La grotte la plus dangereuse de la Terre est pleine de cristaux géants

C’est curieux
Il y a 5 mois

“La première règle est de ne pas paniquer !” - dit le guide. Il donne à Michael une combinaison épaisse, même s’il fait très chaud ici. “Tu ne pourras pas t’en passer”, ajoute-t-il. Michael enfile la tenue et a la chair de poule sur tout le corps. “Pourquoi ai-je si froid maintenant ?” Le guide explique que c’est un tissu rafraîchissant unique. Il sauvera Michael d’un éventuel coup de chaud à l’intérieur de la grotte. Le guide lui donne aussi une bouteille d’oxygène et un masque. “On va plonger ?” demande Michael." Non, mais tes poumons risquent de se remplir d’eau si tu ne l’utilises pas." Les genoux de Michael tremblent de peur — ce n’était peut être pas une si bonne idée après tout. “Bienvenue dans l’une des grottes les plus dangereuses de la planète”, dit le guide en entrant dans l’anfractuosité au pied d’une montagne.

Cet endroit s’appelle la Grotte des Cristaux, et il est situé au Mexique. Du magma s’est écoulé ici depuis les entrailles chaudes de la planète il y a 26 millions d’années. Il n’a cessé de remonter et de se refroidir, encore et encore. Il y a eu tellement de magma que cela a formé une montagne. Avec celui-ci, de l’eau riche en minéraux est arrivée. Elle s’est infiltrée dans les tunnels rocheux et a formé une grotte sous la colline. Puis, quelque chose d’étrange est apparu dans ces eaux chaudes. Quelque chose qui semblait venir d’une autre planète. Michael descend le long de la corde. Il éclaire l’obscurité sans fond avec sa lampe de poche. L’air devient chaud et... lourd. Des particules d’eau microscopiques planent ici. Avec le guide, Michael descend à 300 m. C’est plus de la moitié de la hauteur de l’Empire State Building. La température de l’air augmente. Ils ont l’impression de s’approcher du noyau de la Terre. Enfin, la descente se termine, et ils se laissent tomber sur la terre ferme.

Le guide met un masque à oxygène et dit à Michael de faire de même. “Tu ne peux pas respirer dans un air aussi humide et acide. Tes poumons peuvent se remplir d’eau, ce qui aura des conséquences désastreuses.” L’air ici donne à Michael l’impression de marcher dans un brouillard très épais. La température atteint 58 °C, soit plus que dans les déserts les plus chauds du monde. Michael éclaire son chemin et remarque quelque chose de grand, blanc et brillant. C’est une énorme colonne de cristal, qui sort du sol et qui s’élève vers le haut. La grotte entière est remplie de ces énormes choses. Elles s’étendent dans différentes directions et s’appuient contre le plafond et les murs. À certains endroits, elles bloquent le chemin, et à d’autres, elles forment comme des ponts. Michael grimpe sur l’un des cristaux et marche dessus. Le guide explique que chaque colonne est faite de gypse. Tu connais sans doute cette substance, car elle est utilisée pour produire des matériaux de construction bien particuliers — les plaques de plâtre.

Michael touche la surface dure de l’une d’entre elles. Il semble qu’une ancienne civilisation aurait pu les construire. Mais le guide explique que tout ce qui se trouve dans cette grotte est d’origine naturelle. Cet endroit a été découvert pour la première fois par deux mineurs en 2000. Depuis, les scientifiques ont réussi à découvrir que certains cristaux avaient 500 000 ans. On peut aussi y trouver l’un des plus grands cristaux naturels du monde. Cette colonne mesure environ 11 m de long et pèse 55 tonnes. Cet endroit a été rempli d’une eau riche en sulfate de calcium, un élément capable de former des minéraux. Une variété incolore de gypse prévaut ici. L’eau et l’air chaud ont aidé à former ces cristaux. L’humidité et la température n’ont pas changé depuis des siècles, de sorte que ces colonnes continuent de croître aujourd’hui.

Cet endroit est fascinant. Michael veut rester ici plus longtemps pour explorer la grotte, mais malheureusement, c’est dangereux. Ils risquent de se perdre ou de glisser sur les roches de gypse. De plus, ils commencent à manquer d’oxygène, alors ils doivent remonter. Ils sortent de la grotte et se retrouvent nez à nez avec... la police. Il s’avère qu’il est interdit aux touristes d’entrer dans la grotte. Même les scientifiques doivent obtenir une autorisation spéciale pour s’y rendre. Et ce pour une bonne raison, puisque la grotte est l’un des endroits les plus dangereux de la planète. Michael et le guide s’acquittent d’une amende et quittent le Mexique.

La prochaine étape est l’Italie. “C’est une bonne chose que tu aies pris un appareil photo avec toi”, dit le guide. “C’est l’une des grottes les plus fascinantes du monde. Tu auras besoin du meilleur équipement pour capturer cette beauté.” Michael et le guide sont sur un petit bateau. Ils naviguent le long de la côte de l’île de Capri. Heureusement, il n’y aura pas de danger cette fois-ci. Ils s’approchent d’une petite faille, à l’intérieur de la montagne. C’est l’entrée de la Grotte Bleue. Le trou est si petit qu’un seul bateau peut y passer.

Michael et le guide entrent dans une autre dimension. La grotte est remplie d’eau. Les murs brillent d’une lumière bleue, provenant des profondeurs du lac. Michael prend des photos de la grotte et remarque que l’entrée par laquelle ils sont passés brille d’une lumière blanche éclatante. Ce sont les rayons du soleil, qui illuminent la grotte lorsqu’ils y pénètrent. Il y a un autre trou sous l’eau. Les rayons du soleil y pénètrent, emplissant le lac d’une lueur bleue. Mais il est déjà temps de ressortir.

La prochaine grotte se trouve en Nouvelle-Zélande. Ils arrivent sur l’île du Nord. Il s’y trouve un endroit très profond, avec des grottes sinueuses et complexes. Elles sont apparues ici il y a environ 30 millions d’années. Michael et le guide s’approchent de l’entrée de la grotte obscure. Michael allume une lampe de poche. “Débarrasse-t-en”, dit le guide. “Tu n’en auras pas besoin à l’intérieur”. Ils entrent. Michael est tellement surpris que sa mâchoire en tombe. Toute la grotte est remplie de lanternes lumineuses. Ce sont des créatures vivantes, des lucioles, qui brillent d’une lumière bleutée. Michael a l’impression d’être sur une autre planète.

L’entrée de la grotte est limitée pour ne pas nuire aux lucioles. Les scientifiques utilisent des équipements automatisés, afin de surveiller la grotte. Ils contrôlent ainsi la température et le niveau de dioxyde de carbone nécessaires pour maintenir les conditions de vie des lucioles. Si trop de gens viennent ici, le niveau de dioxyde de carbone augmentera. La durée de la visite est également limitée, alors on demande à Michael et au guide de quitter les lieux. “Et maintenant, nous allons voir quelque chose de vraiment effrayant”, dit le guide. “Tu es prêt ?”

Le prochain arrêt est en Californie. L’endroit s’appelle “Moaning Caverns”, qui signifie “les grottes gémissantes”. La grotte semble tout à fait ordinaire de l’extérieur, mais le guide a l’air un peu anxieux. Lui et Michael s’attachent la corde à la ceinture et entament leur longue descente. Le fond est à 50 m de profondeur, soit l’équivalent de la hauteur d’un immeuble de 15 étages. Cela ne semble pas si grand, comparé à la grotte de cristal. À mesure qu’ils descendent, il fait de plus en plus froid et sombre. À ce moment-là, tous les sons provenant d’en haut disparaissent.

Ils s’enfoncent lentement dans un silence inquiétant. “Qu’est-ce que c’est ?”, demande Michael, effrayé. “Je crois que j’ai entendu la voix de quelqu’un en bas”. Le guide pose un doigt sur ses lèvres pour faire taire Michael. Un gémissement humain fort et prolongé provient des profondeurs obscures de la grotte. Dans les premières secondes, Michael se fige. Puis, il remonte rapidement le long de la corde. Le guide se moque de lui. Ils entendent un autre gémissement. Michael sort rapidement de la grotte et tire sur la corde pour faire sortir le guide. Ce dernier dit que c’est l’une des grottes les plus effrayantes du monde. L’air et le vent circulent dans les profondeurs et créent un son semblable à un gémissement. Les touristes y descendent souvent pour jouer avec leurs nerfs. De plus, on a trouvé environ 100 squelettes humains au fond de la grotte. Et personne ne sait comment ils sont arrivés là. Michael ne veut pas retourner à l’intérieur. Il demande au guide de lui expliquer comment se forment les grottes.

Il s’avère que tout commence lorsque le sol absorbe une pluie acide, composée d’eau et de dioxyde de carbone. Le liquide pénètre dans le sol et entre en contact avec les surfaces de roches dures. Lorsque l’eau touche le calcaire ou la dolomite, elle les dissout et contribue à former un espace vide. Chaque année, il y a de plus en plus d’espace autour. La pluie continue de tomber et de s’accumuler dans cette zone ouverte. Ensuite, l’eau forme un ruisseau ou une rivière souterraine. Puis l’érosion des roches dures commence. Des milliers d’années plus tard, il y a assez d’espace pour qu’un être humain puisse passer. Puis cet espace devient une grotte. Lorsque l’érosion se combine avec les stalactites et les stalagmites, elle forme des chambres et des colonnes impressionnantes. Au fait, tu connais la différence entre les stalactites et les stalagmites ? Les stalactites pendent du plafond, tandis que les stalagmites sortent du sol. Il faut environ un million d’années pour développer de tels paysages souterrains. Ainsi, chaque fois que tu te promènes dans ces endroits, tu entres en contact avec le lointain passé de notre planète.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes