Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Personnages de livres célèbres dont on ignore souvent les modèles historiques

L’art ne naît pas de rien. Il a besoin d’idées et d’images de la vie réelle, ou du moins de s’inspirer d’un autre type d’art. C’est pourquoi les peintres dessinent des passants, les musiciens écoutent le chant des oiseaux et les écrivains dédient des livres à leurs proches. Tout peut devenir une source d’inspiration, même des histoires effrayantes, et il est intéressant de les connaître pour redécouvrir certaines œuvres avec un nouveau regard. Par exemple, sais-tu pourquoi Alexandre Dumas, dans La Dame aux camélias, a choisi précisément cette fleur ?

Sympa a décidé de te révéler les origines de 10 personnages fictifs, derrière lesquels se cachent des faits insolites.

1. Long John Silver, L’Île au trésor

“Quelque chose d’amusant m’est venu à l’esprit pour John Silver, qui promettait quelques minutes de plaisir : choisir l’une de mes connaissances que j’aimais et respectais, le dépouiller de ses vertus et de toutes ses qualités, ne lui laisser que force, courage, sagesse, sociabilité, et essayer de trouver sa personnification sous les traits d’un marin grossier ”.
Robert L. Stevenson, "L'Île au Trésor"

Enfant, William Ernest Henley est tombé malade de la tuberculose et sa jambe gauche a dû être amputée jusqu’au genou. Jusqu’à la fin de ses jours, il s’est déplacé avec des béquilles. Ses connaissances le décrivent comme un grand homme barbu à la voix puissante. L’une de ses connaissances n’était autre que Robert L. Stevenson.

Plus tard, l’auteur a écrit une lettre à William : “Mon cher ami, il est temps de te faire une confession. Long John Silver est né en contemplant ta force et ton autorité paralysées... L’idée d’un estropié qui commande et inspire la peur avec le seul son de sa voix est née exclusivement grâce à toi”.

2. Marguerite Gautier, La Dame aux camélias

Le personnage principal de La Dame aux camélias s’inspire de Marie Duplessis, la bien-aimée d’Alexandre Dumas fils. La tuberculose l’a forcée à renoncer aux fleurs à fort arôme comme les roses. C’est pourquoi elle aimait les camélias, qui n’ont presque pas d’odeur.

3. Daisy Buchanan, Gatsby le Magnifique

Ginevra King est née dans la famille d’un riche homme d’affaires de Chicago et était très convoitée en tant que jeune femme célibataire. À 16 ans, elle faisait de la luge avec ses amis quand elle a rencontré F. Scott Fitzgerald, qui avait 18 ans. Ils se sont immédiatement rapprochés, leur romance est née rapidement et a duré deux ans. Mais plus tard, Ginevra a épousé le fils d’un des associés de son père. Elle a annoncé ses fiançailles à Fitzgerald dans une lettre.

Les biographes pensent que c’est de la bouche du père de Ginevra que Fitzgerald a entendu l’expression “Les garçons ne devraient pas penser à épouser des femmes riches”.

4. Van Helsing, Dracula

Le médecin autrichien d’origine néerlandaise Gerard van Swieten s’occupait de la santé de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, et n’a pas hésité à profiter de son statut élevé pour le bien de la science. Il a initié une série de réformes, créé un système d’enseignement médical de pointe à Vienne, ainsi qu’un jardin botanique et un laboratoire de chimie.

Gerard était aussi un farouche opposant à la superstition, et lorsqu’une partie des Balkans a rejoint le royaume d’Autriche, il s’est rendu personnellement en Moravie pour enquêter sur les “attaques de vampires” dont se plaignaient les locaux. Après ce voyage, il a publié un rapport dans lequel il expliquait tous ces cas d’un point de vue purement scientifique, démontrant qu’il n’y avait aucun vampire d’aucune sorte. Les autres médecins l’ont soutenu et l’Impératrice a officiellement interdit le meurtre de vampires présumés, qui étaient habituellement crucifiés avec des pieux.

Bram Stoker se serait inspiré de ce personnage pour la création du médecin néerlandais qui a examiné les cas de vampirisme.

5. Sylvebarbe, Le Seigneur des anneaux

C. S. Lewis était un conférencier extraordinaire avec une voix incroyablement profonde. Lorsque Lewis donnait une conférence, sa voix pouvait être entendue même derrière une porte close. Et J.R.R. Tolkien a donné cette voix à l’un des Ents les plus anciens de son univers.

6. Santiago, Le Vieil Homme et la Mer

Gregorio Fuentes a rencontré Ernest Hemingway en 1928, 24 ans avant la première édition du Vieil Homme et la Mer. À cette époque, Gregorio était capitaine du yacht de l’écrivain et cuisinait pour lui. À plusieurs reprises, ils ont même pêché ensemble (ils ont un jour attrapé un makaire de 300 kilos), et ont pourchassé des sous-marins pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme on pouvait s’y attendre, Gregorio a été la source d’inspiration du personnage dont l’histoire a valu à Hemingway une multitude de distinctions.

Fuentes en a d’ailleurs bénéficié aussi : jusqu’à la fin de ses jours (il est mort à 104 ans), des journalistes sont venus l’interviewer, et toutes ces séances ont été rémunérées.

7. Tintin, Les Aventures de Tintin

En l’honneur du 100e anniversaire de Jules Verne, le journal danois Politiken a organisé un concours pour les adolescents en 1928. Le gagnant a eu la chance de faire le tour du monde aux frais de l’éditeur, mais il n’avait que 46 jours pour le réaliser. Il pouvait choisir n’importe quel moyen de transport sauf l’avion. Parmi des centaines de participants, un garçon de 15 ans nommé Palle Huld a été choisi, il a accompli sa tâche en 44 jours, et 20 000 personnes sont allées à sa rencontre à Copenhague. Au cours de son voyage, Palle a visité l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Pologne, l’URSS, la Chine, la Corée, le Japon et le Canada. Les bandes dessinées sur Tintin ont commencé à sortir en 1928, après le premier voyage d’Huld.

Tintin, à l’instar de son modèle, a fait le tour du monde et a participé à toutes sortes d’aventures. Dans leur apparence, Palle et Tintin sont également similaires : ils ont tous deux un visage rond, une houppette, un pantacourt et un imperméable.

8. Lisbeth Salander, Millénium

Stieg Larsson n’a pas caché le fait qu’il s’est inspiré de sa collègue et compatriote Astrid Lindgren pour les personnages de son livre. Souvent, le journaliste Mikael Blomkvist est appelé Bill Bergson dans les livres, or c’est un enfant détective du livre de Lindgren. L’apparence de Lisbeth a été basée sur ce qui aurait pu être une Fifi Brindacier, en version adulte. Cela se reflète même dans ses cheveux roux.

9. Ichabod Crane, La Légende de Sleepy Hollow

Pendant la guerre anglo-américaine de 1812, Washington Irving a travaillé comme aide de camp du général Thompkins. Un jour, l’accompagnant lors d’une inspection, il a rencontré le capitaine Ichabod Crane. L’écrivain n’a toutefois emprunté que son nom. Mais l’image du maître provincial a été copiée sur celle de Jesse Mervin, qui enseignait dans le village de Kinderhook, où Irving a vécu pendant plusieurs mois en 1809. Le président des États-Unis de l’époque, Martin Van Buren, qui connaissait très bien Irving et Mervin, en a témoigné.

Mais contrairement au professeur de littérature, Mervin a vécu tranquillement jusqu’à un âge avancé, jouissant d’un respect universel.

10. Capitaine Quint, Les Dents de la Mer

Peter Benchley, qui a écrit Les Dents de la Mer, avait eu l’idée d’un requin géant depuis longtemps, mais n’arrivait pas à écrire un roman satisfaisant. Il n’a osé le faire qu’en 1964. À l’époque, les magazines américains parlaient d’un pêcheur extraordinaire et chanceux, Frank Mundus, qui avait réussi à attraper plusieurs requins blancs. L’un d’eux pesait près de trois tonnes. Benchley a même rencontré Mundus et a pêché avec lui. Plus tard, Frank et Peter ont commencé à faire des discours sur la protection des requins.

Lorsqu’on a demandé à Mundus ce qu’il pensait de l’adaptation à l’écran des Dents de la Mer, il a critiqué certains détails du film, en faisant remarquer par exemple qu’aucun requin n’était capable de tirer un bateau de cette façon.

Connais-tu quelqu’un dont la vie pourrait être une source d’inspiration pour un bon livre ou un bon scénario ? Réponds-nous dans les commentaires !