Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

12 Films où les auteurs de l’œuvre originale n’ont pas été satisfaits de son adaptation au cinéma

Même si elles ont été primées, ont reçu de bonnes critiques et ont été appréciées ou reconnues par tous, de nombreuses adaptations cinématographiques d’œuvres littéraires n’ont pas répondu aux attentes des auteurs originaux. Cela peut être dû à différentes raisons, d’une simple question d’opinion à la difficulté de se détacher d’une oeuvre qui a requis tant d’efforts.

La rédaction de Sympa te présente 12 films qui, bien qu’ils aient pu être des succès au box-office, n’ont pas été au goût des auteurs de l’œuvre originale.

1. Percy Jackson : le voleur de foudre — Rick Riordan

Rick Riordan, auteur de Percy Jackson : le voleur de foudre, n’a pas été très satisfait de l’adaptation cinématographique de son livre, au point de tweeter à ce sujet. L’auteur considère que le film s’est concentré sur quelques fragments du roman et en a écarté d’autres très importants.

2. Le petit monde de Charlotte — E. B. White

La raison pour laquelle E. B. White n’a pas aimé l’adaptation de son oeuvre au cinéma est avant tout liée au fait qu’il trouvait inapproprié qu’une chanson interrompe de temps en temps les scènes. Il a également déclaré que la foire de Blue Hill dans le livre était très différente de la version du grand écran de Disney.

3. Solaris — Stanislaw Lem

Bien que l’auteur de l’œuvre originale ait été étroitement impliqué dans la création du scénario du film, il a déclaré plus tard qu’il n’aimait pas la version du réalisateur. Les différends sont apparus parce que Tarkovsky voulait que le film soit basé sur l’histoire originale, mais que la partie artistique soit différente et indépendante. Cette idée n’a pas été du goût de l’auteur, qui souhaitait que l’ensemble de l’adaptation soit absolument fidèle à l’œuvre originale.

4. Entretien avec un vampire — Anne Rice

Anne Rice n’était pas vraiment mécontente de l’adaptation sur grand écran d’Entretien avec un vampire, si ce n’est le fait — pas si insignifiant pour elle — que Tom Cruise y ait incarné Lestat. Cette décision n’a pas plu à l’auteure qui a estimé que l’acteur n’avait pas l’élégance caractéristique du vampire dans le rôle principal. Il convient de mentionner, cependant, que lorsqu’elle a vu le travail terminé, elle n’a finalement pas été mécontente de la performance de l’acteur.

5. Forrest Gump — Winston Groom

Bien que le film Forrest Gump ait été une œuvre très populaire et acclamée, Winston Groom, l’auteur de l’œuvre sur laquelle il est basé, ne l’a pas beaucoup aimé. Il a expliqué que de nombreuses parties du scénario et certaines scènes importantes avaient été omises pendant la production. De plus, le film a remporté plusieurs Oscars et l’auteur aurait aimé être mentionné lors de la cérémonie de remise des prix.

6. American Psycho — Bret Easton Ellis

Dans une interview pour le magazine Rolling Stone, l’écrivain Bret Easton Ellis a déclaré que le film American Psycho comportait plusieurs erreurs par rapport à l’œuvre originale, car il n’avait pas été pensé comme une œuvre cinématographique, mais comme une œuvre littéraire. En outre, certaines modifications ont été apportées au texte et au langage audiovisuel, ce qu’il juge également regrettable. Il convient de mentionner que ce n’est pas la seule adaptation qui ne l’ait pas satisfait, puisque l’écrivain n’a jamais été très enthousiaste des adaptations de ses œuvres.

7. Charlie et la chocolaterie — Roald Dahl

La raison principale pour laquelle Roald Dahl n’a pas été convaincu par l’adaptation de son œuvre littéraire au grand écran est que le Willy Wonka du cinéma n’est pas fidèle à l’original : au lieu de garder ce personnage sombre et presque pervers, il a été décidé d’en faire un homme charmant et bon. De plus, il n’a pas aimé le scénario et n’a pas non plus été à l’aise avec le travail du réalisateur. C’est probablement la raison pour laquelle aucune des autres œuvres de cette série littéraire n’a été transformée en film.

8. Sahara — Clive Cussler

Non seulement Clive Cussler n’a pas aimé la façon dont son travail littéraire a été adapté au cinéma, car la production ne lui a pas permis de prendre des décisions dans le processus d’écriture du scénario et de tournage du film, mais il a également eu le sentiment que ses suggestions étaient ignorées. Il est intéressant de noter que ce film n’a pas eu beaucoup de succès au box-office lors de sa sortie.

9. Les Oiseaux — Daphne Du Maurier

Le célèbre film d’Alfred Hitchcock est basé sur une histoire de l’écrivaine Daphne du Maurier se déroulant en Grande-Bretagne. De nombreuses libertés ont été prises dans l’adaptation du scénario et, s’il y a une chose en particulier qui n’a pas plu à l’auteure, c’est que dans le film, l’histoire se passe dans une ville de Californie, car le scénario avec des éléments gothiques qu’elle avait choisis a été perdu.

10. Vol au-dessus d’un nid de coucous — Ken Kesey

Ce film de Milos Forman a reçu plusieurs prix et a été acclamé par la critique. Cependant, Ken Kesey, l’auteur du roman sur lequel il est basé, n’était pas en accord avec la production. Bien qu’il ait été étroitement impliqué dans l’écriture du scénario au début, il a décidé plus tard de prendre du recul en raison des différends avec la production en termes d’acteurs sélectionnés et de perspective dans le récit.

11. La ligue des gentlemen extraordinaires — Alan Moore

L’écrivain Alan Moore n’a pas trouvé acceptable l’adaptation sur grand écran de sa bande dessinée. Il est un fervent critique des adaptations et a réalisé très tôt que l’essence de son roman graphique et celle du film étaient complètement différentes, il a donc décidé de s’éloigner de la production.

12. L’attrape-coeurs — J. D. Salinger

L’écrivain J. D. Salinger a été très mécontent de l’adaptation de son oeuvre de 1949, Oncle déglingué au Connecticut, en raison du ton mélodramatique qui n’était pas en accord avec le roman. C’est peut-être la raison pour laquelle il a ensuite rejeté les propositions de divers réalisateurs et acteurs de porter au cinéma L’attrape-coeurs et de ne jamais avoir d’adaptation de son chef-d’œuvre.

Penses-tu que les auteurs ont raison de critiquer les adaptations de leurs œuvres ? Que penses-tu des versions cinématographiques de ces histoires ? Réponds-nous dans les commentaires.

Partager cet article