Sympa
Sympa

14 Actrices qui ont incarné de célèbres personnages de dessins animés, mais qui ont rencontré un succès très différent

Faire un bon film est un défi de taille, d’autant plus, quand ce film s’inspire d’un dessin animé qui a bercé l’enfance de plusieurs générations. Il faut trouver des acteurs qui ressemblent aux personnages du classique, mais qui sont en même temps assez charismatiques pour séduire le public et la presse.

Sympa s’est demandé quelles actrices se sont mises dans la peau d’un personnage de dessin animé et quelles étaient leurs performances.

Cruella d’Enfer — Emma Stone

Cruella d’Enfer, méchante stylée et haute en couleur, a marqué les esprits dans le film d’animation Les 101 Dalmatiens. Dépeinte comme une vilaine absolue, elle a suscité la juste colère des jeunes spectateurs.

Le film Cruella sorti en 2021 met en vedette l’actrice Emma Stone, apparemment faite pour ce rôle. Elle est présentée comme victime des circonstances et le film révèle le contexte qui amène cette femme au physique de mannequin à se transformer en anti-héroïne la plus méprisée de l’univers Disney.

Anna et Elsa — Georgina Haig et Elizabeth Lail

Les créateurs de la série Once Upon a Time ont consacré une ligne narrative de la quatrième saison aux jeunes princesses scandinaves du long-métrage d’animation La Reine des neiges. Il faut avouer que la ressemblance des actrices aux personnages de la version animée a impressionné les fans de l’émission.

L’actrice Georgina Haig joue le rôle d’Elsa qui a un pouvoir magique. Se glisser dans la peau de ce personnage n’a pas été de tout repos : les maquilleurs mettaient à chaque fois presque deux heures à réaliser la coiffure emblématique. Cependant, le public a surtout acclamé la performance d’Elizabeth Lail, qui incarnait Anna. Certains fans affirment qu’ils ont littéralement vu le personnage du dessin animé à l’écran.

Belle — Emma Watson

En 1991, Disney dévoilait la version animée du célèbre conte de fées français sur la jeune Belle et la charismatique Bête.

Dans l’adaptation de 2017, le personnage de Belle revient sous les traits d’Emma Watson. L’actrice s’est investie à fond et a même répété la fameuse scène de la danse avec des poids sur ses poignets pour tenir ses mains de la bonne manière. Cependant, des fans du dessin animé ont estimé qu’elle était trop “raide”.

Maléfique — Angelina Jolie

Le long-métrage d’animation La Belle au bois dormant est sorti en 1959. Nous avons alors découvert le personnage de la méchante sorcière qui a jeté un mauvais sort à la jeune princesse Aurore, la faisant tomber dans un profond sommeil. Le dessin animé était assez fidèle au conte classique de Charles Perrault, et la sorcière personnifiait à merveille la cruauté et la ruse.

En 2014, le public a eu la chance de découvrir l’histoire de Maléfique elle-même. Angelina Jolie, qui a endossé le rôle principal, a admis qu’elle adorait ce dessin animé depuis son enfance, mais ne s’est jamais vue dans la peau de la perfide sorcière. Cependant, elle a accepté le rôle et portait avec courage les prothèses de pommettes et le costume dans lequel elle se sentait très mal à l’aise sur le plateau.

Jane Porter — Margot Robbie

La Jane joviale de la série animée La Légende de Tarzan est devenue une excellente compagne pour le personnage principal qui a grandi dans une tribu de singes. Les amoureux se déplacent de liane en liane, font face aux problèmes de la jungle avec les autres habitants et prennent soin du professeur Porter.

Dans le film de 2016, le rôle de Jane a été offert à Margot Robbie. Même si le public n’a pas qualifié ce film de grand, il a salué le jeu de l’actrice.

La Fée Clochette — Julia Roberts

En 2008, un long-métrage d’animation a été consacré à la fidèle amie de Peter Pan, la fée Clochette. À titre anecdotique, la bande originale a été interprétée par Selena Gomez, la chanteuse avait 16 ans à l’époque.

Dans le film Hook ou la Revanche du capitaine Crochet (1991), c’est Julia Roberts qui s’est mise dans la peau de la fée. L’actrice vivait une rupture amoureuse douloureuse, qui a eu lieu pendant le tournage et qui aurait affecté sa performance : au vu du résultat, le public a douté qu’elle ait été le meilleur choix pour ce rôle.

Mulan — Liu Yifei

L’histoire de la courageuse fille chinoise qui se déguise en soldat est bien connue au monde entier grâce au dessin animé Mulan.

En 2020, le long-métrage Mulan centré sur la guerrière a vu le jour. Le rôle de celle qui se fait passer pour un homme est allé à Liu Yifei. Le public a apprécié sa prestation et a surtout été séduit par le fait qu’elle ait interprété la chanson du générique de fin.

Aurore — Elle Fanning

Aurore, plus connue comme la Belle au bois dormant, fait partie des premières princesses que Disney a mises en vedette dans un film d’animation.

Dans le film Maléfique, la jeune princesse blonde a été interprétée par Elle Fanning. La trame du film ne suit pas celle de la version animée, mais l’héroïne incarne à merveille le bien, ce qui a plu au public. Des critiques ont même dit que le film aurait pu avoir un peu moins de scènes de bataille avec des dragons et plus avec Elle Fanning.

Véra et Daphné — Linda Cardellini et Sarah Michelle Gellar

La série d’animation centrée sur l’adorable chien met également en scène deux personnages féminins très différents : Daphné et Véra.

Dans le long-métrage, inspiré de la version animée, Sarah Michelle Gellar incarnait la belle Daphné, alors que l’actrice Linda Cardellini prêtait ses traits à son intelligente amie. Les spectateurs ont estimé que les deux comédiennes ont réussi à donner vie à leurs personnages 2D préférés.

Jasmine — Naomi Scott

Jasmine, princesse Disney de 15 ans originaire d’Agrabah, mène une vie intense et colorée. Elle tombe amoureuse d’un garçon pauvre mais charmant, se lie d’amitié avec un vrai Génie, voyage la nuit sur un tapis volant et apprécie la compagnie d’un tigre apprivoisé.

Dans le film Aladdin de 2019, l’actrice Naomi Scott s’est glissée dans la peau de la beauté orientale. Des critiques ont noté que cette Jasmine est plus mature que l’héroïne du dessin animé, car elle est prête à prendre la place de son père, le sultan. Le public a surtout apprécié le fait que leur personnage favori chante également dans le film, car Naomi a interprété elle-même toutes les chansons de la princesse.

Alice — Mia Wasikowska

Le bon et coloré long-métrage d’animation inspiré du conte de Lewis Carroll est sorti en 1951. Le personnage principal, une jeune fille nommée Alice, suit un lapin dans son trou et se retrouve dans l’incroyable pays des merveilles. Elle se rapproche des habitants de cet endroit insolite, dont beaucoup deviennent ses amis.

Le film de 2010 raconte la suite de l’histoire que l’on connaît tous. Initialement, Anne Hathaway était pressentie pour incarner Alice, mais elle a refusé et c’est la jeune Mia Wasikowska qui a pris la place de l’actrice expérimentée. Sous ses traits, Alice est une jeune femme en âge de se marier, mais elle ne le souhaite guère et, heureusement pour elle, le lapin l’attire vers de nouvelles aventures. Le public a éreinté plusieurs personnages du film, quant à l’héroïne principale, il l’a qualifiée de belle, mais pas convaincante.

La Petite Sirène — Poppy Drayton

Les aventures de la rousse Ariel et de ses amis marins ont bercé l’enfance de ceux qui ont grandi dans les années 90. La princesse du monde sous-marin est inspirée de l’héroïne du conte de Hans Christian Andersen, mais la fin de l’histoire originale est beaucoup plus triste que celle que nous avons vue dans le film d’animation.

En 2018, le film fantastique La Petite Sirène a vu le jour. Il s’agit d’une interprétation libre du conte d’Andersen. Le récit tourne autour de la jeune sirène Elizabeth qui à cause d’un méchant sorcier est contrainte de vivre dans un aquarium et d’être exhibée dans un cirque itinérant. L’actrice Poppy Drayton a tenu le rôle de la femme-poisson et le public l’a trouvée authentique.

La sortie d’une nouvelle adaptation est prévue en 2023, elle mettra en vedette l’actrice et chanteuse Halle Bailey.

Cendrillon — Lily James

On a du mal à le croire, et pourtant le film d’animation Disney sur Cendrillon a 71 ans. On connaît parfaitement cette histoire : une fille modeste vit avec sa belle-mère et deux méchantes demi-sœurs et travaille dur pour se rendre au bal.

Un film musical tiré de cette histoire est sorti en 2015. La trame est quelque peu différente de la version animée mais l’essentiel est maintenu : la jeune fille gentille et sincère incarnée par Lily James rencontre son prince charmant, et la pantoufle de verre est toujours un élément clé de l’intrigue.

Les cinéastes ont voulu reproduire la tenue spectaculaire de Cendrillon du dessin animé et ont orné la robe de bal et les cheveux de l’interprète avec 10 000 cristaux Swarovski.

Raiponce — Mackenzie Mauzy

Dans le dessin animé, Raiponce apparaît comme une princesse à la longue chevelure blonde. La jeune fille qui grandit cloîtrée cherche à se libérer et à découvrir le monde. Sociable et joyeuse, elle conquiert même les voleurs invétérés avec sa sincérité.

Dans la comédie musicale Into the Woods, Raiponce vit dans une tour au milieu de la forêt avec sa mère sorcière, qui la cache du monde entier, mais n’arrive pas à empêcher sa rencontre avec le prince charmant. Le rôle de la beauté aux cheveux longs a été incarné par Mackenzie Mauzy. Des spectateurs ont déclaré que son rôle dans cette production aurait pu être plus important.

Alors, quelle est la métamorphose la plus réussie selon toi ?

Sympa/Arts/14 Actrices qui ont incarné de célèbres personnages de dessins animés, mais qui ont rencontré un succès très différent
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire