Accusée d’être trop vieille pour se montrer en maillot de bain à 57 ans, sa réponse a été inattendue

Gens
Il y a 10 mois

Paulina Porizkova, un ancien mannequin, s’est retrouvée en pleine controverse après avoir publié des photos en maillot de bain sur les réseaux sociaux. Bien qu’elle ait l’air magnifique et confiante, Paulina a fait l’objet de commentaires âgistes. Certains vont même jusqu’à la traiter de “grand-mère désespérée”. En réponse à ces attaques, elle a publié un message sur le body positive et l’amour de soi.

Sa carrière a commencé à un jeune âge

ASSOCIATED PRESS / East News

Paulina Porizkova est née en 1965 et a commencé sa carrière de mannequin à l’âge de 15 ans. Elle a fait la couverture de nombreux magazines de renom. En plus de son travail de mannequin, Paulina est également apparue dans plusieurs films, émissions de télévision et vidéoclips. Ces dernières années, elle s’est fait connaître pour ses textes francs et pertinents sur des sujets comme les normes de beauté, le deuil ou encore la perte.

Elle est absolument contre l’âgisme dans notre société et dans sa vie personnelle

À l’âge de 57 ans, Paulina a défié les normes sociétales en continuant à poser et à publier des photos en maillot de bain sur les réseaux sociaux. Elle a beaucoup critiqué les attitudes âgistes, en disant : “Je suis une femme de 57 ans et il semble que, dans la société, lorsque tu entames l’âge mûr, tu perds en quelque sorte ton droit de te montrer en maillot de bain.” Elle a également parlé des commentaires reçus qui la traitaient de “grand-mère désespérée” ou de “trop vieille pour faire ça”.

Paulina a été mariée à Ric Ocasek, le défunt leader du groupe de rock The Cars, pendant 28 ans. Dans une interview, elle a révélé que leur relation avait connu des hauts et des bas et qu’ils s’étaient séparés pendant plusieurs mois avant son décès en 2019. Elle a parlé franchement des défis auxquels ils étaient confrontés, en disant : “J’ai simplement remarqué que nous partagions de moins en moins et que nous communiquions moins, puis il a en quelque sorte cessé de me désirer.”

Elle a également avoué qu’elle avait des doutes sur son propre vieillissement : “Comme j’atteignais la fin de la quarantaine et le début de la cinquantaine, je pense que je me suis dit, peut-être qu’il ne m’aime pas parce que je vieillis.” Malgré ces difficultés, elle a toujours souligné l’amour et la connexion qu’ils partageaient et a continué d’honorer la mémoire de Ric après son décès.

Paulina voudrait que les femmes célèbrent le vieillissement

Maintenant, elle milite pour que l’on célèbre le vieillissement et que l’on embrasse le processus naturel de l’âge. Elle a parlé de sa décision de ne pas subir de chirurgie ou de médecine esthétique, en disant : “Mon désir est d’être une femme âgée authentique.”

Paulina a également exprimé son amour pour les signes physiques liés au vieillissement : “Ce que j’aime dans mon apparence maintenant à 57 ans, c’est que c’est comme un très bon roman de l’histoire de ma vie, comme si tout était écrit sur mon visage.”

En plus de ses choix personnels, Paulina a également souligné l’importance de changer les attitudes de la société envers le vieillissement. Elle a appelé plus de femmes à accepter leur âge et à montrer leurs réussites : “Nous devons rendre les personnes âgées cool. Je fais beaucoup pour cela mais nous avons besoin de plus de femmes qui acceptent leur âge et disent : ’Regardez ce que je fais à mon âge’”.

Grâce à son propre exemple, Paulina Porizkova est devenue une voix puissante dans le mouvement visant à redéfinir le vieillissement et à promouvoir l’amour de soi à tout âge.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes