Et si Megalodon Rencontrait le Plus Grand Serpent de Tous Les Temps

Animaux
Il y a 11 mois

Vous allez avoir droit à un match très inhabituel, mais surtout spectaculaire et intense. Dans le coin gauche, nous avons le Mégalodon ! Cette espèce s’est éteinte il y a environ 3 millions d’années, mais elle est devenue légendaire pour de bonnes raisons. C’est le plus grand requin qui ait jamais existé, et à son époque, c’était un prédateur surpuissant.

Et faites un tonnerre d’applaudissements pour son concurrent : le Titanoboa ! Il est bien plus gros que n’importe quel autre serpent. Il vivait dans les marécages de Colombie, et on peut dire que c’était lui le vrai patron. Il pouvait manger absolument n’importe quel animal, et il n’avait aucune concurrence. Il pouvait avaler une tortue géante ou même un crocodile. Il avait une allure de boa, mais se comportait comme un anaconda, un mélange pour le moins effrayant. Mais pourrait-il vaincre un requin géant ? Commençons par prendre leurs mesures.

Nous ne connaissons toujours pas la taille exacte du Mégalodon, car les seuls restes que l’on a trouvé sont de rares vertèbres et dents fossilisées. Mais les scientifiques pensent que ce monstre mesurait environ 15 mètres de long. Ce n’est donc pas seulement le plus grand requin de l’histoire, mais aussi l’un des plus gros poissons de son époque. Son rival le plus proche est le requin-baleine moderne, qui ne mesure que 12 mètres de long. Hmm.

Le Titanoboa est devenu aussi grand grâce à une heureuse coïncidence. Les serpents sont des animaux à sang froid, ils ont donc besoin d’un climat chaud pour vivre et grandir, et le nord-est de la Colombie est parfait. Il y faisait en moyenne 32 °C à l’époque où il régnait. Ça lui a permis d’atteindre près de 13 m de long. Ce géant pourrait donc facilement avaler d’une bouchée le plus grand serpent enregistré dans le Livre Guinness des records, qui ne mesure que 7,6 m de long.

Nous avons donc 15 m contre 13. Le premier point est donc attribué au Mégalodon.

Passons maintenant à la pesée ! Le Titanoboa pesait environ une tonne. C’est déjà plus lourd qu’une petite voiture avec ses passagers ! Mais il devait être bien plus lourd après le déjeuner. Dans ce cas, on peut encore ajouter quelques centaines de kilos de plus provenant de la tortue ou de l’alligator qui vient de se faire avaler. Si on mettait un Titanoboa sur une très grande balance, il faudrait 5 anacondas géants de l’autre côté pour l’équilibrer.

Mais le Mégalodon reste 50 fois plus lourd que le Titanoboa. Une femelle adulte pesait entre 27 et 59 tonnes ! C’est l’équivalent d’un Boeing 737 vide. Et sans les valises non-plus. Mais heureusement, le Mégalodon ne sait pas voler.
Le Mégalodon l’emporte donc évidemment dans cette catégorie. C’est un point de plus pour l’ancien requin. Mais un poids aussi important rend difficile les déplacement du squale, et ça veut aussi dire qu’il devait être un peu pataud. Ce qui nous amène à notre prochaine catégorie : la vitesse et l’agilité.

Le mégalodon pouvait nager à environ 5 m/seconde. C’est suffisant pour en faire le prédateur ultime, mais ça reste plus lent que beaucoup d’autres espèces. Si un Mégalodon nageait dans une piscine et qu’Usain Bolt courait à côté, ce dernier irait deux fois plus vite. Sa vitesse de pointe est de près de 12 m/seconde. Un voilier, la créature marine la plus rapide du monde, peut atteindre plus de 30 m par seconde. La taille et le poids du Mégalodon le faisaient tourner très lentement, comme un gros camion. Donc, lorsqu’il attaquait, il n’avait droit qu’à une seule tentative. Et avant de faire un deuxième essai, sa proie avait plus de temps qu’il n’en fallait pour s’enfuir.

Le Titanoboa n’était pas très rapide non plus, surtout sur terre. Mais une fois dans l’eau, ce serpent géant pouvait nager jusqu’à 20 km/h. C’est pas énorme, mais c’est suffisant pour échapper au Mégalodon si nécessaire. S’il nageait si bien, c’est parce que l’eau était son terrain de chasse de prédilection. Et comme le Titanoboa était un serpent, il avait aussi une mobilité incroyable. Il pouvait se tortiller et changer de direction très rapidement. Il pourrait donc facilement esquiver une attaque de Mégalodon.

C’est donc un premier point pour le Titanoboa ! Le score est de 2 à 1 en faveur du Mégalodon. Catégorie suivante : Compétences en combat.

Le Mégalodon était incroyablement intelligent. Il pouvait adapter sa tactique au type de proie qu’il chassait. Les scientifiques ont trouvé des traces de dents de Mégalodon sur certains fossiles de baleines. Ces marques montrent que ce requin dirigeait ses morsures vers les parties vitales de ses proies pour les tuer rapidement. D’autres fossiles de victimes de Mégalodon présentent de multiples fractures. Ceci est dû au fait que Mégalodon effectuait des attaques bélier surpuissantes pour assommer ses proies. Ce monstre de 50 tonnes pouvait facilement passer à travers un mur de béton. Sa cible n’avait donc aucune chance d’y survivre ! Certains d’entre eux cassaient d’abord la queue ou les nageoires des baleines qu’ils chassaient afin de les empêcher de s’échapper, puis ils les achevaient tranquillement.

Mais que ferait le Titanoboa face à ça ? Ce serpent géant n’était pas venimeux, mais ça ne l’empêchait pas de chasser des proies pouvant mesurer 4 mètres de long. Sa mâchoire avait une forme très particulière, et lui permettait de rester accroché au corps de sa proie, empêchant à cette dernière de s’échapper. Le Titanoboa utilisait des tactiques de chasse similaires à celles d’un anaconda ou d’un boa. Il se servait de ses puissants muscles et de son poids pour empêcher sa proie de bouger, épuisant cette dernière jusqu’à la rendre impuissante. Le Titanoboa n’était donc pas seulement rapide et agile, il savait aussi se battre de manière passive, sans faire d’effort. Il gagne donc un second un point !

Le score est maintenant de 2 à 2. La victoire va donc se jouer au coude à coude ! Il nous reste une dernière catégorie avant de savoir lequel de ces deux super-prédateurs gagnera. Passons donc aux outils de combat.

En plus de son attaque-bélier, le Mégalodon avait un autre atout dans sa manche, ou plutôt dans sa mâchoire. Ses dents mesuraient 18 cm de long, le record absolu pour toutes les espèces de requins connues. Et il en possédait environ 250 comme ça, disposées en cinq rangées. Elles étaient aussi très pointues, ce qui leur permettait de pénétrer la peau épaisse des grands animaux comme les baleines. Une mâchoire de Mégalodon pouvait mesurer jusqu’à 2 mètres de large, et sa morsure était l’une des plus puissante de tous les animaux de la planète.

En plus d’’être super dangereuses, les dents de Mégalodon sont aussi très rares. L’une d’elles a été retrouvée en Australie Occidentale. L’endroit exact où elle a été déterrée a été tenu secret, mais ça n’a pas empêché des individus de la voler. Elle se trouve désormais probablement dans une collection privée, et malheureusement les scientifiques ont perdu la chance d’apprendre quelque chose de nouveau sur cette espèce.

Le Titanoboa avait aussi une dentition redoutable. Ses dents étaient fines et pointues comme des aiguilles, courbées comme des hameçons vers l’intérieur de sa mâchoire. Cette particularité lui permettait de rester accroché à sa proie en lui évitant toute chance de fuite. Si la malheureuse proie tentait de se libérer, il ne faisait que se blesser encore plus. Et rappelle-toi que le Titanoboa était incroyablement agile. Il pouvait donc frapper avec une vitesse incroyable.

Laissons maintenant place au combat ! Le Titanoboa ne nageait jamais en pleine mer. Donc imaginons un Mégalodon égaré dans une zone marécageuse peu profonde, près des côtes colombiennes. Sur un tel terrain, il aurait encore plus de mal à se déplacer. Il lui suffirait de mordre une seule fois le Titanoboa, et le combat serait terminé. Mais comme il est plus lent que le serpent, il n’aura pas la possibilité d’abattre ses énormes mâchoires. Le Titanoboa attaque le Mégalodon, mais il a du mal à percer cette peau épaisse avec ses dents pointues mais trop courtes. Finalement, le Mégalodon a une ouverture et clos le combat d’une seule morsure. Ce sont donc ses dents énormes qui auront fait la différence dans cette rencontre. Mastique bien !

Ça nous fait donc 3-2, et la victoire va au requin géant !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes