Sympa
Sympa

10 Héroïnes emblématiques qui nous ont tellement captivés que nous n’avons même pas remarqué leur côté sombre

Parfois, nos films préférés nous jouent un tour cruel : nous nous identifions tellement aux personnages que nous ne remarquons même pas qu’ils ne sont pas si gentils. Prenons l’exemple de Rose dans Titanic, qui trompe son fiancé avec Jack, qui la connaît à peine. Et pourtant, cela n’enlève rien à son statut d’héroïne emblématique et romantique.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui décidé de trouver pour toi d’autres personnages de films que beaucoup de gens aiment, même s’ils ne sont pas si gentils que ça.

Katniss Everdeen, de la saga Hunger Games

Katniss Everdeen se bat avec courage pour la justice, mais n’est pas si irréprochable dans ses relations personnelles. Par exemple, tout au long des films, l’héroïne ne peut pardonner à sa mère son état dépressif qui l’a empêchée de s’occuper de ses enfants.

Katniss est aussi cruelle envers les étrangers. Dans la première partie de Hunger Games, la jeune fille utilise effrontément les hommes qui ont des sentiments pour elle, Gale et Peeta, pour atteindre ses objectifs. Le premier se met en danger pour protéger la famille de la jeune femme et elle a besoin du second pour faire bonne figure aux yeux du public et gagner des primes pendant les jeux.

Janis, de la comédie Lolita malgré moi

La principale méchante dans Lolita malgré moi est Regina, la fille la plus populaire du lycée, qui harcèle ses camarades de classe et complote en permanence. Mais Janis, l’opposante farouche de Regina, est parfois encore plus cruelle.

Elle élabore un plan de vengeance global contre la reine des " Plastiques " et le met en œuvre aux mains de son amie Cady, qui vient de rejoindre la nouvelle classe. Malgré ses actes ignobles, Janis est montrée comme une voix de la justice, ce qui est déconcertant.

Kate McCallister, dans Maman, j’ai raté l’avion !

En tant qu’enfant, il était amusant de regarder les aventures de Kevin, qui affrontait adroitement les bandits “mouillés” alors qu’il avait été oublié à la maison. Mais quand on regarde ce film de Noël à un âge plus mûr, on a des questions à poser aux parents du garçon, en particulier à sa mère.

Kate McCallister n’a pas pris la peine de réveiller son fils de huit ans, de l’aider à s’habiller et de préparer un sac pour l’aéroport. Elle est restée longtemps calme jusqu’à ce que, déjà loin de sa ville natale, elle se souvienne enfin de son fils.

Elle a également réussi à mettre Kevin en danger à deux reprises : dans les films Maman, j’ai raté l’avion ! et Maman, j’ai encore raté l’avion !. On doit admettre qu’il est difficile de dire que Kate est une mère exemplaire.

Glinda, dans la comédie musicale Le Magicien d’Oz

Glinda, la bonne sorcière du Nord dans Le Magicien d’Oz, n’était pas si bonne. Elle a pris les chaussures de la sorcière maléfique de I’Est sans hésitation et les a données à Dorothée. Elle a ensuite guidé la jeune fille sur la route de briques jaunes jusqu’au grand et puissant magicien d’Oz, lui assurant que lui seul pouvait l’aider à rentrer chez elle.

Il s’est avéré à la fin que la petite Dorothée avait fait ce voyage dangereux en vain : Glinda l’avait tout bonnement trompée. La jeune fille aurait pu retourner chez son oncle et sa tante dès le départ en claquant simplement les talons de ses chaussures magiques. Mais selon la logique de la sorcière, comme ça elle n’aurait pas compris grand-chose.

Allie Hamilton, dans N’oublie jamais

Aussi touchante et romantique que puisse paraître l’histoire d’un jeune homme et d’une jeune fille issus de milieux sociaux différents dans N’oublie jamais, leur relation était en réalité plutôt toxique. Surtout à cause du comportement d’Allie.

Plus d’une fois, elle a provoqué des scandales au lieu de savourer la stabilité. Et des années plus tard, elle retrouve Noah en trompant son fiancé. Certains y verront une histoire d’âmes sœurs, d’autres une histoire de relations d’interdépendance et d’actions immorales.

Elle Woods, dans la comédie La Revanche d’une blonde

Elle Woods est peut-être une étudiante talentueuse, mais sa motivation est plutôt étrange. Rappelle-toi comment elle est entrée en fac de droit. C’était à cause de son addiction douloureuse à son petit ami. Il l’a quittée, disant qu’Elle n’était pas assez sérieuse pour avoir une relation.

Pour prouver le contraire et reconquérir Warner, l’héroïne se plonge à corps perdu dans ses études et se retrouve à partager un banc d’université avec son ex. Tout ce qu’elle a accompli n’était pas pour son bien, mais pour contrarier Warner. Ce n’est pas un bon exemple.

Sophie Sheridan, dans Mamma Mia !

Sophie est une vraie égoïste. D’abord, pour trouver son vrai père, elle a invité trois anciens amants de sa mère au mariage sans prendre la peine de le lui dire. Et puis, après avoir mis tout le monde dans l’embarras plus d’une fois, elle a quitté la fête et est partie pour un voyage autour du monde. Les invités, qui ont dû parcourir une grande distance, n’ont guère été ravis par la tournure des événements.

La protagoniste de la série de films Angélique

Malgré toute sa force intérieure et son indépendance, Angélique est une intrigante. Elle est prête à tout pour arriver à son but, et utilise habilement sa beauté et son charme pour séduire les hommes et parfois les utiliser à ses propres fins.

Les prétendants amoureux se soumettent à des épreuves sérieuses, sacrifient leur liberté et se donnent beaucoup de mal pour plaire à l’héroïne. C’est impressionnant, mais peu louable.

Bridget Jones, dans la comédie Le Journal de Bridget Jones

Bridget est adorable dans son imperfection. Nous l’aimons parce qu’elle chante en pyjama, dit des choses ridicules et porte des sous-vêtements de mémé. Et les ennuis dans lesquels l’héroïne se met sont familiers à la plupart des femmes. Mais il y a juste une chose.

Tout au long de la saga, Bridget n’apprend rien de la vie. Elle repousse sans cesse Mark Darcy pour des aventures risquées alors que, à tous points de vue, il est le partenaire idéal pour elle. Et elle démontre régulièrement qu’elle est particulièrement stupide. Quelle personne saine d’esprit ferait du ski alpin sans entraînement ou oserait pratiquer le parachutisme sans instructeur ?

Julianne Potter, dans Le Mariage de mon meilleur ami

Nous étions tous inquiets pour Julianne Potter dans Le Mariage de mon meilleur ami et nous souhaitions secrètement qu’elle réussisse à éloigner Michael O’Neal de la charmante mais inappropriée Kimberly Wallace. Mais quand on y pense, le personnage de Julia Roberts était un vrai monstre.

Avec une meilleure amie comme ça, on n’a pas besoin d’ennemis. Il est étonnant de voir comment ses caprices et ses frasques étaient tolérés par l’intelligent et sensible Michael. Mais cela fait encore plus mal pour la jeune Kimmy, qui, à cause de Julianne, a pris le risque d’acquérir un bagage de complexes à travailler avec un psychologue.

En effet, à première vue, toutes ces héroïnes semblent mignonnes et inoffensives, mais lorsque l’on apprend à mieux connaître ces personnages, on voit une image complètement différente. Et toi, as-tu trouvé des personnages de films que tu ne supportes pas non plus ? Qui mérite d’être ajouté à cette liste ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Sympa/Arts/10 Héroïnes emblématiques qui nous ont tellement captivés que nous n’avons même pas remarqué leur côté sombre
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire