Pourquoi y a-t-il Des Lignes Sur Les Terrains et 15+ Autres Choses à Savoir Sur le Foot

C’est curieux
Il y a 4 mois

C’est parti pour le coup d’envoi. Tu es en train de regarder un match très important : ton équipe préférée fait face à ses adversaires historiques. Si tu es dans la tribune pour les soutenir, c’est encore plus cool de voir les joueurs qui courent sur une étendue de gazon vert. Ces lignes de différentes nuances de vert sont pour les spectateurs. Les seuls joueurs qui sont autorisés à toucher la balle avec les mains sur le terrain sont les gardiens de buts, et tu peux les repérer facilement grâce à leur maillots qui sont d’une couleur différente. On leur a demandé de porter des maillots différents de leurs coéquipiers afin qu’ils puissent être repérés par les spectateurs. Cette tradition est née il y a plus de 100 ans, quand les maillots étaient légèrement différents de ceux d’aujourd’hui et que le jeu était plus lent.

La seule chose qui n’a pas changé, c’est la taille du ballon. En 120 ans, la forme et la taille des ballons de foot n’ont jamais changé. On pense que ça affecterait la performance globale des athlètes. Si tu es en surface de réparation prêt à tirer, tu sais exactement avec quelle force, quelle pression et par quel angle toucher la balle. Les footballeurs s’entrainent en fonction de ces ballons, précisément. Si on venait à les modifier, les athlètes devraient réapprendre complètement à jouer. Bien évidemment ça ne changerait pas trop si la balle était légèrement plus grande ou plus petite, mais la dimension de référence est juste parfaite pour le sport. Ah, j’allais oublier. Message pour les américains : quand je dis “football”, je parle évidemment du “soccer”, pas du football américain.

Tu t’es déjà demandé à quoi servent les numéros sur les maillots des joueurs ? Comme pour le gardien qui porte une couleur différente pour que les supporters le repèrent plus facilement, les numéros de maillot identifient le joueur sur le terrain, parmi tous les autres. Chaque numéro signifie quelque chose. Quand un joueur est transféré dans une équipe, il doit choisir un numéro de maillot. Parfois, il peut choisir le numéro qu’il veut, mais en général le numéro correspond au poste dans lequel il joue. Un buteur ne peut pas porter le numéro 1 : c’est un numéro réservé aux gardiens. Un buteur est un joueur qui marque des buts et qui a une maîtrise particulière du jeu en surface de réparation. En général, c’est le numéro 9. Ensuite, dans l’ordre, les numéros de 2 à 5 sont pour les défenseurs. Les numéros 6, 8 et 10 sont pour les milieux de terrain. En général, ce sont ceux qui contrôlent le jeu. Ils font le lien entre l’attaque et la défense. Ils se déplacent beaucoup sur le terrain.

Les numéros 7 et 11 sont les ailiers. Ce sont ceux qui font les passes décisives aux buteurs. Ils sont généralement rapides et très techniques. Voici ce à quoi correspondent les numéros des maillots, en théorie. Aujourd’hui, les clubs ne suivent plus vraiment ces principes. Certains milieux de terrain peuvent avoir le numéro 7 et certains défenseurs le 6. De nos jours, le 10 et le 7 sont considérés comme les numéros les plus importants. Les supporters qui achètent des maillots avec leur nom dessus choisissent généralement le 7 ou le 10. Certains clubs ont éliminé certains numéros suite à des incidents avec les joueurs qui les portaient. Dans certains clubs on peut aussi trouver des maillots maudits. C’est le cas des joueurs qui portent le maillot numéro 9 après un autre joueur qui a marqué plein de buts. Le nouveau joueur sentira la pression. Il aura beau être un buteur exceptionnel, quelque chose dans le maillot porté par la légende lui filera les chocottes. En d’autre termes, il ne sera pas trop concentré.

Certains joueurs peuvent facilement se déconcentrer, surtout lorsqu’ils vieillissent. On considère qu’un footballeur n’est plus au top de sa forme à partir de 35 ans. Ça parait peu, mais dans le sport, et surtout dans le foot, 35 ans c’est beaucoup. C’est presque la retraite. Wahou. Sauf quand tu t’appelles Kazuyoshi Miura et que tu joues au Yokohama FC. Il s’agit du plus vieux footballeur professionnel japonais encore actif à l’heure actuelle. Il a 53 ans et il est attaquant. C’est un peu un papy selon les normes footballistiques. Et alors ?

Il n’y a pas d’âge pour jouer au foot. C’est aussi l’un des sports les plus vieux que l’on connaisse. Il est couramment associé au Brésil et à l’Angleterre, mais on a les preuves que c’est un sport qui date d’il y a plus de 2 000 ans. On pense que c’est en Chine que le foot a vu le jour. L’Angleterre a récupéré ce sport, elle l’a amélioré et l’a transformé en ce qu’il est aujourd’hui. Les anglais ont ajouté des règles, comme celle du gardien qui est le seul joueur à pouvoir toucher la balle avec les mains et d’autres règles pour limiter la violence sur le terrain. Humm.

Pas de surprise : l’équipe la plus vieille du monde est une équipe anglaise. Le Sheffield FC a été fondé en octobre 1857 dans une ville du Yorkshire du Sud. Ce club existait déjà depuis des années quand le Titanic a coulé. La Tour Eiffel n’avait même pas encore été construite ! Pas étonnant que le foot soit le sport le plus populaire du monde. La Coupe du Monde réunit des millions de spectateurs des quatre coins du globe. La route pour se qualifier en Coupe du Monde est longue et pénible. Tous les pays du monde participent. C’est bien ça : techniquement, ton pays participe à la Coupe du Monde, du moins aux qualifications qui commencent des années avant le tournoi proprement dit. Tous les pays, sauf quelques territoires précis, participent aux qualifications. Ces matches passent relativement inaperçus, et peu a peu les équipes les moins fortes sont éliminées par les équipes les plus fortes de chaque continent. Petite anecdote : impossible d’organiser des tournois de foot au Groenland. Le gazon ne pousse pas à cause du froid, et le gazon est un élément indispensable d’un terrain de foot selon la FIFA.

Le Qatar est le premier pays du Moyen Orient à organiser la Coupe du Monde. C’est aussi la première fois que le tournoi se déroule en hiver, tout simplement à cause de la chaleur. Impossible de jouer ou de regarder un match en été au Qatar. Un match de foot dure 90 minutes soit deux mi-temps de 45 minutes interrompues par 15 minutes de pause. Au mois d’août, les joueurs prennent une longue pause à la trentième minute pour boire. Les températures au Qatar en été peuvent atteindre les 48° C. L’humidité rend la chaleur encore plus insupportable. Mais en hiver, les températures baissent. C’est vraiment une Coupe du Monde unique, si on considère que tous les stades sont équipés de climatisation pour que personne n’aie chaud.

Le territoire et le climat jouent parfois en faveur de certains pays. Le Brésil et l’Argentine sont clairement les équipes les plus fortes d’Amérique du Sud. Oui, il y a aussi le Chili et l’Uruguay qui ont gagné d’importants tournois récemment, mais ce n’est rien comparé aux deux équipes précédentes. Malgré le talent, tout le monde tremble quand il s’agit d’aller disputer un match dans le pays le plus haut du monde : la Bolivie. Le Brésil a perdu des matches en Bolivie malgré une équipe composée presque exclusivement de grandes stars entraînées pour battre même les équipes les plus redoutables. Mais à une telle altitude, la concentration d’oxygène est inférieure à la normale, ce qui perturbe le jeu des équipe adverses, comme dans le cas des brésiliens. Les boliviens sont parfaitement habitués à ces conditions atmosphériques et leurs adversaires doivent être vraiment bien préparés pour avoir des chances de gagner. Sinon, ils peuvent apporter leur propre oxygène. Ah non, c’est pas possible. Au temps pour moi.

Le Brésil compte quelques-uns des meilleurs joueurs du monde et ça ne surprend personne que le joueur le mieux payé soit Neymar. En 2017, le PSG, le Paris Saint-Germain, achète ce magicien du foot au FC Barcelone pour l’incroyable somme de 220 millions d’euros. Aucun joueur au monde n’a jamais dépassé ni même atteint cette somme. Et devine quoi ? Il lui ont donné le maillot numéro 10. Les brésiliens sont connus pour leur style de jeu et leurs dribbles incroyables. Ce n’est pas surprenant non plus d’apprendre que le but marqué le plus rapidement du monde dans un match professionnel a été marqué par un brésilien. Il s’agit de Ricardo Olivera, qui a marqué un but 2,8 secondes après le coup d’envoi, en 1988. Si tu as vu le match en live, tu n’as peut-être même pas eu le temps de voir le but. Tu étais probablement tout juste en train de t’installer et tu as cligné des yeux pile au mauvais moment. Je ne suis certain que d’une seule chose : je vais suivre le Brésil de près dans cette Coupe du Monde.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes