4 Animaux qui ont peur de choses inattendues

Animaux
Il y a 5 mois

Les lions, les éléphants et les ours. Trois des membres les plus majestueux, mais aussi les plus intimidants, du règne animal. Pourrait-il y avoir quelque chose qui intimide ces créatures ? Tu pourrais être surpris ! Commençons par le roi universellement reconnu des animaux : le lion ! Certains prétendent que ce gros chat de la savane a peur de la substance la plus vitale connue de l’homme. Un petit indice — elle couvre 70% de la surface de la Terre ! Vraiment ? Le lion aurait peur de l’eau ? Non, c’est un mythe. Les lions aiment se baigner, notamment car cela leur permet de se rafraîchir.

Cela a du sens lorsque l’on pense aux climats auxquels ces créatures doivent faire face. Les températures dans un climat de savane vont de 20˚C à 30˚C. Nous, les humains, avons très envie d’aller à la plage dès que le temps est chaud. Alors pourquoi devrions-nous nous attendre à quelque chose de différent de la part du lion ? Surtout si l’on considère que ces créatures présentent généralement un poids compris entre 127 kg et 190 kg, doublé d’un épais manteau de fourrure.

L’ironie de ce mythe, qui stipule que “Les lions ont peur de l’eau”, est qu’ils sont en fait d’excellents nageurs. Il en va de même pour tous les autres grands félins de ces climats chauds, comme les tigres, les léopards, les jaguars et les ocelots. Ce sont en fait les grands chats des climats froids qui font de leur mieux pour éviter l’eau. Cela s’applique à des félins comme les chats sauvages, les lynx et les léopards des neiges. Ces derniers vivent dans le biome froid de la toundra alpine — une zone rocheuse et montagneuse. Les températures y descendent jusqu’à 1˚C.

Encore une fois, il est parfaitement logique que ces grands chats des climats froids redoutent l’eau. Mouiller leur pelage réduirait leurs chances de conserver leur chaleur. Mais il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre d’où vient le mythe affirmant que “Les lions ont peur de l’eau”. En fait, il y a de fortes chances que la raison se trouve près de ton écran d’ordinateur en ce moment même, sautant partout et faisant des bêtises... C’est vrai, nous avons peut-être sauté un peu trop vite à la conclusion que certains aspects comportementaux de nos propres chats de compagnie correspondraient à ceux d’un lion !

Les chats domestiques, bien qu’apparentés à tous les grands félins mentionnés précédemment, ne descendent pas directement d’eux. Ils se sont plutôt développés sur des millions d’années à partir d’un seul ancêtre sauvage qui existe encore aujourd’hui dans la nature : le chat sauvage d’Afrique.

Comme l’eau n’est pas abondante en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, ces chats n’y ont pas été beaucoup exposés. Et comme leurs descendants, ils ne l’apprécient que pour la boire. Comme tu le vois probablement avec ton animal de compagnie, ils se baignent rarement et interagissent peu avec l’eau en général. Heureusement pour eux, ils n’en ont pas besoin. Ces félins domestiques utilisent leur langue pour se nettoyer. Elle est munie de minuscules papilles en forme de crochets, qui aident les chats à faire disparaître les nœuds et à garder leur pelage propre, bien odorant et dans un état généralement impeccable.

Les chats, en général, sont des créatures farouchement individualistes. Et tu es peut-être en train de t’insurger devant ton écran, parce que ton chat, lui, adore l’eau ; et c’est tout à fait possible. Certains chats aiment même jouer avec — par exemple, les gouttes du robinet ou les bulles dans ton bain. Il existe des races spécifiques de chats domestiques, connues pour apprécier la vie aquatique plus que d’autres. Le Turc de Van, par exemple, qui est aussi connu sous le nom approprié de “Chat nageur”. On pense que cette race a développé une affinité pour l’eau en nageant dans le lac Van [Turquie] pour se rafraîchir. Ce lac se trouve dans la région où ces animaux ont évolué.

Passons maintenant à un problème auquel un chat n’a absolument pas à faire face ! As-tu déjà entendu parler de la musophobie, également connue sous le nom de suriphobie ? Ces deux mots désignent une peur des souris et des rats !

Il existe une croyance populaire selon laquelle l’éléphant souffre de cette phobie. Cet animal mesure environ 3 m et pèse 4 000 kg ; et il aurait peur d’une créature qui ne mesure que 10 cm et pèse moins de quelques grammes ? Comment cette croyance est-elle apparue ? Eh bien, le fondement de cette rumeur repose sur la possibilité que les éléphants soient bel et bien paranoïaques à l’idée que des souris puissent grimper dans leur trompe !

Si une souris réussissait à le faire, il y aurait un risque qu’elle provoque une irritation et un blocage à l’intérieur de celle-ci. Sans vouloir être rabat-joie, il semble que cette croyance soit aussi un mythe... Les chercheurs affirment qu’il n’y a aucune preuve concrète qui suggère que les éléphants aient peur des souris. Tout au plus concèdent-ils que l’animal gigantesque peut parfois prendre peur à l’apparition soudaine du petit rongeur. Ce qui est exactement la même chose pour nous !

Les experts affirment également que même si une souris parvenait à s’introduire dans la trompe d’un éléphant, ce dernier pourrait la faire ressortir sans effort d’un simple souffle d’air. Il existe également des preuves que, dans la plupart des cas, l’animal n’est pas dérangé par les rongeurs et autorise même les souris à grimper sur sa tête et sa trompe. Les chercheurs sont sûrs que tant qu’un éléphant est en bonne santé, il n’existe aucun autre animal qu’il craigne, et ce simplement en raison de sa taille.

Ainsi, les lions n’ont pas peur de l’eau, et les éléphants ne semblent pas avoir peur des souris. Mais est-ce qu’au moins l’une de ces rumeurs de peur animale est vraie ? Serons-nous tout aussi déçus en nous intéressant à la question de savoir si l’ours a une peur légitime ? Eh bien, ce serait compter sans le meilleur ami de l’homme ! Oui, les ours se sentent assez mal à l’aise lorsqu’ils sont en présence de chiens. Et ce malgré une parenté génétique éloignée avec eux ! Lorsque les deux créatures se rencontrent, le chien est capable de poursuivre, d’intimider, de coincer ou de contrarier l’ours. Quant au puissant animal, il essaiera plutôt d’éviter tout affrontement avec le chien.

Il existe même une race de chien finlandais connu sous le nom de chien d’ours de Carélie. Cette espèce est spécialement employée pour tenir tête aux grands animaux comme les ours ! Ce chien a un excellent sens de l’orientation, une grande souplesse et maîtrise de son corps, du courage, un bon odorat et de la persévérance ! Cela signifie-t-il que tu peux te promener avec ton chien dans une zone connue pour abriter des ours et te sentir absolument serein et confiant grâce à la présence de ton fidèle compagnon ? Pas vraiment.

Même si les ours peuvent être nerveux en présence de chiens, il ne faut pas oublier leur taille ni leur puissance. L’ours noir américain peut atteindre une hauteur de près de 2 m et peser jusqu’à 300 kg. Si une mère ourse n’a nulle part où aller, ou si elle sent que ses petits sont en danger, il est tout à fait possible qu’elle se mette en colère, ce qui peut entraîner de gros problèmes pour toi ou ton chien.

Donc, personne ne devrait jamais éprouver cette théorie ! Au lieu de cela, si tu prévois un jour de visiter une région inconnue avec ton chien, tu devrais d’abord te familiariser avec la faune que tu pourrais y rencontrer ! Parce que tu ne sais jamais ce qu’un ours fera lorsqu’il te remarquera avec ton toutou... Surtout si l’on tient compte de leur légère cynophobie — qui est le nom donné à la peur des chiens !

Au moins, nous avons réussi à trouver une véritable peur d’un autre animal parmi ces trois cadors de la chaîne alimentaire ! Mais n’est-il pas étrange que le chien, qui apporte à beaucoup d’entre nous tant de joie et de réconfort, soit aussi une créature assez pugnace pour affronter un ours ?! Eh bien, tous les héros ne portent pas de capes ; certains portent simplement de la fourrure et un collier. Et tant qu’on y est, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil à ce qui effraie nos fidèles compagnons à fourrure ? T’es-tu déjà demandé pourquoi ton chien était mal à l’aise lorsqu’il entend des bruits forts ?

Le degré de peur diffère chez chaque chien. Mais c’est la simple imprévisibilité du tonnerre et des éclairs, ou des fortes détonations qui accompagnent les feux d’artifice, qui provoque le malaise de ton chien. L’incapacité à comprendre ce qui provoque ce bruit assourdissant peut pousser ton chien à trembler, à rentrer sa queue entre ses pattes ou même à s’enfuir de la maison !

Une autre situation qui peut vraiment effrayer nos fidèles animaux de compagnie est lorsque nous les laissons tout seuls. Cela peut malheureusement devenir un cauchemar pour tes voisins, car un symptôme courant de cette peur est l’aboiement excessif ! Cette peur peut aussi causer des problèmes plus près de chez toi ! Tu t’es déjà demandé pourquoi ton chien avait mâchouillé ton canapé ? Ces accidents d’apprentissage sont typiques lorsqu’un chien souffre d’anxiété liée à la séparation ! Mais tu ne peux pas rester longtemps en colère contre ton chien, n’est-ce pas ? Ton meilleur ami se rattrapera lorsque vous croiserez un ours !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes