Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

13 Improvisations d’acteurs qui ont rendu certaines scènes beaucoup plus réussies

Le monde du cinéma est aussi imprévisible que la vie elle-même. Parfois, les choses que nous voyons à l’écran n’étaient pas planifiées à l’avance et ne figuraient pas au scénario. Les acteurs les plus talentueux essaient de mettre une partie d’eux-mêmes dans le processus de tournage : certains rendent les scènes plus dramatiques, d’autres plus amusantes, et d’autres encore n’aiment tout simplement pas suivre le script à la lettre. C’est pourquoi les improvisations des acteurs rendent souvent les films plus vivants et plus intéressants.

Sympa souhaite aujourd’hui te présenter certaines scènes de films que les improvisations des acteurs ont rendues encore plus mémorables.

1. 300, 2007

Le célèbre cri du roi Léonidas “This is Sparta” (“C’est Sparte”), qui est devenu l’un des mèmes les plus populaires sur Internet, a été improvisé par l’acteur Gerard Butler. Il y a quelque temps, il en a parlé dans une interview pour le magazine GQ. Comme l’avait prévu le réalisateur, le personnage devait chuchoter cette phrase et ensuite jeter l’émissaire persan dans le puits. Mais l’acteur a demandé à faire une autre prise. Selon lui, aucun des membres du plateau de tournage ne s’attendait à un tel cri, de sorte que ses collègues ont à peine pu retenir leur rire. Mais le réalisateur a aimé la scène et a décidé de l’inclure dans le film.

2. Titanic, 1997

La phrase que crie Jack à la proue du Titanic, “Je suis le roi du monde”, a été une idée de Leonardo DiCaprio lui-même. De même, dans la scène où Jack dessine Rose nue, il a commis une erreur. Selon le scénario, DiCaprio aurait dû dire “Allongez-vous sur le canapé”, mais il a fini par dire “Allongez-vous sur le lit... euh... le canapé”. L’acteur s’est rapidement corrigé, mais le réalisateur James Cameron a décidé de ne pas faire une autre prise. Il a expliqué que le trouble de Jack paraîtrait encore plus naturel.

3. Harry Potter et les Reliques de la Mort : Partie 2, 2011

Dans Harry Potter et les reliques de la mort, la scène où Lord Voldemort embrasse Drago Malefoy comme pour lui dire “Bienvenue à la maison” a été inventée par l’acteur Ralph Fiennes. D’après le scénario, son personnage devait simplement passer à côté, mais cette option semblait très ennuyeuse aux yeux de l’acteur. Finalement, la scène s’est avérée effrayante et a créé un malaise, soulignant une fois de plus l’incapacité du Seigneur des Ténèbres à exprimer quelque sentiment que ce soit.

4. Call me by your name, 2017

Dans le drame Call Me by Your Name, l’une des scènes les plus mémorables s’est avérée être la dernière, lorsque le personnage de Timothée Chalamet regarde la caméra en face pendant deux secondes, comme pour sonder l’âme du spectateur. Cette attitude audacieuse a été improvisée par le jeune acteur. Comme on pouvait s’y attendre, Timothée Chalamet a été nommé pour l’Oscar du meilleur acteur, devenant ainsi le plus jeune candidat dans cette catégorie depuis 1939.

5. Indiana Jones et les aventuriers de l’arche perdue, 1981

Dans le scénario, Indiana Jones était censé combattre le méchant à l’épée et il était prévu que ce soit une longue scène de combat. Tout était prêt pour le tournage, mais la veille, l’acteur Harrison Ford a été victime d’une intoxication alimentaire et n’était pas prêt pour un long combat. Au lieu d’un duel à l’épée, il a sorti son arme et a tiré sur son ennemi, et cette scène est devenue culte.

6. Le Parrain, 1972

“Laisse le flingue, prends les cannelloni” : cette réplique légendaire du film Le Parrain est devenue l’une des phrases les plus citées du cinéma. La deuxième partie est pourtant une improvisation de l’acteur Richard S. Castellano. Selon le scénario, il ne devait dire que “Laisse le flingue”, mais il a ajouté les cannelloni, se souvenant d’une autre scène où sa femme lui avait demandé de rapporter ce plat italien.

7. Fight Club, 1999

Le premier combat devant le bar, durant lequel le personnage de Brad Pitt, Tyler Durden, explique ce qu’est un fight club, a donné lieu à une improvisation de l’acteur Edward Norton et du réalisateur David Fincher. Au départ, Edward Norton devait frapper Brad Pitt sur l’épaule, mais avant le tournage, le réalisateur a demandé à l’acteur de faire quelque chose d’inattendu. Et Edward Norton n’a rien trouvé de mieux que de frapper Brad Pitt à l’oreille au lieu de l’épaule. Les exclamations de ce dernier et les excuses de Norton se sont avérées authentiques.

8. Captain America : First Avenger, 2011

L’incroyable scène durant laquelle Captain America acquiert un corps idéal n’a pas non plus été exempte d’improvisations. À ce moment, l’actrice Hayley Atwell s’est écartée du scénario et a touché instinctivement le torse nu de Chris Evans. Ce geste a été gardé au montage pour souligner l’attraction suscitée par la nouvelle apparence du super-héros.

9. Il faut sauver le soldat Ryan, 1998

Dans ce célèbre film de Steven Spielberg, il y a une scène dans laquelle le personnage de Tom Hanks, le capitaine John H. Miller, et le soldat Ryan, joué par Matt Damon, échangent des souvenirs de leurs maisons pendant une pause entre les combats. Il se trouve que l’histoire du personnage de Matt Damon a été inventée lors du tournage. Mais son monologue sur ses frères et sœurs et sa jeunesse précoce est si touchant qu’il est difficile de croire qu’il ne faisait pas partie du scénario.

10. Star Wars : Episode VIII, 2017

Le film Star Wars : Episode VIII n’a pas beaucoup plu aux fans de la saga, mais il y a une scène qui n’a laissé personne indifférent, lorsque Luke Skywalker dit à sa sœur Leia “Personne ne part jamais vraiment” et l’embrasse doucement sur le front. Ce baiser émouvant est une improvisation spontanée de l’acteur Mark Hamill, qui a plu au réalisateur et a été gardée dans la version finale du film. La mort de l’actrice Carrie Fisher, qui jouait la Princesse Leia, un an avant la sortie du film, a donné un sens et une profondeur supplémentaires à cette scène. D’une certaine façon, on peut l’interpréter comme le départ des deux acteurs.

11. American Bluff, 2013

Dans le film American Bluff, il y a une scène forte où Jennifer Lawrence, qui joue la femme du personnage principal, découvre sa relation avec sa maîtresse interprétée par Amy Adams. À un moment donné, la situation s’enflamme tellement que Jenifer Lawrence embrasse Amy Adams avec agressivité, et à la fin du baiser, elle rit à haute voix. Plus tard, l’actrice Amy Adams a reconnu que cela ne figurait pas au scénario, mais qu’elle l’avait improvisé avec le soutien du réalisateur.

12. Iron Man, 2008

L’une des répliques les plus emblématiques du film, “I am Iron Man”, est une improvisation de Robert Downey Jr. lui-même. Cette phrase a ensuite modifié le développement de l’univers Marvel et a été le début d’une série de films sur le personnage.

13. Spider-Man : Homecoming, 2017

La scène comique dans la voiture, où Tony Stark “embrasse” Peter Parker en disant : “Ce n’est pas un câlin, j’ouvre juste la portière”, est une improvisation des acteurs Tom Holland et Robert Downey Jr. C’est plutôt Holland qui a été à l’origine de cette improvisation, puisqu’il a décidé d’embrasser son partenaire pendant un des plans; mais la réaction de Robert Downey Jr. s’est avérée si rapide et spontanée qu’il a été décidé de la laisser au montage.

Bonus : Batman : the Dark Knight, 2008

Sur Internet, des informations circulent depuis longtemps sur le fillm Batman : The Dark Knight, où Heath Ledger, dans le rôle du Joker, aurait improvisé la scène de l’explosion de l’hôpital de Gotham City. Apparemment, l’explosion se serait produite plus tôt que prévu, mais l’acteur se serait parfaitement adapté et aurait fait semblant que tout était planifié.

En réalité, l’analyse récente de cette scène montre qu’elle était totalement planifiée et qu’il n’y a pas eu d’improvisation.

Penses-tu que les improvisations donnent une touche spéciale à un film, ou serait-il préférable que tout soit conforme au scénario ? Donne-nous ton avis dans les commentaires !