Une enseignante d’école primaire est furieuse car elle a dû changer la couche d’un garçon de 6 ans

Éducation
Il y a 7 mois

Une femme nommée Samantha Brick est enseignante à l’école primaire. Un jour, elle s’est retrouvée absolument furieuse après que sa charge de travail a été doublée, parce que des parents l’ont laissée changer la couche de leur fils de six ans. Elle était tellement frustrée qu’elle a finalement fait une déclaration furieuse pour les parents très occupés et a généré de nombreuses réactions.

Samantha s’est sentie choquée par cette situation

Samantha Brick travaille dans une école primaire et a récemment partagé sur la toile un cas qui a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour elle en tant qu’enseignante et en tant que personne. Un jour, la mère d’un de ses élèves, très occupée, a oublié de déposer les vêtements de rechange et les couches de son enfant. La maman a dit qu’elle reviendrait très vite et qu’elle avait besoin d’une heure pour être de retour. Mais 90 minutes se sont écoulées et Samantha attendait toujours la mère de l’enfant, qui n’avait toujours pas donné signe de vie.

Désespérée, Samantha a appelé la maman pour lui demander où elle se trouvait. Ce qui a aggravé la situation, c’est qu’à ce moment-là, le garçon a dit à son institutrice qu’il s’était fait dessus. Samantha se souvient de la réaction de la mère du garçon : “Je n’ai pas le temps ! Il est à l’école, alors c’est votre problème, maintenant”.

Samantha trouve ces cas révoltants et exprime son opinion

Samantha pense sincèrement que de tels cas devraient arriver moins souvent. Elle trouve déplacé que des parents envoient leurs enfants à l’école sans leur avoir appris à aller aux toilettes. Mais en même temps, elle admet que ce genre d’attitude n’est malheureusement pas le fait d’un seul parent.

En fait, l’enseignante admet que cette approche est en train de devenir la norme, surtout dans les familles aisées. Samantha a révélé que c’est devenu tellement courant que dans son école, où elle s’occupe d’élèves âgés de 4 à 6 ans, il y a une réserve de vêtements de rechange, de sous-vêtements, de couches, de lingettes et de lotions au cas où ils se feraient dessus. De plus, ils disposent d’une station de change entièrement équipée, et tout cela est financé par le budget de l’école.

Samantha explique que presque toutes les écoles primaires dans lesquelles elle a travaillé avaient besoin de ces équipements, car beaucoup d’enfants qui vont à l’école ne sont pas encore éduqués à la propreté.

Samantha pense que les parents doivent être plus responsables lorsqu’ils envoient leurs enfants à l’école

Lorsque son élève s’est uriné dessus et que la mère a laissé à l’institutrice le soin de changer sa couche et de nettoyer les dégâts, l’assistante pédagogique de Samantha a dû se rendre au supermarché le plus proche pour acheter des couches pour le petit garçon. Quant à ce dernier, il était particulièrement sensible aux questions sociales, et il était gêné que son enseignante doive le changer. Samantha raconte : " J’avais franchement envie de secouer ses parents pour n’avoir pas pris le temps nécessaire pour franchir cette étape vitale avec lui ". Elle dit que les enseignants comme elle se sentent totalement bouleversés par des situations comme celles-ci, et que les parents devraient avoir honte de penser que cette mission incombe aux instituteurs.

Samantha affirme que bien qu’elle n’est pas maman elle-même, elle a toutefois l’impression d’avoir plus d’expérience en matière de changement de couches que certains des parents auxquels elle a eu affaire. Elle invite les parents à être plus attentifs au bien-être de leurs enfants et à se pencher sur le point vital de l’apprentissage de la propreté. Elle se souvient d’un cas où une mère avait envoyé son enfant de 4 ans à l’école sans lui avoir appris la propreté et en espérant que tout irait pour le mieux, et elle pense que de tels cas doivent faire l’objet d’une attention toute particulière.

Voici des méthodes d’éducation peu conventionnelles et qui nous viennent des quatre coins du monde.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes