Comment fonctionnent les cadenas à combinaison numérique

C’est curieux
Il y a 5 mois

Tu es devant le casier de ton école, doté d’un cadenas à code. Démontons-le pour voir comment il fonctionne. Tout le mécanisme est caché dans un boîtier métallique. La partie qui ouvre et ferme le cadenas est cette barre métallique incurvée appelée l’anse. Une extrémité est plus longue que l’autre et on ne peut pas la sortir du boîtier. Le collier de l’anse est attaché à son extrémité et suit l’anse lorsqu’elle se déplace. Lorsque le cadenas est ouvert, le collier repose sur le butoir supérieur et ne permet pas à l’anse d’être retirée du boîtier.

Le cœur du cadenas est le levier. Cette pièce de métal a une forme de croissant en bas, et est fixée au boîtier par une goupille qui lui permet de tourner. Le levier a une fente qui cache le loquet. Il est attaché au levier par un ressort qui le pousse dans la fente de l’anse comme un puzzle. Il y a aussi une plaque métallique flexible, qui se fixe au levier parallèlement au loquet. Voici donc la position “fermée” du loquet à l’intérieur de l’anse. Lorsqu’on essaie de retirer l’anse pour ouvrir le cadenas, le levier commence à tourner. Le ressort du loquet se comprime et libère l’anse. On peut maintenant retirer l’anse et ouvrir le cadenas. Au même moment, la plaque métallique flexible pousse contre le boîtier et force le levier à revenir dans sa position initiale.

Lorsque tu fermes le cadenas, tu pousses l’anse vers le bas. Elle appuie sur le loquet et provoque la compression de son ressort. Ensuite, le ressort repousse le loquet dans la fente, et le cadenas se referme. Mais on peut ouvrir ce cadenas simplement en tirant sur l’anse. Il faut donc un mécanisme qui empêche le levier de tourner librement et maintient le cadenas fermé.

C’est là que notre mécanisme à combinaison entre en jeu. Il est fixé à la plaque arrière du cadenas. Il y a une goupille avec un ressort et trois disques en métal avec des rondelles entre eux. Chaque disque a une encoche ovale et ce qu’on appelle des dents. Le deuxième et le troisième disque peuvent tourner indépendamment. Mais le premier est directement fixé à la molette à combinaison, et ne tourne que si tu tournes la molette depuis l’extérieur.

Mettons notre mécanisme à combinaison dans le boîtier. Le bas du levier est en forme de croissant, afin que les disques ronds du mécanisme puissent y tourner. Le levier ne peut tourner que lorsque les encoches ovales des trois disques sont alignées dans la même position. Maintenant, une extrémité du croissant peut tomber dans ces encoches. Tu tires l’anse vers l’extérieur, et cela fait tourner le levier. Les encoches sur les disques lui permettent de le faire, et tu peux tirer l’anse vers l’extérieur et ouvrir le cadenas. Mais si l’un des disques du mécanisme n’est pas aligné avec les autres, le levier ne peut pas tourner, car l’extrémité du croissant va buter contre ce disque. Tu ne peux donc pas soulever l’anse, et le cadenas reste verrouillé.

Tu peux donc actionner directement le premier disque du mécanisme à code, mais le reste restera en place. Des dents sont prévues sur chaque disque à cet effet. Regardons de plus près le mécanisme. Tu commences à faire tourner le premier disque. Lorsqu’il fait un cercle complet, le disque accroche une dent sur le deuxième disque, et ils commencent à tourner ensemble. Puis le deuxième disque fait un cercle complet et accroche la dent du troisième disque, et maintenant les trois disques tournent ensemble. Voyons maintenant comment les aligner pour ouvrir le cadenas.

Tout d’abord, il faut faire trois tours complets pour faire bouger tous les disques. Le premier chiffre de notre combinaison est 20. Lorsqu’on arrête la molette à combinaison sur ce repère, on place le troisième disque dans la bonne position. Maintenant, il faut commencer à tourner la molette dans le sens inverse. Encore une fois, on fait un tour complet pour que les dents du premier disque puissent s’engager dans le deuxième. Lorsqu’ils bougent ensemble, on les fait tourner jusqu’au deuxième chiffre de la combinaison : 10. On fait à nouveau tourner le cadran dans le sens inverse et on règle le dernier chiffre, le 35.

Maintenant, tous les disques du mécanisme sont réglés dans la bonne position — il est temps de tirer l’anse vers le haut. Le levier commence à tourner et sa pointe inférieure tombe dans les encoches des disques. Une fois que l’anse est retirée, la plaque flexible force le levier à revenir en position de départ. Pour fermer le cadenas, il faut repousser l’anse dans le boîtier.

L’anse appuie sur le loquet, comprimant son ressort. Lorsque le loquet arrive sur la fente de l’anse, il provoque une légère secousse à l’intérieur du cadenas. C’est suffisant pour déplacer un peu les disques à combinaison sur les côtés. Désormais, ils ne sont plus alignés et le cadenas ne peut plus être ouvert sans entrer à nouveau le code. Pour encore plus de sécurité, tourne toujours la molette à combinaison plusieurs fois pour que les disques soient dans des positions complètement aléatoires.

Mais même si tu as oublié la combinaison pour ouvrir ton cadenas, tu pourras toujours l’ouvrir. Prends le cadenas dans une main et exerce une légère traction sur l’anse, en la tirant un peu vers le haut, comme si tu essayais d’ouvrir le cadenas. Avec ton autre main, fais tourner la molette à combinaison deux fois. Puis commence à tourner lentement la molette. Lorsque tu entends un clic, arrête-toi. Cela signifie que le troisième disque est en position et que le levier essaie d’entrer dans les encoches des disques. Note ce chiffre. Si le cadenas clique à chaque chiffre, c’est que tu tires l’anse trop fort. S’il n’y a pas de clic au bout d’un tour complet, c’est que tu ne tires pas assez fort.

Une fois que tu connais le premier chiffre, commence à tourner la molette dans la direction opposée. Les règles sont les mêmes, une traction légère et une rotation lente. Note le deuxième chiffre. Maintenant, tourne lentement la molette dans le sens opposé. Une fois que le premier disque est en position, le cadenas s’ouvrira. Ainsi se termine la leçon de forçage de cadenas. Parfois, les fabricants mettent plus de 3 disques. Par exemple, il peut y en avoir 6. Tu devras donc aligner 6 disques pour faire tourner le cadenas. Cela augmentera sa taille mais le rendra plus sûr.

Les cadenas à code des coffres-forts fonctionnent différemment. En voici le principe. Ils se composent d’une molette à combinaison, d’un ressort, de trois disques avec des encoches, d’une petite roue et d’une barrière. La poignée du coffre-fort est reliée au levier. Mais tu ne peux pas abaisser complètement la poignée, car la barrière bloque la rotation du levier. Il faut donc entrer la combinaison pour enlever la barrière et abaisser la poignée du coffre.

Lorsque tu fais tourner la molette, tu ne fais pas tourner la première roue, mais la dernière de l’autre côté du cadenas. C’est parce que les dents de la roue commencent à tourner le premier disque, les dents du premier disque font tourner le deuxième, et ainsi de suite. Le premier chiffre de la combinaison est responsable du disque le plus proche de la roue. L’encoche sur le disque doit se trouver directement sous la barrière.

On fait tourner la molette à combinaison dans le sens inverse pour placer le deuxième disque dans la bonne position. On inverse à nouveau le sens de rotation et on place le troisième disque dans la bonne position. La barrière peut maintenant descendre dans les encoches. Elle ne bloque plus le levier et tu peux appuyer sur la poignée du coffre et ouvrir la porte. Ce qui est génial avec ce dispositif de verrouillage, c’est que la barrière ne descendra pas sur les disques tant qu’ils ne sont pas tous alignés dans la bonne position. Ainsi, lorsque tu essaieras d’ouvrir le coffre sans connaître le code, la serrure ne fera pas de clics que tu pourrais utiliser pour trouver les bons chiffres de la combinaison.

Tu peux cependant essayer de trouver le code. Pour ce faire, tu mets le premier chiffre de la molette sur 1, le deuxième sur 1 et le dernier sur 1. Tu actionnes la poignée, et... Rien. Maintenant, tu essaies la combinaison 1, 1, 2. Puis 1, 1, 3, et ainsi de suite. La probabilité que tu obtiennes le bon chiffre pour le premier disque est de 1 sur 99 car il n’y a que 99 chiffres sur la molette. La probabilité que tu devines les bons chiffres pour deux disques est de 1 sur 9702. Et la probabilité que tu trouves le bon code pour les trois disques est de 1 sur 941 094.

Pour ouvrir un tel cadenas sans connaître la combinaison, tu auras besoin d’une perceuse et d’une petite caméra. D’abord, tu dois savoir exactement où se trouve le mécanisme de combinaison de la porte et percer un trou juste devant les encoches des disques. Maintenant, tu y introduis ta petite caméra avec la lampe de poche.

Tu peux voir les disques tourner sur l’écran. Il faut tourner la molette jusqu’à ce que tu voies que le premier disque est dans la bonne position. Puis le deuxième et le troisième. Mais percer un tel trou ne sera pas facile, car les portes des coffres-forts sont généralement faites de plusieurs couches de métal, avec une couche de béton solide entre elles. Et si tu fais cela dans une banque et que tu te fais prendre, tu découvriras comment fonctionne le système pénal du pays où tu te trouves, et de très près... Alors première étape, trouve-toi un bon avocat.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes