moi le vendredi et restait tout le week-end. Au bout d’un moment, je me suis demandée pourquoi tous les frais étaient à ma charge : je fais les courses, j’achète des provisions pour deux personnes. Le mec a été très surpris de mon mécontentement, parce qu’il pensait que nous investissions de manière égale : il dépense aussi tout le temps sur la route ! Je lui ai dit que s’il considérait cet arrangement comme équitable, j’étais prête à payer 1,8 dollars si c’était suffisant pour obtenir un week-end “tout inclus”. Comme vous pouvez le deviner, c’est moi qui ai été considérée comme la plus mercantile dans cette situation. Sandra / ADME

Il y a beaucoup de radins qui ne veulent pas dépenser de l’argent non seulement pour eux-mêmes mais aussi pour leurs proches. Cependant c’est à chacun de décider s’il faut tolérer ou non cette attitude.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes