Que faire quand quelqu’un te suit

Conseils
Il y a 7 mois

Bon, alors voici le scénario. Tu rentres chez toi après une soirée entre copines. C’est alors que tu entends des bruits de pas derrière toi. Tu te retournes pour voir quelqu’un marcher dans ta direction. Tu te dis : “Est-ce qu’il est en train de me suivre ?” Si ce scénario se présente à toi un jour, voici ce que tu dois faire : commence à marcher un peu plus vite. Si tu entends les pas de la personne qui te rattrape, alors tes soupçons sont fondés. Essaie de tourner. Quatre virages à droite suffisent pour te ramener à ta position de départ. Cela confirmera que la personne est après toi puisqu’elle n’a aucune raison de tourner en rond, et cela te donnera une chance de disparaître.

Dès que tu tournes, commence à courir jusqu’à semer ton poursuivant. Si des gens passent par là, tu peux dire à voix haute “Salut !” et prétendre que ce sont tes amis. Dis-leur que quelqu’un te suit et demande-leur s’ils peuvent t’accompagner dans un endroit plus public, jusqu’à ce que tu trouves un autre moyen de rentrer chez toi. Ne va surtout pas chez toi lorsque tu es suivie, même si tes nouveaux bienfaiteurs proposent de t’aider à t’y rendre. Ton poursuivant saura alors où tu habites et pourrait revenir plus tard, ou attendre que tu sortes de chez toi. Mais supposons qu’il n’y ait personne dans la rue, et que cette silhouette soit toujours derrière toi. Si tu portes un sweat à capuche, rentre la capuche à l’intérieur pour la cacher. Si tes cheveux sont relevés en queue de cheval ou en chignon, laisse-les retomber pendant que tu marches. Il sera plus difficile pour ton poursuivant d’attraper toute ta chevelure, ou de tirer tes vêtements s’il n’a rien à quoi s’accrocher.

Maintenant, tu dois le semer. Si tu viens de t’éloigner d’une route très fréquentée, tu peux faire semblant d’avoir oublié quelque chose en tapotant tes poches. Dis à haute voix “Arrff, où est mon portefeuille ?”. Pendant que tu fais ça, commence à marcher encore plus vite dans la direction opposée. Cette personne sera moins susceptible de poursuivre quelqu’un qui court vers une rue bondée. Et elle ne courra probablement pas après quelqu’un qui n’a pas son portefeuille. Ne dis jamais que tu as perdu tes clés, elles te seront utiles plus tard. Ne sors pas ton téléphone pour envoyer des messages. La lumière de l’écran rendra l’adaptation de tes yeux à l’obscurité plus difficile. En plus, le fait de regarder ton téléphone te fera ralentir.

Regarde bien autour de toi et apprends à connaître ton emplacement exact. En marchant, identifie le nom de la rue, regarde les numéros des maisons et quels magasins ou bâtiments se trouvent dans les environs. Tu auras besoin de ces détails plus tard. Si tu n’arrives pas à t’échapper et que la rue ou la ruelle dans laquelle tu te trouves semble interminable, tourne-toi et regarde ton poursuivant. Regarde ses vêtements, ses yeux, sa taille et son âge. “Sweat à capuche noir, pantalon mauve, casquette de baseball verte, OK.” Cela te permettra de donner une description précise aux autorités. En faisant cela, tu enverras aussi un message clair à cette personne : “Eh oui, je te vois.” Les personnes mal intentionnées comptent sur l’élément de surprise. Avec un contact visuel prolongé et intense, tu leur retires cet élément. Ils seront pris au dépourvu et ne te verront plus comme une cible. Sois sûre de toi, les épaules rejetées en arrière, le menton relevé — n’aie pas l’air perdue ou nerveuse. Tu donneras une impression de “Je sais ce que je fais”. Et ils n’aiment pas vraiment ça.

Mettons que le mec à la casquette verte soit déterminé et décide de t’aborder pour te demander quelque chose. Garde un contact visuel constant. S’il te demande son chemin, ne baisse pas les yeux et ne détourne pas le regard pour prendre ton téléphone — tu dois éviter toute distraction. Dis-lui simplement que tu ne connais pas le chemin. Sa demande est déjà assez suspecte — qui n’a pas de téléphone avec GPS de nos jours ? Si tu portes des livres ou des courses, sois prête à les lâcher dès que tu sens que quelque chose ne va pas. S’accrocher à des objets lourds te ralentira.

Maintenant tu vas avoir besoin de tes clés. Place-les dans ta paume, les “dents” des clés dépassant de ton poing. Si les choses dégénèrent, tu auras quelque chose de pointu pour te défendre et tu pourras t’enfuir. Ne reste pas silencieuse. Fais du bruit en essayant de partir, et crie “au feu !” plutôt qu’"à l’aide !". Les gens réagissent plus souvent à cela qu’à simple un appel à l’aide. Personne ne veut poursuivre quelqu’un qui crie à tue-tête et attire l’attention sur lui. Si la personne te suit de plus loin, sors ton téléphone et appelle la police. C’est à ce moment-là que tu dois connaître tous les détails concernant la rue dans laquelle tu te trouves, ton emplacement et les bâtiments qui t’entourent. Reste au téléphone avec le répartiteur et suis ses instructions. Un autre scénario possible est que quelqu’un te suive en public. Si cela se produit, essaie de te rendre dans un supermarché, ou n’importe quel endroit où tu peux te faufiler dans la foule. Si ta veste est d’une couleur différente de ta chemise, retire la. Il sera plus difficile pour cette personne de t’identifier.

Si tu entres dans un restaurant ou un café et que ton poursuivant est déterminé, il entrera et t’attendra. Une possibilité est d’aller directement aux toilettes et d’y rester pendant 5 à 10 minutes. Il se peut qu’il perde patience et qu’il parte. Si tu sors et qu’il est toujours là, fais la queue, commande quelque chose et fais savoir à l’un des membres du personnel que tu es suivi. Ils feront probablement quelque chose et garderont un œil sur toi. Prends ta commande et assieds-toi. Utilise ton téléphone pour faire savoir à ta famille ou à tes amis où tu es, afin qu’ils puissent venir te chercher ou te tenir compagnie. Pendant que tu attends, essaie ces astuces : baille ! Si la personne baille aussi, cela signifie qu’elle t’observe — le bâillement est visuellement contagieux.

Fais semblant de regarder ta montre. S’il vérifie la sienne aussi, il a les yeux rivés sur toi. Nous imitons instinctivement la personne sur laquelle nous reportons notre attention. Pour le piéger, quitte le café et marche un peu dans la rue jusqu’à ce qu’il te perde de vue. Puis, dès qu’il en sort, retourne dans le café. Il n’aura aucune raison de rentrer de nouveau, sauf s’il te suivait avec une idée fixe. Lorsque quelqu’un vient te chercher, demande aux employés de t’indiquer la porte arrière, par sécurité. Évite de marcher seule. Si tu le fais, reste dans les rues fréquentées et fais toujours attention à ton entourage. Tu sais, tout ce qui se trouve au-delà de l’écran de ton téléphone... ? Ha ! Détends-toi, je plaisante ! La conclusion ? J’espère que rien de tel ne t’arrivera, mais le fait d’y être préparé te donnera confiance en toi au cas où.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes