Voici Les Animaux Que tu ne Battras Jamais à la Course

Animaux
Il y a 11 mois

Et nous sommes prêts pour le départ ! Le crocodile du Nil part bien plus vite que l’hippopotame. Il peut remonter le fleuve à contre-courant, et son corps est conçu pour nager dans les rapides. Il pèse aussi lourd que deux réfrigérateurs, et est considéré comme le reptile le plus lourd de la planète. Il peut nager jusqu’à 35 km/h.
L’hippopotame, lui, ne sait pas vraiment nager. Il se contente de marcher sur le fond et de se pousser sur les gros rochers qu’il trouve. Il peut fermer ses narines afin de glisser un peu sous l’eau, mais il se laisse distancer par le crocodile.

Le crocodile atteint la rive et commence à courir à travers le champ. Mais attention, l’hippopotame le rattrape à toute vitesse. Même s’il est énorme, l’hippopotame peut sprinter plus vite qu’un humain ! Malgré l’avance qu’avait pris le croco, l’hippopotame est bien plus rapide que lui sur le sol. Et il traverse la ligne d’arrivée ! Il a gagné !

Bip-Bip ! Hé, voici un grand Géocoucou. Mais que fuis-tu comme ça ? Ah oui, c’est ce coyote. Mais attention, il te rattrape ! Le grand Géocoucou peut courir jusqu’à 30 km/h, voire un peu plus vite quand il a vraiment faim. Et malgré ce que l’on voit dans les dessins animés, le coyote est en fait deux fois plus rapide que lui. Mais la version des Looney Tunes est quand même plus amusante !

Sur la ligne nº1, venu tout droit d’Amérique du Sud, nous avons le paresseux hyper lent. Et à côté, sur la ligne 2, nous avons un escargot de jardin ordinaire. Et c’est parti... pour la course.... de l’animal... le plus lent du monde... La vitesse maximale du paresseux étant de 0,3 km/h, il n’est pas étonnant qu’on le compare à un oreiller géant en mouvement. L’escargot, lui, a pris un bon départ. Il peut traverser un petit quartier à la vitesse de 50 mètres par heure. Cet invertébré n’a qu’un seul pied, qui est recouvert d’une couche de bave protectrice.

Je ne suis pas tout à fait sûr, mais je crois que le paresseux est... toujours au même endroit ! Il s’est endormi. Et ça risque de durer, car un paresseux peut dormir jusqu’à 15 heures par jour. Il dort plus de la moitié de sa vie ! Oh ! L’escargot est sorti de cette zone ensoleillée pour se rendre à l’ombre. Il est encore trop tôt pour savoir qui gagnera cette course effrénée.

Un grizzly peut facilement distancer un humain. Si tu prépares quelque chose d’un peu trop délicieux pour un pique-nique... attends-toi à abandonner ton repas ! La vitesse la plus rapide à laquelle un humain peut sprinter est de 45 km/h, record établi bien sûr par Usain Bolt. Il serait donc probablement capable de s’enfuir à temps. Mais si tu es plus lent que lui, alors tu risques d’avoir des problèmes ! Dans un sprint face à un grizzly, il te battra donc forcément. Mais de tous les ours, lequel est le plus rapide ?

L’ours blanc, le grizzly, l’ours brun, l’ours des cocotiers ou le mignon petit panda ? À vos marques, prêts, partez ! La tension est palpable. Le grizzly et l’ours brun sont au coude à coude. Un ours brun peut facilement courir aussi vite qu’un grizzly. L’ours des cocotiers est le plus petit ours de la course. Il mesure environ 2 m de haut, ou de long, bref. Il n’arrive pas à suivre. L’ours polaire a pris un bon départ, mais il n’a pas l’endurance du grizzly ou de l’ours brun. Le grizzly prend la tête. Non, c’est l’ours brun. Le Grizzly ! Mais attends, où est le Panda ?

Qu’est-ce qu’il fait ? Je ne crois pas qu’il soit intéressé par la course, mais il est trop mignon ! Il vient de finir sa troisième tige de bambou. Un panda peut manger jusqu’à 13 kg de bambou par jour ! Ça fait beaucoup ! Mais ça y est. Il a trouvé un raccourci et dévale la colline ! Il passe en trombe devant le grizzly et l’ours brun. C’est fini, le panda a gagné ! Désolé les ours. On sait tous que le panda n’est pas vraiment rapide. C’est même l’un des ours les plus lents. Néanmoins, si tu vois un panda dévaler une colline dans ta direction, cours !

Un Boeing 747 peut atteindre la vitesse maximale d’environ 1 000 km/h. L’oiseau le plus rapide est l’albatros à tête grise. Il peut voler jusqu’à 130 km/h et rester dans les airs pendant environ 10 heures sans atterrir. Le faucon pèlerin est plus rapide, mais seulement en piquée pour attraper une proie. Attention au pigeon ! Ouah ! Les gros avions mettent du temps à prendre de l’altitude, mais il ne faut que quelques secondes à l’albatros ? Il est en tête ! Mais quelques minutes plus tard...

Retour à la course des lents. Le paresseux s’est réveillé, tant mieux. Mais pour l’instant, il a juste levé un bras pour atteindre cette branche. L’escargot essaie toujours de passer ce gros rocher. Les paresseux passent le plus clair de leur temps aussi immobiles que possible, pour éviter de devenir le petit déjeuner de quelqu’un d’autre. Pas génial pour s’entraîner à la course.

Mais que se passe-t-il ? Un troisième joueur entre dans la course ! C’est la tortue des Galapagos. Ses puissantes pattes avant tractent ce véritable tank vivant... Elle est 4 fois plus rapide que l’escargot de jardin. Ça devient intéressant. Voici une course qui va durer un siècle ! La tortue court et esquive tous les obstacles. Rien ne peut l’arrêter. Hé, pas de triche, le paresseux ! Arrête de jeter des branches de là-haut !

Pendant ce temps, sous terre, une taupe creuse. Elle peut manger quotidiennement son propre poids en vers de terre, et elle creuse environ 5 mètres par heure. Le blaireau d’Amérique est l’animal qui creuse le plus vite au monde et il est aussi très rapide sur terre. Il peut presque égaler la vitesse d’un humain, dans un bon jour. Le blaireau gagne donc cette course de tunnels assez facilement. Dommage que la taupe ne puisse pas voir où elle va. Les taupes ne sont pas vraiment aveugles, elles ont juste une très mauvaise vue, et elles sont daltoniennes. Et comme elles ne peuvent pas porter de lunettes...

Ahh, le fameux guépard. Il traverse la savane à toute allure : “Je suis le mammifère terrestre le plus rapide depuis des millions d’années. C’est moi le boss.” Le guépard le plus rapide enregistré était une sprinteuse nommée Sarah. À 11 ans, elle a couru le 100 mètres en moins de 6 secondes ! Un guépard peut atteindre 130 km/h s’il voit quelque chose de savoureux. Sarah a grandi dans un zoo américain, et elle a été l’un des premiers guépards à avoir un chiot en tant qu’ami. Alexa et Sarah, amies pour la vie !

Mais juste au-dessus de Sarah passe une toute petite chauve-souris. Et elle met Sarah à l’amende. La Molosse du Brésil peut atteindre 160 km/h. C’est le mammifère le plus rapide de la planète.
Maintenant, activons notre zoom. Notre premier concurrent est la cicindèle d’Australie. Elle fonce à la vitesse de 10 km/h. Cela peut paraître peu, mais ramené à sa taille, elle va à la vitesse de l’éclair. C’est comme si un humain courait aussi vite qu’un train à grande vitesse !

Dans le couloir intérieur se trouve la fourmi argentée saharienne. Les fourmis ont l’esprit d’équipe et sont plus fortes quand elles travaillent ensemble. Mais même seules, elles peuvent battre des records. Elles peuvent soulever des centaines de fois leur propre poids, et sprinter comme jamais. Si Usain Bolt peut faire 4 foulées par seconde, la fourmi argentée en fait 50 ! Les scientifiques ont même découvert qu’elle galopent littéralement lorsqu’elles atteignent leur vitesse de pointe !

Et voici notre dernier concurrent. L’animal le plus rapide sur Terre. C’est un minuscule acarien qui n’est pas plus gros qu’une graine de sésame ! Et il court presque deux fois plus vite que la cicindèle. Si on le ramenait à notre taille, cet animal microscopique battrait tout ce qui existe sur la planète, il dépasserait même le mur du son !

Revenons à nos trois plus lents... ils ont déjà fini ? La tortue est en tête. L’escargot a finalement passé ce gros rocher, et le paresseux est prêt à attraper une deuxième branche. La tortue est à moins d’un mètre de la ligne d’arrivée ! Wouah. Je ne peux plus supporter ce suspense, mais je crois que j’ai le temps d’aller me faire un café.

Commentaires

Notifications
Petit chanceux ! Ce sujet ne comporte aucun commentaire,
ça veut dire que tu seras le premier.
Profites-en !

Lectures connexes