La triste histoire d’un mannequin qui a perdu son enfant adopté qu’elle avait trouvé dans une décharge au Brésil

Gens
Il y a 11 mois

Adopter un enfant est certainement l’une des décisions les plus importantes dans la vie d’une personne. Pour quelque raison que ce soit, prendre une telle responsabilité ne se fait pas à la légère. C’est la dure leçon qu’a apprise la mannequin Carol Nakamura après les événements qui ont conduit à la perte de son fils. Voici son histoire.

Être parent d’un enfant adopté peut être un parcours incroyablement gratifiant, mais cela peut aussi entraîner des défis uniques. Cependant, une relation forte ne se construit pas du jour au lendemain. Il est toujours utile de se renseigner sur l’histoire et la culture de l’enfant adopté, d’être patient et de favoriser un environnement sûr et inclusif pour lui.

L’adoption et la parentalité sont des processus uniques qui peuvent être pleins d’amour et de joie. Cependant, la réalité est parfois plus dure que nous le souhaiterions, et les différentes cultures et habitudes des parents et des enfants peuvent conduire à des fins moins heureuses, comme c’est le cas pour ce modèle brésilien.

Aujourd’hui, nous te racontons l’histoire de l’actrice et mannequin brésilienne Carol Nakamura. En 2017, elle a rencontré un garçon nommé Wallace dans un bidonville à Rio de Janeiro. Carol a été émerveillée par sa spontanéité et a décidé d’aider à le sauver de la pauvreté.

Wallace a réveillé son côté maternel et elle l’a invité à partager Noël 2019 avec son mari et son fils Juan, âgé de 19 ans. Avant la fin de l’année, Carol a entamé une procédure d’adoption et a réussi à obtenir la garde partagée avec la mère biologique.

Dès lors, Carol lui a fourni tout ce dont un enfant a besoin et ce qu’il mérite : un foyer, une éducation, de l’amour et de la protection. Elle lui a également acheté des meubles, des jouets et d’autres choses dont il était dépourvu auparavant.

Mais surtout, elle l’a inscrit à l’école, ce qui a été un grand défi pour lui, car il n’avait jamais fréquenté une salle de classe auparavant. Cependant, malgré les difficultés, Wallace a réussi à apprendre tout ce qu’il devait apprendre grâce à l’apprentissage en ligne, en raison de la pandémie mondiale du Covid-19 qui commençait à se propager à l’époque.

Malheureusement, cet événement a retardé la procédure d’adoption, ce qui a constitué un défi de taille pour Carol et Wallace, mais cela n’a pas entamé le bonheur qu’ils ont ressenti lorsqu’ils ont enfin vu leurs rêves se réaliser.

“Tous ceux qui me sont proches savent à quel point j’ai rêvé d’être père, de m’occuper d’un enfant, de l’élever et de le mettre sur la bonne voie. Il court, saute, nage, joue, se chamaille avec les autres... Aujourd’hui, j’ai réalisé tous mes rêves avec cette femme extraordinaire à mes côtés. Je ne m’attendais pas à éduquer un enfant qui, en si peu de temps, serait meilleur que moi”, a déclaré le mari du mannequin, Guilherme Leonel.

Immédiatement, Carol a ouvert un compte Instagram pour Wallace avec la légende “du bidonville de Gramacho au monde”. Le mannequin y a partagé l’évolution du petit garçon, ainsi que les danses qu’il aimait faire.

Cependant, cette action a suscité la controverse parmi son public, car beaucoup ont affirmé que Carol exposait trop l’enfant. Récemment, le compte Instagram de Wallace a été clôturé, ce qui a suscité l’inquiétude des adeptes de la famille.

C’est à ce moment-là que Carol s’est manifestée pour annoncer la malheureuse nouvelle : Wallace avait décidé de retourner vivre avec sa mère biologique dans le bidonville où il vivait auparavant. “Les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait, et nous n’avons aucun contrôle sur les souhaits des autres. Et malheureusement, son souhait était de partir, de retourner chez sa mère biologique”, a déclaré Carol Nakamura.

Il s’avère qu’elle et son mari n’ont pas eu d’autre choix que d’accepter la décision de l’enfant, puisqu’ils ont conservé la garde partagée avec sa mère biologique.

Cependant, ils ont eu des difficultés car Wallace n’avait pas de bonnes habitude et se mettait en colère lorsqu’on lui demandait d’étudier ou de se brosser les dents avant de se coucher, ce qui rendait son éducation quelque peu difficile.

Il arrivait alors à Wallace d’appeler sa mère et de passer des mois dans son ancienne maison. De ce fait, Carol et son mari affirment qu’ils n’ont jamais perdu le contact avec la famille biologique et qu’ils étaient toujours en communication avec elle pour prendre des nouvelles de Wallace pendant les mois où il était absent.

Enfin, le mannequin a fait part de son chagrin sur les réseaux sociaux : “Prions et demandons à Dieu avec une grande foi qu’il se retrouve, et qu’il soit un bon garçon, dévoué, studieux, travailleur. Et qu’il emporte avec lui les leçons de tous les jours que nous avons passés ensemble”.

Depuis, la famille a traversé une période difficile et a décidé de se concentrer sur ses projets tout en demandant à Dieu la sagesse et la compréhension pour surmonter la douleur de la perte de leur fils adoptif.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes