Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Des meilleurs films de l’histoire du cinéma qu’il faut absolument voir au moins une fois dans sa vie

--1-
380

Nous connaissons tous les listes de lectures imposées aux élèves durant toute leur scolarité. Et si elles nous ont fait passer quelques nuits blanches, il faut admettre que beaucoup de livres en valaient la peine. L’industrie du cinéma possède également des chefs-d’œuvre reconnus, qui ont fait l’unanimité auprès des critiques et du grand public. Et puisque les nouvelles productions se font attendre, c’est le bon moment pour se tourner vers les classiques. Au cours de la longue histoire du cinéma, il y a eu beaucoup d’excellents films qui sont petit à petit tombés aux oubliettes.

Sympa a aujourd’hui établi pour toi une liste de 14 films qui n’ont pas forcément reçu tout un tas de prix prestigieux, mais qui méritent malgré tout ton attention.

Vol au-dessus d’un nid de coucou, 1975

Le criminel Randall Patrick McMurphy est interné dans un hôpital psychiatrique où il essaie d’abord de lutter contre le système, puis décide de s’enfuir. Avec un autre patient, le Chef, il élabore un plan, mais obtient finalement la liberté tant souhaitée d’une manière complètement inattendue.

Le réalisateur Miloš Forman a réussi à avoir un jeu d’acteur incroyable. L’équipe de tournage a passé plusieurs semaines dans une institution psychiatrique, où les comédiens mangeaient et participaient aux procédures en compagnie des vrais patients. Miloš Forman encourageait l’improvisation, et souvent les interprètes ne se rendaient pas compte que les caméras étaient en marche et que le tournage avait commencé. Ken Kesey, l’auteur du roman dont s’inspire le film, ne l’a jamais regardé et était extrêmement déçu du scénario. Or, les spectateurs et les critiques ont tous salué l’adaptation.

Avec un budget de 3 millions de dollars, somme plutôt modeste, même pour les années 70, le film a contre toute attente rapporté 100 millions de dollars au box-office. Les critiques ont vu dans le film la lutte d’une personne ordinaire contre une machine étatique toute puissante, et les spectateurs ont été particulièrement impressionnés par l’histoire de ce protagoniste insoumis. Au début des années 90, Vol au-dessus d’un nid de coucou a été ajouté au National Film Registry et reconnu comme patrimoine culturel.

Note IMDb — 8,7

New York-Miami, 1934

Ellie, fille gâtée d’un millionnaire, s’enfuit de sa famille. Pendant son voyage, elle rencontre Peter, un journaliste en quête d’une histoire hors du commun pour la rédaction de son prochain article.

L’équipe de tournage n’était pas satisfaite de la production : l’interprète du rôle-titre, Claudette Colbert, a même affirmé qu’elle “venait de terminer le pire film du monde”. Cependant, le sublime jeu d’acteur et les dialogues vifs ont valu une énorme popularité au film. Cette comédie légère et amusante, qui n’a pas de profondeur philosophique ni de message sérieux à délivrer, est très agréable à regarder.

Les auteurs de comédies romantiques modernes (Le Journal de Bridget Jones, par exemple) se sont en quelque sorte inspirés de cette bonne vieille œuvre du cinéma des années 30. Et bien que les acteurs n’aient pas été convaincus de son succès, New York-Miami n’a pas pris une ride.

Note IMDb — 8,1

Le Silence des agneaux, 1991

Clarice Starling, jeune stagiaire au FBI, enquête sur une affaire compliquée. Elle est forcée de demander de l’aide au docteur Lecter, prisonnier aussi dangereux que séduisant, détenu dans un hôpital psychiatrique

Une histoire captivante et bien ficelée avec des personnages truculents, voici ce que l’on pense forcément quand on regarde Le Silence des agneaux. Anthony Hopkins a incarné de main de maître un tueur fou, redoutable, et très envoûtant. Grâce à sa performance, le nom d’Hannibal Lecter est devenu un nom commun.

Anthony Hopkins n’apparaît que 16 minutes dans le film, mais pour ce rôle, il a assisté aux audiences de procès retentissants, étudié les dossiers de meurtriers et même visité les prisons où ils étaient détenus. Contrairement aux thrillers hollywoodiens typiques, Le Silence des agneaux ne contient pas de scènes de fusillade ou de poursuite, mais une étincelle se produit entre les protagonistes. Et elle est tellement forte que même 30 ans après la sortie, le film n’a toujours pas quitté le top des classements.

Note IMDb — 8,6

Autant en emporte le vent, 1939

L’histoire d’amour de la beauté sudiste Scarlett O’Hara et de l’aventurier Rhett Butler se déroule à l’époque de grands événements historiques.

Le film est sorti en 1939, mais les hauts et les bas de la relation de Scarlett et Rhett n’en restent pas moins passionnants. Les performances époustouflantes de Vivien Leigh et Clark Gable font compatir le public et prendre le sort des personnages à cœur. Et la réplique “J’y penserai demain !” est devenue culte.

Autant en emporte le vent est l’une de ces adaptations cinématographiques réussies qui ne nécessitent pas la connaissance de l’œuvre originale pour comprendre ce qui se passe à l’écran. Les scènes épiques et les séquences romantiques peuvent sembler un peu démodées, mais elles éveillent toujours en nous des sentiments vifs et profonds.

Note IMDb — 8,1

Annie Hall, 1977

L’humoriste Alvy Singer, un véritable névrosé, et la chanteuse farfelue Annie Hall tombent amoureux. Hélas, leur romance est vouée à l’échec.

Ce film a lancé la carrière de réalisateur de Woody Allen. Un esprit incroyable, des scènes amusantes et de nombreuses références culturelles transforment cette comédie romantique légère en une œuvre cinématographique profonde et captivante.

C’est l’une des créations les plus dynamiques et truculentes de Woody Allen. Les blagues sarcastiques sur les dénouements à l’eau de rose des films romantiques constituent un élément intéressant, mais pas central, de cette production. Woody Allen adore porter à l’écran le personnage du New-Yorkais névrosé. Et dans ce film, il y parvient à merveille.

Note IMDb — 8

American Beauty, 1999

Lester Burnham traverse la crise de la quarantaine et adopte des comportements inhabituels qui déclenchent toute une série d’événements.

Les séquences d’une esthétique incroyable, le jeu de Kevin Spacey et la bande originale remarquable créent une atmosphère fantastique. Le film offre quelques épisodes mémorables, et même après 20 ans, les fameux pétales de roses rouges sont toujours dans les esprits. Malgré l’aspect dramatique du sujet, le film comporte malgré tout beaucoup de scènes comiques et satiriques.

On ne sait même pas si l’on doit porter notre attention sur les subtilités de l’intrigue ou sur le charme envoûtant des plans du film. De plus, l’un et l’autre sont souvent en contradiction. American Beauty est un casse-tête fascinant à bien des égards. Ce film est si souvent mentionné dans les œuvres modernes qu’il en vaut le détour.

Note IMDb — 8,3

La Garçonnière, 1960

C.C. Baxter, employé d’une compagnie d’assurances, possède un joli appartement non loin du bureau. Dans l’espoir de gravir les échelons, Baxter prête son logement à ses supérieurs pour des rendez-vous amoureux, et cela n’arrange pas sa vie personnelle.

Le film a été tourné en noir et blanc, ce qui crée une ambiance un peu sombre des films noirs des années 40. Le réalisateur Billy Wilder raconte avec humour comment l’ambition et l’avidité poussent même des gens honnêtes à faire des choses dont ils ne sont pas fiers. L’excellente bande sonore, ainsi que la performance de Jack Lemmon et de Shirley MacLaine ont largement contribué à la popularité incroyable de ce long-métrage.

Tu devrais voir La Garçonnière entre autres pour ses dialogues hallucinants qui permettent de mieux découvrir le caractère des personnages. Bien que les événements se déroulent au siècle dernier, les tourments des héros face à un choix à faire sont tout à fait compréhensibles de nos jours. Petite anecdote : le film précédent avec la participation de Jack Lemmon (Certains l’aiment chaud) a également été réalisé en noir et blanc.

Note IMDb — 8,3

Network : Main basse sur la télévision, 1976

Les propriétaires d’une chaîne de télévision cherchent à tirer profit de la folie de leur ancien employé pour augmenter les taux d’audience et gagner plus d’argent.

Une satire quelque peu sombre qui est toujours d’actualité. Tous les acteurs se mettent si bien dans la peau de leurs personnages que l’on a parfois l’impression de suivre le quotidien d’une chaîne réelle. On ne blâme jamais les protagonistes, car les motifs de leurs actes sont clairs.

Tous les événements qui se déroulent à l’écran sont compréhensibles et familiers. Network : Main basse sur la télévision dépeint d’une manière réaliste le monde de la télévision. C’est pour cette raison qu’assister au déroulement de cette histoire est plus effrayant que drôle.

Note IMDb — 8,1

Million Dollar Baby, 2004

Une serveuse persévérante et douée cherche à se faire une place dans le monde de la boxe professionnelle grâce à l’aide d’un entraîneur expérimenté.

Le sujet de ce drame n’est pas nouveau. Mais la prestation émouvante des comédiens permet à l’histoire d’aller au-delà des clichés habituels. Dans ce film, Clint Eastwood fait preuve d’un talent de réalisateur exceptionnel, en faisant en sorte que le spectateur compatisse avec les personnages.

Parfois, ce qui se passe à l’écran est difficile à regarder car Clint Eastwood est impitoyable envers ses personnages et son public. Il ne cherche pas à adoucir la réalité, tant au niveau des combats de boxe que des relations entre les personnages.

Note IMDb — 8,1

Le Patient anglais, 1996

L’action se situe au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. Une jeune infirmière s’occupe d’un patient dont le passé cache un mystère.

C’est une œuvre d’une beauté bouleversante. Les événements se déroulent en partie en Afrique du Nord, et les paysages à couper le souffle sont des personnages à part entière de ce film. Le sujet captivant et la tragique histoire d’amour des protagonistes attirent l’attention sur cette production.

Ralph Fiennes interprète avec brio l’explorateur qui a soudain trouvé l’amour au cœur de l’Afrique. Le dénouement sinistre, que les spectateurs découvrent dès les premiers plans du film, ne prive pas l’histoire de son attractivité. Colin Firth a livré une prestation plus que convaincante sous les traits d’un mari trompé.

Note IMDb — 7,4

Chinatown, 1974

Un détective privé commence à enquêter sur une histoire d’adultère, mais se retrouve piégé dans une toile de mensonges, de corruption et de politique.

Dans son film, Roman Polanski a admirablement reconstruit l’atmosphère des années 30, pleine de cruauté, d’intrigues et d’abus. Le rôle de Jake Gittes a été un véritable succès pour Jack Nicholson. Et Faye Dunaway est très convaincante dans son rôle de femme fatale.

Il s’agit d’un scénario bien élaboré avec une mise en scène impeccable. Aucune séquence superflue ou aucun personnage inutile. Chaque acteur joue parfaitement son rôle, même s’il n’est présent dans le cadre que pendant quelques secondes. Les mobiles et les actions des personnages sont tout à fait compréhensibles. Il n’y a rien à changer dans ce film, tout est parfait.

Note IMDb — 8,1

Rocky, 1976

Le boxeur inconnu Rocky Balboa se voit offrir une chance unique de se mesurer au champion en titre Apollo Creed sur le ring.

Le film a connu un immense succès auprès du grand public, séduit par le jeu légèrement naïf mais sincère de Sylvester Stallone, qui a travaillé avec enthousiasme et dévouement pour incarner son personnage de manière authentique. De nombreuses scènes du film sont devenues des classiques et ont alimenté nos carnets de répliques cultes. Sans oublier la musique qui fait encore battre nos cœurs.

Ce film est parfait pour les moments de tristesse et de déprime. Rien n’est plus inspirant qu’une histoire simple qui se termine par le triomphe du protagoniste. Même si tu as déjà vu ce film à plusieurs reprises, tu ne pourras pas t’empêcher d’avoir à nouveau de la sympathie pour le courageux Rocky Balboa.

Note IMDb — 8,1

La La Land, 2016

Un pianiste de jazz et une actrice débutante tombent amoureux. Ils essaient de construire leur relation et de trouver un équilibre entre sentiments et ambitions.

Ce film musical, vibrant et coloré, nous plonge dans l’atmosphère du vieil Hollywood. Cette histoire d’amour cocasse, un peu triste, mais tout à fait ordinaire, entre deux personnes talentueuses devient une œuvre cinématographique inoubliable grâce à un excellent jeu d’acteur et une formidable bande-son.

Les chorégraphies et les chansons sont si belles qu’on peut revoir cette production en boucle. Dans ce film, la place centrale appartient à la musique, et seulement après, viennent l’intrigue et les dialogues des personnages. Les sentiments des héros, leurs pensées et leurs désirs se manifestent à travers des mouvements et divers thèmes musicaux. À propos, La La Landbattu le record jusque-là détenu par le film Vol au-dessus d’un nid de coucou en remportant sept Golden Globes.

Note IMDb — 8

Happiness Therapy, 2012

Après un séjour dans une clinique psychiatrique, Pat Solitano retourne vivre avec ses parents et rêve de regagner l’amour de sa femme. Un jour, lors d’une fête entre amis, il rencontre Tiffany, une charmante jeune femme qui a ses propres problèmes.

Grâce à un jeu d’acteur sublime et à son scénario original, сe film évite les nombreux clichés que l’on trouve si souvent dans les comédies romantiques. Happiness Therapy n’est pas dépourvu de sentimentalité, mais on trouve à la fois de l’humour subtil et des rebondissements dans l’intrigue.

Le film fait penser aux relations familiales de tout un chacun. En même temps, il ne pousse pas à les repenser, mais incite plutôt à apporter quelques changements, par exemple, passer plus de temps avec nos proches ou écouter leur opinion.

Note IMDb — 7,7

Alors, as-tu découvert des œuvres que tu n’as encore jamais vues ? Selon toi, quel film mériterait d’avoir sa place dans notre article ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

--1-
380
Partager cet article