Découvre à quelle vitesse tu pourrais courir Sur d’autres planètes

C’est curieux
Il y a 5 mois

Tu te sens bien reposé, j’espère ? Parce que je vais te proposer quelque chose d’un peu difficile. Ne t’inquiète pas — ça va être amusant ! Tu vas visiter différentes planètes dans notre système solaire et essayer de courir sur chacune d’elles ! Nous allons voir où tu fileras comme une gazelle et où, au contraire, tu pourras à peine marcher !

L’homme le plus rapide au monde, Usain Bolt, peut courir à une vitesse moyenne de 38 km/heure. Mais sa vitesse de pointe est encore plus élevée — 43 km/heure ! Malheureusement, nous ne pouvons pas tous être Usain Bolt... Une personne moyenne court à une vitesse comprise entre 10 et 13 km/h. Mais peut-être existe-t-il une planète où tu pourrais battre les records du célèbre sprinter jamaïcain ? Avant toute chose, voyons ce qui affectera ta vitesse lorsque tu courras sur d’autres planètes. Pour commencer, la gravité. En fonction de sa force sur la planète que tu visites, elle influencera ton poids. Et dans la plupart des cas, plus tu es lourd, plus tu courras lentement.

En outre, sur toutes les planètes de notre système solaire hormis la Terre, tu devras porter une combinaison spatiale assez volumineuse. Sans ça, tes chances de survie seront absolument nulles. Sans oublier que les conditions météorologiques sont extrêmes sur la plupart de nos voisines.

Il y fait soit un froid glacial, soit une chaleur étouffante, et les vent peuvent y être extrêmement — et je dis bien : extrêmement — violents ! Bref, ton fabuleux voyage est sur le point de commencer — attache ta ceinture !

La première planète sur ton itinéraire est Mercure. En jetant un coup d’œil à ce monde par le hublot de ton vaisseau spatial, tu remarques que cette planète ressemble étrangement à notre bonne vieille Lune ! Mais quelques instants plus tard, tu réalises que ce n’est qu’une illusion. Sur toute la surface de Mercure, tu vois des cratères — le résultat de nombreux impacts de météorites. Eh oui, cela risque de rendre ta course sur cette planète beaucoup plus difficile ! Ça et ta grosse combinaison spatiale. Oui... Mais tu ne survivrais pas sur Mercure sans cette protection — les températures y sont extrêmes : 427˚C pendant la journée et −179˚C pendant la nuit.

Mais il y a une chose qui peut jouer en ta faveur sur cette planète peu accueillante. Disons que tu pèses 70 kg sur Terre. Sur Mercure, tu pèseras environ 26 kg. Ce qui signifie que malgré ta combinaison spatiale si encombrante, tu pourras te déplacer beaucoup plus vite que sur Terre ! Et tu réussiras peut-être même à atteindre une vitesse de 21 km/h si tu fais un effort !

La prochaine planète sur ton itinéraire est Vénus, qu’on appelle aussi “l’étoile du matin”. En t’approchant, tu vois un monde très différent de ce que tu as pu voir dans les livres d’astronomie. Avant d’atterrir, tu dois traverser une atmosphère super dense, composée de dioxyde de carbone. Et tandis que ton vaisseau descend, tu vois passer d’épais nuages d’acide sulfurique. On dit souvent que Vénus est un peu la jumelle de la Terre car ces deux planètes ont une taille et une densité similaires. Sur Vénus, tu pèses presque autant que sur Terre : 63 kg. Ton poids est donc un peu plus faible ici, mais n’oublie pas que tu portes cette combinaison spatiale !

Malgré ça, comme les conditions sont assez similaires sur les deux planètes, il se pourrait que tu parviennes à courir un peu plus vite que sur Terre — à environ 14 km/heure. Ta première impression de Mars est qu’il y fait un froid glacial. La température moyenne y est de −62˚C. Même de loin, la planète a cette teinte rougeâtre. Une fois que tu as atterri sur la surface de Mars, tu comprends pourquoi... Le sol est couvert d’une poussière roussâtre.

Cette même poussière très fine flotte dans l’air tout autour de toi. Où que tu regardes, tu vois des teintes dorées, brunes, orangées — et même verdâtres. Ce sont les minéraux qui composent le sol qui déterminent les couleurs du paysage. L’épaisseur de la couche de poussière varie d’une zone à l’autre, mais la moyenne générale est d’environ 2 mètres. Eh oui, cela va rendre la course un tantinet plus difficile !

Sur Mars, ton poids sera beaucoup plus faible que sur Terre — seulement 26 kg ! Cela te permettra d’atteindre la vitesse impressionnante de 19 km/heure ! En voilà un champion ! Mais que vois-tu à l’horizon ?! On dirait une tornade ! Une tempête de poussière ?! Il est temps de foncer ! Il arrive que ces tempêtes de poussière s’étendent sur toute la planète — les plus grosses sont même visibles depuis la Terre !

Et maintenant, te voilà en face d’un autre problème... Tu vois, Jupiter — tout comme Saturne — est une géante gazeuse. Cela signifie que la plus grande planète de notre système solaire (et Jupiter est si grande qu’elle pourrait avaler 1 300 Terres !) n’a pas de surface solide ! Il va donc te falloir imaginer à quoi ressemblerait ton sprint s’il était possible de courir sur Jupiter. L’atmosphère de cette planète est composée d’hydrogène et d’hélium. Pendant ta descente, tu contemples d’épais nuages bruns, jaunes, rouges et blancs. C’est grâce à eux que cette planète est si belle, avec toutes ses stries colorées.

Sur Jupiter, tu pèserais 177 kg ! Tu t’épuiserais rien qu’en marchant dans ta combinaison spatiale si peu pratique — enfin si tu pouvais marcher sur la surface de cette planète, bien sûr. Si tu essayais d’y courir, tu te traînerais à une vitesse comprise entre 1,6 et 3 km/heure. Et comme si tout ça n’était pas déjà assez ridicule, il y a énormément de vent sur Jupiter, et il souffle entre 322 et 644 km à l’heure.

Tu vois ces anneaux ? C’est Saturne — une autre géante gazeuse dépourvue de surface solide. Cette planète est principalement composée d’hydrogène et d’hélium. Et sa température et sa densité changent au fur et à mesure que tu t’y enfonces. Si tu décidais de quitter ton vaisseau spatial et de marcher sur la “surface” de Saturne, tu tomberais tout simplement dans la planète. Mais vu d’en haut, on dirait pourtant que Saturne possède une surface ! Cette sphère de couleur brun-jaune est entourée de plusieurs couches de nuages. La couche extérieure visible est composée de nuages d’ammoniac. Au-dessous, il y a des nuages d’hydrosulfure d’ammonium. Et la couche la plus profonde est composée de nuages d’eau.

Bien que Saturne soit une géante gazeuse, ton poids n’y serait pas très différent — environ 75 kg. La raison, c’est que la gravité de cette planète est similaire à celle de la Terre. Mais à cause des conditions qui y règnent (et de ta fichue combinaison spatiale), tu courrais un peu plus lentement là-bas que sur Terre — à une vitesse d’environ 6 km/heure. Avant de repartir, tu admires la caractéristique la plus célèbre de Saturne : ses superbes anneaux gris, beiges et fauves. Ils sont constitués de morceaux de roche et de glace. Tu aperçois aussi quelques-unes des 53 lunes de Saturne. Tiens, voici Titan — un monde glacé plus vaste que notre Lune et même que Mercure. C’est la deuxième plus grande lune du système solaire.

La planète suivante sur ton itinéraire est une boule bleu-vert faite de glace et de gaz. C’est la géante glacée Uranus. Elle doit cette belle teinte à la lumière du Soleil qui se réfléchit sur sa surface.

Uranus n’est pas solide. Actionne vite les freins ! Si tu n’arrives pas à t’arrêter à temps, ton vaisseau spatial va traverser la haute atmosphère de la planète et s’enfoncer dans son noyau liquide et glacé ! Hmm... Je doute que tu parviennes à y mener ton expérience. Alors, il nous faut à nouveau faire preuve d’un peu d’imagination. Sur Uranus, ton poids serait d’environ 62 kg. Et contre toute attente, tu pourrais atteindre une bonne vitesse ici — au moins 13 km/heure ! Si tu ne te retrouves pas au milieu d’un ouragan, bien sûr ! En été, il y a d’énormes tempêtes sur cette planète, lorsque Uranus est à son plus haut niveau de chaleur. Les ouragans peuvent alors s’y étendre sur plus de 9 650 km !

La planète la plus éloignée du Soleil, Neptune, est 4 fois plus grande que la Terre mais 17 fois plus lourde. La “surface” bleue que tu aperçois en t’approchant d’elle est en fait une couche de gaz tourbillonnants et de nuages permanents.

Le manteau de cette planète est composé de glace d’eau, d’ammoniac et de méthane. Et c’est à peu près tout ce que Neptune a comme surface. Il n’y a donc pas de “terre ferme” où marcher. Alors, une fois de plus, on va utiliser notre imagination. Sur Neptune, tu pèserais un peu plus lourd que sur Terre — 79 kg. Mais ta vitesse y serait à peine inférieure à celle que tu atteins sur notre belle planète — environ 8 km/heure. Voilà, ton aventure touche à sa fin ! Alors, sur quelle planète as-tu le plus aimé courir ?

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes