Ils Construisent une Cité Maritime dans le Désert, mais Pourquoi ?

C’est curieux
Il y a 4 mois

Le Museum of Bad Art (ou MOBA, en abrégé), c’est à dire le Musée de l’art raté, était autrefois situé dans un vieux sous-sol à Dedham, dans le Massachusetts. Actuellement, il se trouve à Somerville, dans le Massachusetts. Il n’accepte que des œuvres d’art tellement mauvaises qu’on ne peut tout simplement pas ne pas s’en rendre compte. La collection inclut des portraits et des paysages réellement affreux. Il y a aussi le “zoo” du MOBA, qui propose des représentations vraiment déplorables de nos amis à poils. Comme tout musée qui se respecte, on y trouve aussi une boutique de souvenirs où on peut acheter des tirages, des cartes postales ou même une tasse à café avec son “art moche” préféré.

En parlant d’expériences vraiment uniques, que dirais-tu de passer un peu de temps en prison, mais sans avoir à enfreindre la loi ? En Écosse, il existe un endroit appelé Inveraray Jail. Il s’agit d’une ancienne prison datant des années 1800, où les touristes peuvent se plonger in situ dans la vie carcérale du XIXe siècle. Des personnages vêtus de costumes authentiques rendent l’expérience encore plus réaliste. Il est aussi possible de participer à des procès et de coopérer avec d’autres “détenus”.
À Suwon, en Corée du Sud, les visiteurs peuvent découvrir un parc à thème entièrement construit autour de l’histoire et de la culture des toilettes ! Il a été ouvert à la mémoire de l’ancien maire de la ville. Celui-ci a consacré beaucoup de temps et de ressources à l’amélioration des toilettes publiques et du système d’égouts de sa ville. Il fait évidemment signaler que cet endroit abrite aussi de nombreuses œuvres d’art sur le thème des toilettes, qui illustrent la culture des installations sanitaires dans le monde. Tu trouveras tout ici, des panneaux de toilettes pour hommes et pour femmes du monde entier aux photographies de WC publics, en passant par des informations sur l’importance des installations sanitaires.

Un magasin de vêtements de marque au beau milieu du désert ? Si tu passes par le Texas, tu trouveras un magasin Prada sur un tronçon vide de l’US 90 à la sortie de la petite ville de Valentine, à environ 240 km d’El Paso. Deux artistes berlinois ont voulu offrir aux Texans une sorte d’expérience haut de gamme... enfin, si l’on veut. En effet, ce curieux magasin n’a pas de porte pour accéder à ses 20 chaussures (que des pieds gauches) et ses six sacs à mains. Étonnamment, le magasin a été construit avec la bénédiction de Miuccia Prada elle-même, la créatrice de la marque.
Peux-tu imaginer vivre dans une ville où tu aurais ton propre accès à une lagune qui se jette directement dans la mer ? Cela pourrait être possible dans un avenir proche — si cela ne te dérange pas de déménager à Sabah Al Ahmad Sea City à Khiran, au Koweït. Ce chef-d’œuvre d’ingénierie a été inauguré en 2016. Ses canaux forment 193 km de littoral artificiel. Toutes ces îles fabriquées par l’homme ont été construites en creusant de grands canaux dans le désert, eyt non pas en utilisant des terres récupérées, comme cela a été fait précédemment dans des lieux similaires.

Avant de visiter ce musée, il faut enlever ses chaussures et mettre des chaussons spéciaux qui n’abîmeront pas les œuvres d’art. Parce qu’il y en a partout ! Ce musée s’appelle Electric Ladyland et c’est le premier musée d’art fluorescent au monde. Le propriétaire, Nick Padalino, y expose un grand nombre de ses propres sculptures et même des roches naturellement luminescentes — ainsi que d’autres objets lumineux fabriqués de la main de l’homme. Une partie de cette galerie d’art présente des peintures qui changent de couleur sous la lumière UV. La bande sonore est également impressionnante. Tu y entendras notamment beaucoup les Beatles et Jim Hendrix.
Les maisons à l’envers sont devenues une sacrée curiosité touristique. On en trouve dans de nombreux pays, comme le Japon, la Pologne, l’Allemagne et l’Autriche. L’une des plus intéressantes à visiter se trouve en Malaisie. Elle s’appelle Rumah Terbalick upside-down house. Elle utilise du bois recyclé et d’autres matériaux naturels pour recréer une atmosphère typique du coin. Elle a été ouverte en 2012 et est rapidement devenue une attraction touristique très populaire, avec ses meubles à l’envers et ses appareils ménagers farfelus. Il y a même une voiture à l’envers garée dans le garage !

Un parc à thème situé à Hakone, au Japon, propose aux touristes une série impressionnante de sources chaudes. Certaines d’entre elles sont assez inhabituelles, notamment l’unique “Noodle Bar”, où les visiteurs peuvent littéralement nager dans un bol de ramen. Ce n’est pas pour consommer, cependant, car il s’agit d’un lieu public. Le “Dead Marsh” en Namibie offre une expérience rafraîchissante, qui donne l’impression d’être arrêté dans le temps. Comme il n’y a pas d’eau ici et que les températures sont très élevées, cette forêt clairsemée est constituée d’arbres “squelettes” morts depuis plus de 600 ans ! Comme il y a peu ou pas d’humidité, la végétation ne peut se décomposer, laissant derrière elle cet étrange paysage naturel. Il est même devenu le décor de certains films de science-fiction.
La Paper House, située au nord de Boston, dans le Massachusetts, est en fait une maison entièrement faite de papier, y compris les meubles. Elle a été construite par Elis F. Stenman — l’homme qui a créé la machine à fabriquer les trombones — dans les années 1920. Il voulait simplement une maison de vacances de deux pièces pour lui et sa famille. Il lui a fallu plus de 20 ans pour la terminer, car la maison était composée d’environ 100 000 journaux ! Assure-toi simplement de ne pas apporter de briquet, pour ne pas prendre de risque.

Le Cappadocia Cave Hotel, en Turquie, est un lieu de séjour idéal pour les passionnés d’histoire et les amateurs de décoration moderne et luxueuse. Toutes les chambres et suites sont situées à l’intérieur de grottes locales datant de l’époque romaine et byzantine. La Cappadoce est également célèbre pour ses excursions en montgolfière. Cela tient notamment au fait qu’il n’y a pas beaucoup de vent ici, et que la vue sur la ville est réellement magnifique, surtout au coucher du soleil.
La petite ville indienne de Deshnok ne doit absolument pas figurer sur ta liste de vacances si tu ne supportes pas les rats. Selon une légende du 14e siècle, les rats qui vivent ici doivent être protégés et nourris. Plus de 20 000 rats habitent donc aujourd’hui dans ce lieu mythique. Comme ils vivent ici depuis tellement longtemps, ils sont très gentils avec les habitants et les touristes.

La Bataille des Oranges est un festival régional qui se déroule chaque année fin février dans la petite ville italienne d’Ivrea. La légende locale veut que le Carnevale di Ivrea ait vu le jour au Moyen Âge. Les habitants se sont alors opposés à un souverain détesté en lui jetant des oranges en signe de protestation. Cela semble amusant de se joindre aux milliers de participants qui se réunissent pendant trois jours pour lancer des oranges. Mais attention, il ne faut pas oublier de se protéger.
L’île de Socotra, au Yémen, a été séparée du continent africain il y a plus de six millions d’années. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles cette île isolée ressemble plus au décor d’un film fantastique qu’à un lieu réel. L’île possède une flore incroyable et unique. La plupart des plantes et des arbres qui poussent ici ne se trouvent nulle part ailleurs dans le monde ! C’est le cas, par exemple, du Dragonnier de Socotra ou de l’arbre bouteille bulbeux.

L’île japonaise de Tashirojima est surnommée à juste titre “l’île aux chats”, car elle compte une centaine d’humains et presque quatre fois plus de félins. Les chats ont été initialement introduits ici car l’île produisait beaucoup de soie — or, les souris aiment beaucoup les vers à soie. De plus, les chats étaient considérés comme un signe de chance. Il existe même des cabanes en forme de chat dans lesquelles les touristes peuvent s’installer. Il va sans dire que les chiens ne sont pas admis ici.
Il y a environ 1 700 collines aux formes étranges au milieu de l’île de Bohol, aux Philippines. Elles sont tellement particulières que l’on pourrait vraiment croire qu’elles ont été fabriquées de la main de l’homme. Elles font pourtant partie du patrimoine de l’UNESCO, car elles sont naturellement constituées de dépôts coralliens et façonnées par l’érosion des eaux de pluie. En raison de leur aspect original, elles ont reçu le surnom de “Chocolate Hills” (collines de chocolat) car, pendant la saison sèche, leur couleur passe du vert luxuriant au marron.

Tu aimes les piscines en cascade ? Alors, tu dois absolument découvrir un autre site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, à Pamukkale, en Turquie. Son nom signifie “château de coton” en turc. Il est situé dans les ruines antiques de Hiérapolis, une ville qui a été construite autour des bassins. Leurs eaux cristallines tombent en cascade depuis des sources naturelles jusqu’à des terrasses en travertin blanc. La vue est tellement belle que tu ne sauras pas quoi faire en premier : prendre une photo ou te jeter à l’eau !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes