Sympa
Sympa

10 Scènes qui n’étaient pas prévues mais qui ont quand même été intégrées dans un film

Le processus de réalisation d’une scène pour un film peut être laborieux. Filmer la scène parfaite nécessite plusieurs tentatives pour obtenir le résultat souhaité par le réalisateur. Cependant, il y a aussi des moments où les réactions des acteurs étaient si naturelles et cohérentes avec le personnage que, bien qu’elles ne faisaient pas partie du script, elles ont fini par être intégrées au film.

Chez Sympa, nous te montrons quelques scènes mémorables de grands films qui sont nées de la spontanéité du tournage.

1. Un jour sans fin

Dans Un jour sans fin, Bill Murray était obligé de vivre la même journée encore et encore, en supportant l’irritant Ned Ryerson, joué par Stephen Tobolowsky. À un moment du film, le protagoniste se retrouve dans la même circonstance qu’il a vécue maintes et maintes fois avec Ned, sauf que cette fois, il décide de lui faire un câlin. Les répliques de Murray après cette accolade étaient une improvisation totale de la part de l’acteur.

2. Le diable s’habille en Prada

Le diable s’habille en Prada doit beaucoup au talent de Meryl Streep et de l’empreinte qu’elle a su donner à la méchante, Miranda Priestly. Dans la scène finale du film, il y a une conversation très intéressante entre elle et Anne Hathaway, dans laquelle la patronne de la jeune fille déclare que “tout le monde veut être comme nous”.

Le script original disait “tout le monde veut être comme moi”, mais Meryl a souhaité changer la réplique, et sa signification, pendant une lecture du script.

3. Clueless

Clueless est un film inoubliable du milieu des années 1990, qui a été un grand moment dans la carrière d’Alicia Silverstone. Dans la scène mémorable où la protagoniste fait un discours sur la vie en Amérique, elle mentionne les Haïtiens, en prononçant mal, en anglais, le mot “Haïtiens”.

Cette mauvaise prononciation n’était pas prévue dans le scénario, mais bien que le reste de l’équipe ait essayé de la corriger, la réalisatrice Amy Heckerling l’a autorisée à poursuivre son discours en raison de l’assurance avec laquelle elle l’a prononcé.

4. Le Fugitif

Le Fugitif est un film culte pour beaucoup, qui se souviennent surtout de la grande course-poursuite que Tommy Lee Jones a fait subir à l’innocent Harrison Ford. Pour renforcer le désarroi du protagoniste, Ford a reçu l’ordre de tourner la scène de l’interrogatoire sans script, de sorte que sa réaction de frustration et de désespoir de ne pas savoir ce qui se passe est tout à fait authentique.

5. Harry Potter et la Chambre des secrets

L’un des rôles les plus intéressants de la saga Harry Potter est sans aucun doute celui de Tom Felton, dans le rôle de l’odieux Draco Malefoy. Il est intéressant de noter que l’une de ses meilleures répliques était en fait une improvisation de l’acteur. Dans la scène où il rencontre son ami Goyle portant des lunettes (en réalité, Harry transformé) il lui demande pourquoi il porte des lunettes, ce à quoi Goyle répond qu’elles lui servent pour lire. Il est alors très surpris, lui disant qu’il ne savait pas qu’il savait lire.

Bien qu’une réponse aussi spirituelle corresponde parfaitement au personnage de Draco, cette réplique est arrivée parce que Tom avait en fait oublié son dialogue original.

6. Django Unchained

L’implication de Leonardo DiCaprio dans chacun de ses rôles est bien connue, mais dans Django Unchained, il a encore porté son professionnalisme à un autre niveau. Dans la scène où le méchant prononce un monologue impitoyable devant ses invités, il frappe la table avec sa main, qui se met à saigner.

Le sang qui s’écoulait de la main de l’acteur était tout à fait réel : il s’est vraiment coupé. Pourtant, il a poursuivi la scène jusqu’au bout, ignorant la douleur.

7. Les Affranchis

Les Affranchis est l’un des plus grands classiques de la carrière de Martin Scorsese. Dans un moment mémorable où le trio dîne chez le personnage de Joe Pesci, la personne qui joue sa mère n’est autre que la vraie mère du réalisateur. Et comme si cela ne suffisait pas, elle a improvisé chacune de ses répliques, donnant à la scène un naturel incroyable.

8. The Dark Knight, Le Chevalier Noir

Le personnage du Joker, joué par Heath Ledger, est l’un des gros points forts du film The Dark Knight, Le Chevalier Noir. L’un des moments fort de sa prestation est la scène du commissariat de police, lorsque les policiers commencent à applaudir le commissaire Gordon.

L’idée terrifiante que le méchant applaudisse aussi faisait partie d’une improvisation de l’acteur, qui s’est avérée tellement bonne qu’elle a été intégrée au film.

9. Spider-Man : Homecoming

Spider-Man : Homecoming est le premier film dans lequel Tom Holland incarne le célèbre super-héros. Au début du film, le personnage de Tony Stark se penche sur Peter Parker, et ce dernier décide de lui faire un câlin, ce à quoi Tony répond qu’il ne faisait qu’ouvrir la porte pour qu’il puisse sortir de la voiture.

La tentative de câlin de Peter et la réponse rapide de Stark ont été respectivement improvisées par Tom Holland et Robert Downey Jr.

10. Titanic

Tout le monde savait que l’eau serait froide lors du tournage des scènes de collision avec l’iceberg, dans Titanic. Mais Kate Winslet ne s’attendait pas à ce qu’il fasse si froid, donc ses frissons constants et ses lèvres bleues pendant la scène où Rose sauve Jack sont tout à fait réels.

Si tu étais un réalisateur de films, quelle astuce inventerais-tu pour que tes acteurs montrent une émotion authentique ?

Sympa/Arts/10 Scènes qui n’étaient pas prévues mais qui ont quand même été intégrées dans un film
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire