Ces Créatures Mythiques Vous Donneront La Chair De Poule Et Hanteront Vos Rêves

Histoires
Il y a 5 mois

Bien, que tout le monde se rassemble — je vais vous parler du Manananggal — une charmante créature mythique du folklore philippin. On la décrit souvent comme une femme qui aime dévorer les femmes enceintes endormies. Mais accrochez-vous bien : pendant la journée, elle est toute pimpante et a l’air d’une vraie poupée. A la nuit tombée, toutefois, elle dissocie son buste de ses jambes et déploie ses grandes ailes de chauve-souris pour s’envoler dans l’obscurité à la recherche de victimes. Et elle ne s’arrête pas aux femmes enceintes. Non, elle se sert parfois de sa beauté pour égarer les hommes et les emmener dans sa cachette secrète où elle se régale de leur cœur, de leurs intestins et autres organes internes toute la nuit.

Si vous rencontrez un jour le Manananggal et que vous voulez l’empêcher de rattacher son corps avant le lever du soleil, il vous suffira de saupoudrer ses jambes de sel, de cendres ou d’ail écrasé. Plutôt facile ! Alors gardez un œil sur cette merveille et n’oubliez pas vos gousses d’ail !

Maintenant écoutez ça : il existe dans le folklore allemand une créature assez dingue : l’Alp. En gros, c’est un vampire mélangé à un incube, et il porte un chapeau génial appelé le “tarnkappe” qui lui donne toutes sortes de pouvoirs. Ce type s’attaque aux femmes la nuit en troublant leurs rêves. Il aime le lait maternel et suce le sang des hommes et des enfants. L’Alp peut se transformer en toutes sortes de choses — en chat, en cochon, en chien, en serpent et même en papillon. Il a aussi un “mauvais œil” qui porte malheur et rend malade.

Mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez vous protéger en cachant un manche à balai sous votre oreiller, en orientant vos chaussures vers la porte, en accrochant des fers à cheval au montant de votre lit ou en plaçant un miroir sur votre poitrine. Et si rien ne marche, laissez la lumière allumée toute la nuit et mettez-lui un citron dans la bouche si vous le surprenez en train de faire la sieste pendant la journée.

Voici le Pontianak, un fantôme effrayant du folklore malaisien. La légende raconte qu’il s’agit d’une femme qui serait décédée en couches, et qu’elle voudrait maintenant se venger ! Mais ce n’est pas un fantôme comme les autres : elle a de longs cheveux noirs, des ongles pointus et une robe blanche tachée de sang. Et attention, car c’est aussi un maître du déguisement. Elle peut se transformer en une véritable beauté pour attirer ses proies avant de leur arracher les entrailles. Si vous sortez la nuit et que vous entendez des cris de bébés ou des rires féminins, méfiez-vous. C’est peut-être le Pontianak qui vient vous chercher. Et si tout est silencieux, c’est peut-être qu’elle est juste au coin de la rue. Alors restez vigilants et ne vous laissez pas séduire par des femmes trop belles !

Saviez-vous que, selon la légende irlandaise, chaque famille a sa propre banshee? Apparemment, cette créature pousse un cri perçant lorsque l’un des membres de la famille est sur le point de mourir. Pas très subtil comme avertissement ! Mais ne vous laissez pas tromper par ce cri sinistre : cette banshee est réputée être d’une beauté à couper le souffle, avec ses longs cheveux flottants et des yeux cramoisis à force de pleurer. On dit aussi qu’elle porte un châle gris sur ses vêtements verts. A la fois élégante et effrayante ? Pourquoi pas...

Certains disent même que la banshee peut se transformer en une douce jeune fille qui prédit le funeste destin de la famille en chantant. Aie, aie, aie ! Et si cela ne suffit pas à vous donner la chair de poule, on l’aurait aussi aperçue la nuit, recroquevillée dans les bois et pleurant à chaudes larmes. Une vraie fêtarde, n’est-ce pas ? Alors la prochaine fois que vous entendrez un cri à vous glacer le sang au milieu de la nuit, n’oubliez pas que c’est peut-être la banshee de votre quartier qui passe par là.

e vais maintenant vous parler du Qallupilluit. Cette créature est le croque-mitaine de l’Arctique — elle vit près de la banquise et a la réputation d’attraper les enfants qui s’approchent trop près de l’eau. Mais ne vous inquiétez pas, ce mythe n’existe que pour la sécurité des petits.

L’aspect de cette créature varie d’une histoire à l’autre, mais il y a quelques points communs. Sa peau est verte et visqueuse, ses cheveux et ses ongles sont longs. Ses mains sont palmées et elle porte une doudoune en plumes d’eider. Et attention à ses nageoires — l’une d’elles émet un son qui vous paralysera ! Mais n’ayez crainte, vous pourrez vous en sortir. Des chasseurs inuits astucieux ont compris que s’ils demandaient au Qallupilluit de se transformer en phoque ou en baleine, ils pouvaient facilement en venir à bout et ramener une prise savoureuse à la maison. Miam !

Certaines histoires racontent que ces créatures utilisent les enfants kidnappés pour prendre soin de leurs magnifiques cheveux (un peu d’après-shampoing ?). D’autres disent que les enfants sont simplement dévorés ou servent de carburant à la jeunesse Qallupilluit. Mais voici une piquante anecdote : il était une fois une grand-mère qui ne pouvait pas nourrir son petit-fils et qui demanda à un Qallupilluit de l’emmener.

Les problèmes économiques de la tribu une fois réglés, un jeune couple partit à la rescousse du petit garçon. Ils le trouvèrent attaché à des algues, mais chaque fois qu’ils s’en approchaient, le Qallupilluit le ramenait sous l’eau. Ils attendirent donc le lever du soleil pour le détacher. Les Qallupilluit sont peut-être effrayants, mais ils veillent bien sur les enfants. Et qui sait, peut-être vous donneront-ils des conseils pour vos soins capillaires !

Voici maintenant le monstre chevalin le plus effrayant de toute l’Écosse : le Nuckelavee ou Nuckalavee ! Ce méchant garçon a un corps sans peau, une tête dix fois plus grosse que celle d’un humain, et son haleine empoisonnée détruit les animaux et les récoltes. Il possède également des pouvoirs maléfiques qui peuvent semer le chaos dans toutes les îles. Mais n’ayez crainte : il existe une créature connue sous le nom de “Mither of the Sea” qui peut contrôler cette bête terrifiante pendant les mois d’été.

Le Nuckelavee trouve ses racines dans le folklore nordique et orcadien et a été documenté pour la première fois au XVIe siècle par le mystérieux Jo Ben à l’aide de manuscrits latins. Ernest Marwick, écrivain et folkloriste orcadien, pense que cette créature marine maléfique est similaire au nøkk norvégien, au nuggle des Shetland et au kelpie métamorphe ou kelpie d’eau. Alors, si vous vous promenez en Écosse et que vous rencontrez ce type effrayant, n’oubliez pas de faire appel à la Mither of the Sea !

Ce gars-là est le sud-africain Tokoloshe — il ressemble à un gremlin, mais crois-moi, il est bien plus méchant ! Apparemment, les sorcières et les chamans peuvent l’invoquer grâce à leurs pouvoirs magiques. Mais il existe des moyens de contrôler ce fauteur de troubles. L’un d’entre eux consiste à lui donner du lait caillé — apparemment, c’est ce qu’il préfère — et à lui dégager la frange. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez faire appel à un sorcier qui utilisera sa bonne vieille magie pour l’exorciser.

Dans le folklore sud-africain, le Tokoloshe peut se rendre pratiquement invisible en suçant un galet. Alors si vous voulez l’éloigner de chez vous, répandez du sel béni (aussi appelé sel de tokoloshe) sur les cadres de portes et les rebords des fenêtres. Ou, pour plus de prudence, mettez des briques sous les pieds de votre lit. Mieux vaut prévenir que guérir, pas vrai ?

Avez-vous déjà entendu parler de la Chimère? Un véritable monstre... Cette femelle hybride qui crache du feu est composée de toutes sortes de parties animales. Son corps ressemble à celui d’un lion, sa tête à celle d’une chèvre et sa queue se termine par une tête de serpent. Selon la mythologie grecque, la Chimère est l’enfant de Typhon et d’Échidna , et la sœur de Cerbère et de l’Hydre de Lerne. Une belle petite famille, n’est-ce pas ?

Mais ne vous inquiétez pas, notre héros Bellérophon a réglé le problème. Le roi de Lycie l’envoya combattre la redoutable Chimère. Et Bellérophon était un grand héros dont les monstres avaient très peur. La Chimère n’était pas de taille pour notre ami et son fidèle Pégase. Même si le roi espérait secrètement que la Chimère prenne le dessus sur Bellérophon, la justice l’a emporté et elle fut finalement vaincue. Voilà, c’est tout pour aujourd’hui !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes