Voici 9 produits classiques qu’il vaut mieux éviter d’acheter

Il y a 5 ans

La mode pour un style de vie sain nous a appris à bien reconnaître les produits nocifs pour la santé : pomme de terre frites, boissons sucrées, barres chocolatées et d'autres choses à fort contenu calorique qu'il vaut mieux oublier. Cependant, il existe des produits qui semblent inoffensifs et qui peuvent pourtant également causer de grands dommages à notre santé.

Sympa a rassemblé dans cet article une liste de produits "classiques" qu'il vaut mieux éviter.

1. Bâtonnets de crabe (Surimi)

Cet ingrédient célèbre et économique est beaucoup utilisé dans les salades, et pourtant, il n'a rien avoir avec le crabe, à part son nom. Les bâtonnets contiennent un filet émietté de poisson blanc, parfois remplacé par une protéine végétale, de l'amidon ou du blanc d'œuf. Ce qui ne change pas en revanche, c'est la quantité de sucres, d'arômes, de colorants et de rehausseurs de saveurs - dont le glutamate de sodium - contenus dans ce produits. Ils sont de plus addictifs et franchement pas sains.

En plus du dommage qui est fait au corps (excès de poids qui peut être provoqué par les additifs alimentaires), il existe un autre risque, moins connu : l'empoisonnement. Les bâtonnets de crabe se vendent non seulement congelés mais aussi sous forme réfrigérée. Comme le produit n’est pas traité thermiquement, si les conditions de stockages ne sont pas bien respectées, il existe un grave risque d'intoxication.

2. Poisson conservé dans les emballages en plastique

Le poisson légèrement salé, même s'il a une saveur excellente, présente un grand inconvénient : le délai très court de sa date de péremption.

Voilà pourquoi la seule manière de conserver ce poisson est de le mettre dans de l'huile. Le poisson en saumure dans des conserves risque d'être traité avec de la méthénamine, un conservateur interdit dans de nombreux pays.

3. Produits fumés

Les produits fumés sont très populaires parmi les gourmets du monde entier alors même qu'ils font l'objet de nombreuses controverses concernant leur possible nocivité pour la santé. Si les méthodes traditionnelles pour produire un produit fumé utilisent des composants chimiques qui agissent sur les produits comme des conservateurs naturels et peuvent prolonger leur durée de consommation sont déjà controversées, une technique économique pour effectuer cette opération avec "de la fumée liquide" provoque encore plus de doutes.

La composition des éléments conservateurs - avec des aromatisants, du phénol et du formaldéhyde, rien que cela - est souvent omise sur les étiquettes. De plus, le liquide qui parfume les produits peut occulter le manque de fraîcheur de ceux-ci.

Si tu ne peux pas résister à un morceau de maquereau, choisis au moins des produits qui sont fumés naturellement ; tu dois pouvoir repérer sur ceux-ci des traces d'hameçons, de cordes ou de grille.

4. Oursons

Les petits oursons parfumés sont très populaires parmi les enfants et les adultes. Cependant, la composition de ces bonbons modernes est souvent loin de leur composition d'antan.

La pectine d'origine végétale est de plus en plus remplacée par de la gélatine, les arômes naturels par des colorants qui apportent des couleurs et de superbes saveurs à ces bonbons colorés. De plus, les fabricants peuvent aussi utiliser du dioxyde de souffre comme conservateur, et celui-ci n'est pas toujours indiqué dans la composition. Or, si la concentration de celui-ci est élevé, il peut provoquer de fortes allergies.

5. Flocons de maïs

Ce petit déjeuner populaire dans de nombreux pays est considéré comme sain. Cependant, la composition et la méthode de fabrication des flocons de maïs révèlent rapidement que les arguments mettant en avant les "bienfaits" de ces produits ne sont que des idées mises en place par les publicitaires.

Après le traitement thermique - toastage des céréales - toutes les vitamines de la farine de maïs disparaissent. De plus, les édulcorants artificiels, le sucre, l'huile dans laquelle ils sont frits, ainsi que les conservateurs ne sont pas non plus bénéfiques pour la santé, et peuvent induire un surpoids s'ils sont consommés trop fréquemment.

6. Olives noires

C'est l'un des produits les plus controversés de notre liste. Il faut déjà préciser que les olives complètement noires n'existent pas : en effet, les olives mûres ont généralement une couleur qui va du violet sombre au marron.

Les olives noires en boîte de conserve sont donc colorées avec des additifs alimentaires, par exemple, le gluconate de fer. En petite quantité, il n'est pas dangereux, mais ce produit ne dispose pas des bénéfices des olives naturellement mûres.

7. Glaçage en confiserie

Nous avons l'habitude d'associer le mot "glaçage" avec un délicieux produit chocolaté. Du cacao, du beurre, du lait et du sucre : voici la liste standard des ingrédients pour la préparation de ce "revêtement".

Cependant, pour recouvrir des gâteaux, les guimauves et d'autres friandises, les fabricants utilisent de plus en plus le glaçage de confiserie et sa composition diffère beaucoup du glaçage traditionnel. Il possède une couleur brillante et qu'il ne fond pas facilement, mais pour obtenir ce joli résultat, il faut utiliser des édulcorants artificiels, des colorants et des stabilisateurs. Vous l'aurez compris, ce produit n'a rien de naturel ou de bénéfique pour le corps.

8. Haricots rouges

Les plats de haricots rouges présentent de nombreux avantages mais la présence de ce membre de la famille des légumineuses dans notre liste n'est pas accidentelle.

Ce produit peut être très nocif pour la santé s'il n'est pas préparé correctement. Par exemple, les haricots rouges pas assez cuits sont vénéneux à cause de leur contenu en toxines naturelles. Pour "désintoxiquer" le plat, tu dois d'abord les faire tremper pendant un certain temps pour ensuite les cuisiner pendant au moins une heure.

9. Raisin

Voici un autre produit périssable de notre liste. Le raisin doit être mangé directement après avoir été cueilli sur la vigne. Ces baies capricieuses ne sont pas rentables pour les producteurs et les supermarchés : pour prolonger leur durée de consommation et améliorer l'aspect du produit, elles sont traitées avec des antioxydants. Si les fruits achetés ne commencent pas à pourrir après quelques jours, c'est la preuve formelle qu'ils ont été traités chimiquement.

Dis-nous dans les commentaires si tu regardes la composition des produits dans les supermarchés. As-tu tes propres trucs pour distinguer un aliment sain d'un autre potentiellement dangereux ?

Photo de couverture pixabay.com, pixabay.com

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes