Sympa

14 questions simples sur l’art dont peu de gens connaissent les réponses

T’es-tu déjà demandé pourquoi un chef d’orchestre avait besoin d’une baguette ? Ou pourquoi il est si difficile de distinguer les paroles prononcées à l’opéra, ou encore pourquoi Picasso peignait des tableaux aussi étranges, alors qu’il savait très bien dessiner ? Si tu fais partie de ces personnes qui ont toujours eu ces doutes, nous sommes heureux de t’annoncer que dans cet article, tu trouveras des éléments de réponse à ces mystères sur le ballet, la peinture et la musique classique...

Chez Sympa, nous avons essayé de tout expliquer aussi simplement que possible, afin que même les plus jeunes amateurs d’art puissent comprendre les réponses à certaines des questions les plus courantes dans ce domaine.

1. Pourquoi Picasso, sachant dessiner, peignait-il des tableaux aussi étranges ?

En bref, il cherchait son propre style. Le point de bascule de son art a été le Portrait de Gertrude Stein, en 1906, qu’il n’a pu terminer avant un certain temps. L’écrivaine a posé pour lui 80 fois, mais Picasso n’aimait pas le résultat de ses gestes. Il a pris une pause de plusieurs mois, et a terminé son œuvre après s’être éloigné du style réaliste. Sur le portrait, on peut voir les changements dans les formes, qui se sont affirmés avec le temps.

De plus, la même année, l’artiste s’est rendu à une exposition de sculpture ibérique et y a vu une sculpture africaine qui a eu une grande influence sur son art. Il a été impressionné par les formes simples et l’absence de détails inutiles, et le tableau Les Demoiselles d’Avignon (puis son autoportrait réalisé en 1907) ont été ses premières œuvres de style cubique. C’est la meilleure confirmation de l’impact que cet événement a pu avoir sur lui.

2. D’où vient la tradition des applaudissements ?

Les premiers applaudisseurs sous contrat, aujourd’hui appelés “claques”, sont apparus dans la Rome antique. Des gens applaudissaient un acteur ou un chanteur pour sa performance, en échange d’une rémunération. L’empereur Néron était célèbre pour sa passion des applaudissements : il aimait jouer sur scène, interpréter des poèmes et des chansons de sa propre composition. Plus tard, la tradition a été adoptée dans les églises, où les gens applaudissaient les prêtres qui prêchaient.

3. Pourquoi les chanteurs d’opéra ont-ils tendance à être en surpoids ?

On ne peut pas dire que l’obésité des chanteurs d’opéra soit un mythe, mais c’est une rumeur qui est probablement née à cause d’artistes célèbres comme Luciano Pavarotti ou Montserrat Caballé. Un chanteur d’opéra a besoin d’une bonne respiration et d’un large diaphragme, mais pas forcément d’un grand volume corporel. D’autre part, les cours de chant développent la cage thoracique, de sorte qu’un chanteur peut paraître plus gros qu’il ne l’est réellement.

D’ailleurs, Pavarotti lui-même a déclaré que son embonpoint n’était qu’une conséquence de son amour pour la bonne chère. Aujourd’hui, chez les jeunes chanteurs d’opéra, on trouve de plus en plus de personnes minces, car l’apparence joue un rôle important.

4. Pourquoi n’y a-t-il que 7 notes, mais que la musique est à ce point variée ?

Parce que cela n’a rien à voir. Dans l’octave, en plus des sept notes connues de tous, il y a aussi les demi-tons, les dièses et les bémols, grâce auxquels 12 notes existent en réalité. D’ailleurs, la séquence des notes ne fait pas tout : il y a aussi le rythme, les registres et les associations d’instruments. Il est intéressant de noter que dans la littérature, il existe également un “paradoxe” similaire. Georges Polti, spécialiste du théâtre français, a estimé que toutes les œuvres littéraires dans le monde étaient basées sur 36 situations dramatiques représentant les expériences des gens et leurs relations mutuelles.

5. Peut-on voir que le Carré noir sur fond blanc de Malevitch est accroché à l’envers ?

Comme l’ont montré des études de ce tableau, sous une couche de peinture, il y a probablement une inscription qui dit : “Bataille des Noirs dans une grotte sombre”. Elle aurait été écrite par Malevitch lui-même. En outre, sous le carré se trouve une composition abstraite de couleurs.

6. Pourquoi la Joconde est-elle si célèbre ?

À cause de son vol. L’histoire de la renommée mondiale de la Joconde commence en 1911, lorsqu’elle est volée au Louvre par l’un de ses employés, Vincenzo Peruggia (même Pablo Picasso a été soupçonné du larcin). Le tableau n’a été retrouvé que deux ans plus tard, et pendant six mois, il a été exposé dans des galeries, il est apparu dans la presse de tous les pays, sur des timbres et des cartes postales, ce qui en a fait l’œuvre d’art la plus reproduite au monde.

7. Comment distinguer Manet et Monet ?

Par leur façon de peindre. Édouard Manet a peint des tableaux plus réalistes, avec des contours clairs et des objets réels, tandis que les œuvres de Claude Monet accordent une attention particulière à la combinaison de la couleur et de la lumière, et les coups de pinceau sont généralement épais. Curieusement, les deux artistes ont vécu à la même époque, tous deux étaient impressionnistes et barbus, donc ils étaient parfois confondus l’un avec l’autre.

De l’avis général, s’il y a des individus sur le tableau, il s’agit de Manet, et s’il y a des points flous, c’est plutôt Monet. Cependant, Claude Monet peignait aussi des gens, donc il vaut mieux se concentrer sur le style de peinture.

8. Pourquoi est-il difficile de distinguer les mots à l’opéra ?

Cela est dû au fait que les artistes doivent sacrifier la prononciation correcte des mots et des lettres au profit du timbre de la voix. Les chanteurs prononcent les voyelles de telle sorte qu’elles sonnent presque toutes de la même façon. Cela est nécessaire pour créer une résonance, ou en d’autres termes, pour que la voix remplisse toute la salle, car à l’opéra les interprètes n’ont pas de micro : cette fonction est remplie par leur organe vocal.

9. Pourquoi les danseuses portent-elles un tutu ?

En réalité, c’est surtout pour leur confort. L’histoire du tutu va de pair avec la mode. Les premiers costumes de ballerines de style moderne sont apparus dans les années 1830, lorsque Marie Taglioni, soliste du ballet “The Sylph”, est apparue sur scène dans une jupe blanche exubérante descendant jusqu’en dessous du genou, mais qui ne limitait pas ses mouvements. Selon la légende, le costume léger a été inventé par le père de la jeune femme, qui voulait rendre la silhouette de sa fille plus raffinée et plus légère.

Une version presque moderne du tutu est apparue dans les années 1920, lorsque les robes à taille basse sont devenues à la mode et que l’élément le plus célèbre de la garde-robe du danseur est passé aux hanches. Le tutu a été aplati dans les années 1960, mais dans le ballet moderne, on trouve souvent une jupe plus duveteuse qui atteint le milieu de la hanche.

10. Pourquoi un chef d’orchestre a-t-il besoin d’une baguette ?

Pour que les mouvements de sa main soient visibles par tous les musiciens. Pour la même raison, le bâton est généralement blanc. Dans la partie cachée de la paume de la main du chef d’orchestre se trouve un contrepoids en forme de bouton rond, et le centre de gravité se déplace pour être dans la zone du deuxième ou troisième doigt. Tout ceci est fait pour rendre la baguette plus confortable à tenir.

11. Pourquoi les pistes de cirques sont-elles circulaires ?

Pour le confort des chevaux. L’Anglais Philip Astleye est considéré comme le père du cirque moderne, et à la fin des années 1760, il a fondé un centre équestre. En plus de l’entraînement, des spectacles d’acrobaties équestres ont été organisés et montrés au public. C’est pour les chevaux que la piste est devenue ronde. Astley a empiriquement établi qu’il était plus aisé pour eux de galoper en cercle. En outre, il a calculé le diamètre optimal du cercle : 13 mètres. Depuis, les pistes de tous les cirques du monde sont rondes et font cette taille.

12. Comment les musiciens se placent-ils dans un orchestre ?

S’asseoir en forme d’éventail aide les musiciens à bien voir le chef d’orchestre, qui se trouve au croisement des axes imaginaires de cet éventail. Les instruments de musique du même type sont placés dans la même rangée ou le même groupe. De cette façon, les musiciens peuvent être entendus et le son devient plus harmonieux. De plus, comme le nombre d’instruments et le volume des différents groupes ne sont pas les mêmes, s’asseoir d’une certaine manière permet à l’orchestre de sonner comme il faut. Cependant, malgré toutes les règles, l’emplacement final des musiciens dépend du chef d’orchestre.

13. En quoi l’opéra est-il différent de l’opérette ?

Dans l’opéra classique (ou grand opéra) tous les dialogues et monologues sont chantés, tandis que dans l’opéra-comique, les artistes peuvent aussi parler. Dans l’opérette, en plus du chant et de la conversation, de la danse peut être incluse.

14. Est-il possible d’assister à un opéra ou à un ballet en jean ?

Oui, on ne t’empêchera pas d’accéder à la salle. Cependant, si tu vas à une première ou si tu as des places en loge, il vaudrait mieux choisir une tenue plus appropriée. Un homme est censé porter un costume, et une femme une robe discrète avec le dos et les genoux couverts.

Quel type d’art préfères-tu ? Quel a été l’événement culturel le plus récent auquel tu as assisté ? Raconte-nous dans les commentaires !

Photo de couverture Depositphotos