Regarde ce qui s’est passé 10 minutes après la disparition des dinosaures

Animaux
Il y a 11 mois

Et te voilà. Sur Terre. Il y a 66 millions d’années.

C’est l’une des périodes les plus chaudes de l’histoire de la planète. Il n’y a pas encore de calotte glaciaire — tout est luxuriant et vert et les dinosaures parcourent la Terre.

D’énormes sauropodes mâchent paisiblement les fleurs, les plantes et les arbres, avec leurs petits qui les suivent de près. Tu dois te tordre le cou pour espérer apercevoir leurs têtes 5 étages au-dessus de toi. Mais c’est là que tu vois autre chose : un point lumineux dans le ciel. Une étoile filante — fais un vœu !

Attend un peu ! L’"étoile" devient plus grande et plus brillante. Les grands reptiles ne le savent pas encore mais aujourd’hui commence l’un des plus grands événements d’extinction massive de l’histoire de la Terre : ¾ de la vie sur notre planète va être anéantie. Je te prospose de te cacher ici et de regarder.

5 secondes avant l’impact.

La météorite perce notre atmosphère aussi facilement qu’une aiguille dans un ballon. L’onde de choc supersonique qui en résulte commence à se propager autour du globe. Tu l’entendrais même si tu étais de l’autre côté de la planète.

Le monstre cosmique qui tombe vers la Terre a la taille du mont Everest. Large d’au moins 10 kilomètres et avec un poids de 460 trillions de tonnes, le météore arrive, il est brûlant et ultra rapide. Il va à 20 kilomètres par seconde et se dirige droit vers la péninsule du Yucatan, dans l’actuel Mexique. À cette vitesse, il pourrait aller de Los Angeles à New York en moins de 4 minutes !

Impact.

L’astéroïde de la taille d’une montagne s’écrase sur la Terre. Si seulement elle était arrivée ailleurs, la vie sur cette planète serait peut-être bien différente aujourd’hui. La péninsule du Yucatan (presque entièrement sous-marine à l’époque) était l’un des huit endroits sur le globe qui pouvaient permettre à un rocher spatial géant d’anéantir presque toute la vie sur la planète. Autrement dit, l’astéroïde n’avait que 13 % de chances de provoquer une extinction massive. Et il a frappé juste au bon endroit... Hum, pas de chance quoi...

L’explosion à l’endroit de l’impact est un milliard de fois plus puissante que la plus grande éruption volcanique connue. La lumière est si brillante qu’on aurait dit qu’un nouveau soleil était apparu à la surface de notre planète.

La météorite s’enfonce dans la croûte terrestre et explose en mille morceaux. On peut encore voir la cicatrice qu’elle a laissée. Le cratère de Chicxulub mesure 150 kilomètres de large et 20 kilomètres de profondeur. Il pourrait contenir tout l’État du Vermont et 24 Burj Khalifa empilés les uns sur les autres. Une chose qui laisse une telle cicatrice a forcément des conséquences mondiales...

La Terre tremble — l’onde de choc se propage sur des milliers de kilomètres. Le souffle d’air aplatit les forêts en un instant. Tout ce qui se trouve dans le rayon d’action de l’onde de choc s’enflamme. Rien ne survit au point zéro.

Mais ce n’est que le début. De plus petits fragments de la météorite — ainsi que des morceaux de la Terre déplacés par ce trou géant — vont ricocher, jusqu’au Canada ! Des boules de feu illuminent le ciel. Elles viennent s’écraser aussi à la surface.

Les dinosaures qui n’étaient pas dans le rayon de l’explosion courent dans tous les sens, complètement paniqués. Mais ils n’ont nulle part où se cacher. Et cela ne va qu’empirer.

L’onde de choc se précipite vers la mer. Le tsunami atteint une hauteur de près d’un kilomètre et demi lorsqu’il frappe les côtes. Les vagues continuent à se déplacer, et atteignent les coins les plus reculés de la planète. Même à travers le Pacifique et dans l’Atlantique Nord, elles atteignent une hauteur de cinq étages. Elles emportent tout sur leur passage.

Outre les incendies et les tsunamis de la taille d’un gratte-ciel, la Terre est secouée par les pires tremblements de terre de l’histoire. En quelques minutes, une planète luxuriante et grouillante de vie s’est transformée en un lieu cauchemardesque. Mais ce n’est encore que la première phase.

5 minutes après l’impact.

De petits cailloux, de la poussière et des cendres montent vers l’atmosphère. Ces objets chauffent et fondent jusqu’à se transformer en une sorte de lave chaude qui commence à retomber sur le sol en une sorte de pluie brûlante.

10 heures après l’impact.

Les incendies continuent d’engloutir tout sur leur passage. Certains dinosaures qui ont survécu en Amérique du Nord tentent de s’échapper vers des territoires inconnus. Mais ils ne peuvent pas, puisqu’ils se trouvent désormais dans des marécages denses et ne peuvent pas s’échapper.

1 mois après l’impact.

15 trillions de tonnes — soit 2,5 millions de fois le poids de la Grande Pyramide de Gizeh — de cendres et de suie se retrouvent dans l’atmosphère. Le nuage couvre toute la planète et bloque le soleil. La Terre sombre dans l’obscurité. Les plantes qui ont survécu ne peuvent plus faire de photosynthèse. Le niveau d’oxygène baisse et tous les animaux qui sont encore là sont finalement décimés par le manque d’air.

Mais la conséquence la plus grave est l’extinction du phytoplancton. Toute la chaîne alimentaire de l’océan commence à s’effondrer comme un château de cartes. De nombreux animaux marins ont perdu leur principale source de nourriture. Les animaux survivants sur terre ne trouvent plus rien à manger non plus. Il n’y a plus de plantes pour les herbivores, et bientôt plus d’herbivores pour les carnivores.

Sans parler des pluies acides. La météorite de Chicxulub a frappé un endroit où il y avait beaucoup de soufre. La chaleur de l’impact a vaporisé le gaz toxique instantanément et il s’est mélangé à l’air de l’atmosphère. Des pluies acides tombent sur toute la planète et les océans deviennent toxiques.

Et comme si ce n’était pas assez, le froid finit par achever le travail. Comme le soleil est bloqué, la boule de feu brûlante qu’est notre planète commence à se refroidir.

Ce qu’il reste après ça.

Les plantes ont un peu plus de chance que les animaux. Les graines et le pollen ont réussit à survivre à ces temps difficiles. Les premières à redonner peu à peu quelques touches de vert à la planète carbonisée, ce sont les fougères. Le vent transporte leurs graines et les répandent sur la Terre pendant 10 ans. Puis viennent les palmiers. Les nouvelles plantes produisent de l’oxygène et nourrissent les petits mammifères.

Parmi les reptiles, seules les tortues et les ancêtres des crocodiles ont pu survivre à la température et à l’acidité des eaux de la planète. Incroyablement, certains dinosaures qui ressemblent à des oiseaux survivent aussi. D’autres espèces d’oiseaux évoluent et tu sais quoi ? Ils vivent encore parmi nous aujourd’hui.

Mais malheureusement, tous les animaux terrestres de plus de 22 kg ont disparu. Il a fallu énormément de temps au règne animal pour se rétablir. De plus grands mammifères comme les rhinocéros ont commencé à apparaître seulement 15 millions d’années après la disparition des dinosaures. Les baleines bleues — la plus grande créature vivante que cette planète ait jamais vue, même plus grande que les dinosaures — sont apparues il y a seulement un peu plus de 4 millions d’années.

Avaient-ils une chance de se battre ?

Les scientifiques disent que si la météorite avait frappé dans les profondeurs de l’océan, l’histoire aurait été bien différente. Oui, les raz-de-marée qui en auraient résulté auraient été 10 [x] fois plus importants que ceux qui ont déferlé sur la planète, même s’ils étaient déjà énormes. Mais même un mégatsunami géant ne serait pas capable d’anéantir 75% de la vie végétale et animale sur Terre.

En fait, c’est donc l’obscurité mondiale qui a vraiment fait disparaitre les dinosaures. Si la météorite avait frappé en eau plus profonde, et non dans la mer du Golfe du Mexique, il n’y aurait pas eu autant de poussière et de cendres dans l’atmosphère. C’est cela qui a fait chuter les niveaux d’oxygène et a coupé la chaîne alimentaire depuis tout en bas.

Il existe une théorie selon laquelle le changement climatique et d’autres problèmes sur Terre il y a 66 millions d’années auraient aussi anéanti les dinosaures, sans avoir besoin d’une météorite. Il pourrait s’agir d’un supervolcan en éruption qui aurait rejeté de grandes quantités de soufre et de cendres dans l’atmosphère. Peut-être que la météorite n’a fait qu’accélérer l’inévitable...

Passons maintenant à une question plus intéressante. L’humanité pourrait-elle survivre à l’impact d’une météorite pareille ?

À cette époque-là ? Aucune chance ! Evidemment. Mais si quelque chose comme cela devait arriver de nos jours ? Nous avons un intellect et une technologie très avancés. Nous avons rempli le cosmos de sondes et de satellites, nous savons donc que des météores pourraient se diriger droit sur nous. Cela ne nous prendrait pas par surprise. Nous devrions peut-être nous cacher profondément sous terre pour éviter l’onde de choc et les tsunamis. Et il faudrait avoir assez de nourriture là-bas en bas pour tenir au moins un an. Et ne pas oublier le papier toilette ! Mais avec une bonne préparation, l’humanité pourrait avoir une chance !

Le problème principal après un événement pareil, serait de survivre à l’hiver mondial lorsque les cendres recouvriraient le ciel. Mais notre espèce peut le supporter ! Demande à n’importe qui qui vit à Oïmiakon, en Russie. Cette ville de 500 habitants détient un record du livre Guinness pour être l’endroit habité le plus froid de la Planète — ils ont vu le thermomètre indiquer jusqu’à −32°C !

Et qu’en est-il de la préservation de la vie végétale et animale ? Notre espèce travaille à cela depuis très longtemps. Il y a un entrepôt mondial de semences sur l’île de Svalbard. Il est situé à environ 40 étages sous terre et peut contenir plus de 2 milliards d’échantillons. L’emplacement a été choisi en raison du climat de permafrost et de la faible activité tectonique.

Protéger tous les animaux de la planète serait beaucoup plus difficile. Peut-être que le génie génétique, le clonage ou autre chose pourrait fonctionner. Ou alors, les rassembler tous dans un bunker — crocos, ours et serpents compris ? Non, je préfère encore tenter ma chance en surface, merci bien !

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes