Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

14 Films devenus mémorables pour avoir brisé le mur invisible séparant les acteurs des spectateurs

-11-
567

Lorsque nous regardons un film, nous sommes généralement habitués à voir une histoire dans laquelle les personnages agissent comme si nous n’étions pas là. Ça nous donne d’ailleurs parfois l’impression de nous faufiler dans leur vie comme de petites souris afin de les espionner. C’est ce qu’on appelle le “quatrième mur”, cette barrière “invisible” que constitue l’écran de cinéma ou de télévision, qui sépare les personnages de leur public. Mais que se passe-t-il lorsque l’un d’eux interpelle soudainement les spectateurs de manière directe, comme pour s’adresser à lui ? Exactement : ce mur s’effondre.

Sympa va te présenter 14 films qui ont brisé ce quatrième mur, défiant ainsi les stéréotypes du cinéma et suscitant la curiosité et l’étonnement du public frappé par cette nouvelle approche. Regarde le bonus en fin d’article pour savoir quel était le premier film qui a utilisé cette technique.

1. La Folle Journée de Ferris Bueller

Le monologue d’ouverture de La Folle Journée de Ferris Bueller est peut-être l’une des ruptures du quatrième mur les plus célèbres et les plus mémorables de l’histoire du cinéma. Ferris raconte au spectateur tout ce qu’il a l’intention de faire en séchant l’école, afin de profiter de l’absence de ses parents. Nous l’accompagnons ainsi jusque sous la douche, où il nous dédie une chanson avant de couvrir la caméra de sa main afin que le public n’en voit pas trop non plus. Il y a même une scène après le générique de fin dans laquelle le héros nous demande de rentrer chez nous, parce que le film est terminé.

2. Annie Hall

Woody Allen est connu pour faire des clins d’œil aux spectateurs et interagir avec eux dans presque tous ses films. Dans Annie Hall, l’un des moments les plus drôles est lorsque les personnages principaux font la queue au cinéma, et Woody, fatigué de l’opinion qu’un homme qui fait la queue donne sur Marshall McLuhan, partage sa frustration avec le public. Durant cette scène, McLuhan fait même irruption en personne pour clarifier la situation et remettre l’homme à sa place.

3. Psychose

Dans la scène finale de Psychose, le personnage de Norman Bates regarde la caméra droit en face et sourit malicieusement, comme s’il révélait son indicible secret aux spectateurs. Il brise le quatrième mur une seule fois, mais c’est plus que suffisant pour nous donner des sueurs froides.

4. Fight Club

Bien que le film soit continuellement commenté par son personnage principal, ce dernier interpelle directement le public lorsqu’il nous livre plus de détails sur la vie de Tyler Durden. À son tour, lorsque Tyler Durden donne des conseils au narrateur, il semble qu’il partage également ses réflexions avec le public. Fight Club fait d’ailleurs constamment référence à son propre statut de film.

5. Kill Bill : Volume 2

Le deuxième volet du célèbre film de Quantin Tarantino commence avec Uma Thurman qui résume ce qui s’est passé dans la première partie de Kill Bill, en s’adressant directement à la caméra alors qu’elle conduit. Un effet magistral qui brise le quatrième mur afin de nous placer directement dans le contexte de ce que nous verrons dans la deuxième partie.

6. Le loup de Wall Street

Dans Le Loup de Wall Street, lorsque Leonardo DiCaprio explique face caméra sa philosophie de vie, on dirait plutôt qu’il essaie de la vendre au public. Le personnage révèle ainsi grâce à quels types d’agissements étrangement louches, mais légaux, il est parvenu au sommet de Wall Street.

7. La Folle Histoire de l’espace

Ce chef-d’œuvre de Mel Brooks brise le quatrième mur d’une manière très originale et surtout très drôle. Dans une scène, le personnage de Casque Noir découvre où se trouve la princesse Vespa en regardant lui-même son propre film pour découvrir où se dirigent les héros.

8. Wayne’s World

Dans Wayne’s World, il y a une scène très drôle où Wayne et Garth se disputent avec le producteur de télévision parce qu’ils ne veulent pas se vendre en faisant de publicité dans son émission. Mais tout en défendant leur position, ils font la promotion de plusieurs marques différentes en regardant directement la caméra. De plus, dans ce film, Wayne présente toute une série de fins possibles pour lui et son équipe : une fin triste, une fin inspirée de Scooby-Doo, et un Happy end.

9. Les Affranchis

Bien que le film soit entièrement narré par la voix d’Henry Hill, dans la scène du procès, à la fin du film, le personnage se lève de son siège et fait un discours face caméra. Ses derniers mots sont “Et tout ça, maintenant, c’est fini.” Et le plan passe immédiatement à la nouvelle vie d’Henry, intégré au programme de protection des témoins, qui ramasse le journal sur le pas de sa porte.

10. High Fidelity

High Fidelity brise le quatrième mur chaque fois que le protagoniste tente d’expliquer au public ce qu’il ressent après avoir rompu avec sa petite amie, et comment il essaie de l’oublier. L’une des scènes les plus mémorables de ce film est celle où il fait la liste des cinq choses qui lui manquent à propos de son ex.

11. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain

Amélie Poulain brise constamment le quatrième mur en parlant au public et en lui lançant des regards complices. Au début du film, elle nous fait même des confidences en énumérant les choses qu’elle aime ou qu’elle n’aime pas.

12. Birdman

Birdman est un exemple assez complexe. Déjà, les acteurs jouent des rôles de comédiens, et la majeure partie du film se déroule dans un théâtre, donc l’histoire joue la plupart du temps sur la limite en fiction et réalité. Et en plus de briser le quatrième mur, les acteurs ont tendance à le rendre élastique avec d’immenses plans-séquences, où le spectateur est parfois directement interpellé.

13. Gremlins 2 : La Nouvelle Génération

Dans une scène de Gremlins 2, les célèbres petits monstres se faufilent dans la salle d’un cinéma qui diffuse leur propre film, ils stoppent la projection et passent à un autre film. Le directeur du cinéma va chercher le catcheur Hulk Hogan dans le public pour lui demander de l’aide. Ce dernier menace alors les gremlins qui, effrayés, remettent le bon film.

14. Deadpool

Le dernier film de notre liste est Deadpool qui, par coïncidence, rend directement hommage au premier film de cette même liste avec sa scène post-générique. Deadpool parle aux spectateurs dans le même peignoir que Ferris Bueller, en contant toutes les absurdités qui lui passent par la tête. Dans la scène de la laverie, il se moque même du concept de rupture du quatrième mur.

Bonus : Le Vol du grand rapide

La première fois que le quatrième mur a été brisé au cinéma, c’est dans un court métrage intitulé Le Vol du grand rapide, sorti en 1903. Ce court-métrage était aussi innovant pour ses scènes filmées sous différents angles avant d’être montées ensemble, et aussi parce que c’est le premier film à être classé comme un western. À la fin de ce court-métrage, on peut voir un des bandits tirer sur la caméra, comme s’il visait directement le public.

Te souviens-tu de la première fois où tu as vu un acteur briser le quatrième mur dans un film ? Lequel était-ce ? Aimes-tu ce concept ? Laisse un message dans les commentaires, et partage cet article avec les personnes de ton entourage !

-11-
567
Partager cet article