Sympa
Sympa

16 Méchants et méchantes au charisme tellement démentiel qu’ils détrônent les gentils à l’écran

Au 21e siècle, les méchants gagnent doucement mais sûrement des positions clés dans les films et les séries télévisées. Les réalisateurs rendent ces personnages plus complexes, les dotant de traits à la fois négatifs et positifs. “Quand vous jouez un personnage cruel, cherchez les endroits où il est gentil. Lorsque vous jouez un personnage qui est malheureux, cherchez les endroits où il a un brin de joie”, voici ce que disait à ses élèves Constantin Stanislavski il y a 100 ans.

Sympa revient sur les méchants et les méchantes de fiction tellement charismatiques qu’ils nous fascinent autant que les héros.

Madame Coulter — Lyra Belacqua (His Dark Materials : À la croisée des mondes)

L’actrice britannique Ruth Wilson a interprété Madame Coulter dans la série fantastique His Dark Materials : À la croisée des mondes. Elle a joué une femme intelligente et insidieuse, prête à tout pour obtenir le pouvoir. Malgré le fait que la série est centrée sur le personnage de la petite fille nommée Lyra, on ne peut pas s’empêcher de retenir le souffle quand on voit apparaître Madame Coulter.

“Elle est à la fois une fée marraine et une méchante sorcière. Elle est une mère belle et pure, mais aussi une marâtre. Elle a autant de personnages réunis en elle seule”, dit l’actrice à propos de son héroïne.

Lucille Sharpe — Edith Sharpe (Crimson Peak)

Lucille Sharpe, interprétée par Jessica Chastain, est la principale antagoniste du film et la propriétaire du manoir où emménage la jeune Edith. La belle froide et impitoyable s’intègre parfaitement dans le décor gothique et sombre du film. Malgré tout le mal qu’elle a fait, le personnage de Lucille est pourtant capable de susciter de l’empathie, estime l’actrice. Finalement, elle a tout fait pour préserver son bonheur, même si elle le cherchait au mauvais endroit.

Angélique Bouchard — Barnabas Collins (Dark Shadows)

La magnifique Eva Green dans la peau de la sorcière Angélique capte tous les regards. Son héroïne est follement amoureuse du vampire Barnabas, qui la rejette et fait souffrir. Des décennies plus tard, Angélique qui ne vieillit pas réussit dans la vie, mais rencontre à nouveau son ancien amoureux. Sous l’emprise de la colère, elle aspire à se venger de lui, mais perd petit à petit le contrôle d’elle-même.

La Comtesse Elizabeth — John Lowe (American Horror Story: Hotel)

La chanteuse Lady Gaga, connue pour ses tenues déjantées, a joué un rôle tout aussi coloré de la propriétaire de l’hôtel Cortez. La Comtesse, conçue comme une femme mondaine glamour, fait durer sa beauté grâce au vampirisme. Le créateur de la série était tellement impressionné par la performance de la chanteuse qu’il l’a sollicitée pour la saison suivante. Ce rôle a permis à Lady Gaga de décrocher un Golden Globe.

Le Clown Dansant Grippe-Sou — Bill Denbrough (Ça)

Le clown Grippe-Sou est une entité très ancienne qui prend la forme des pires cauchemars des héros. Ce personnage est incarné par le jeune acteur Bill Skarsgård, méconnaissable avec son maquillage macabre. Après la sortie du premier opus du film, le Clown Dansant est immédiatement devenu l’un des antagonistes iconiques des films d’horreur.

Le colonel Richard Strickland — l’homme amphibien (La Forme de l’eau)

Le personnage de Michael Shannon dans le film oscarisé adore les costumes impeccables et mange en permanence des bonbons à sucer pour se rassurer. “Strickland est une personne très perturbée. Normalement, les gens cruels ont tendance à éprouver du dégoût pour leur propre personne et leur cruauté en est une manifestation. En fait, les bonbons servent à diminuer sa propre anxiété”, a déclaré l’acteur à propos de son personnage.

Amy Dunne — Nick Dunne (Gone Girl)

Rosamund Pike a magistralement incarné l’épouse modèle, Amy Dunne dans le thriller Gone Girl. Elle est parvenue à la fois à charmer le public et à lui donner des frissons. À un moment donné, Amy en a assez de son mari flegmatique et décide d’ajouter des étincelles à leur vie de couple. Cette héroïne rusée et intelligente qui anticipe toujours les actions des autres personnages a, à juste titre, rejoint le panthéon des grands méchants du septième art des années 2010.

Terence Fletcher — Andrew Neiman (Whiplash)

Le membre d’un groupe de jazz Terence Fletcher n’exige que de l’excellence de ses élèves. Pour y arriver, il n’hésite pas à recourir à la manipulation et aux insultes. Dans le film, le chef d’orchestre tyrannique entame un bras de fer avec son talentueux protégé Andrew. Pour ce rôle, l’acteur Jonathan Simmons a reçu un Oscar et plusieurs autres récompenses.

Negan — Rick Grimes (The Walking Dead)

Le chef de groupe charismatique Negan Smith apparaît dans les dernières saisons de la série à succès en tant qu’adversaire du personnage principal Rick. Son autorité est bâtie sur la peur et une discipline sévère. L’acteur a remporté le Critics’ Choice Television Award et le MTV Movie Awards du meilleur méchant.

Jennifer — Anita (Jennifer’s Body)

Jennifer est la plus jolie fille du lycée et le capitaine de l’équipe de pom-pom girls. Suite à un hasard, elle se transforme en un monstre maléfique. Un critique de cinéma a même qualifié ce film de Twilight pour garçons.

Selon la scénariste de la production, le personnage de Jennifer a été conçu pour dénoncer la culture qui pousse les jeunes filles à être minces, belles et à ressembler aux stars du cinéma. Elle espère que le film les incitera à prendre leur vie en main et à cesser de suivre les stéréotypes qu’on leur impose.

Rebecca Sharp — Amelia Osborne (Vanity Fair : La Foire aux vanités)

L’ambitieuse Rebecca aspire à un mariage faste et à la richesse. En même temps, sa douce amie Amelia rêve de couler une vie tranquille et modeste aux côtés de son bien-aimé. L’auteur du roman dont s’inspire la production, a créé le personnage principal qui personnifie tous les vices de la société. Néanmoins, Becky Sharp de Reese Witherspoon s’avère beaucoup plus captivante.

L’actrice a réussi à donner vie à une femme égoïste, lucide et manipulatrice, mais en même temps charmante, complexe et aimante à sa manière.

Benjamin Linus — Jack Shephard (Lost : Les Disparus)

Ben s’est retrouvé sur l’île quand il était encore enfant et il est à l’origine de nombreuses tragédies qui ont eu lieu plus tard. Il donne l’impression d’un héros inoffensif, mais elle est trompeuse. Le magazine Rolling Stone a classé Ben premier dans sa liste des “40 plus grands méchants de séries de tous les temps”.

Norman Stansfield — Mathilda (Léon)

Policier corrompu en costume beige, fan de musique classique, sociopathe déséquilibré. Gary Oldman a brillamment incarné ce personnage dans Léon. Les critiques ont salué la performance de l’acteur. Son personnage est également inclus dans la liste des 50 plus grands méchants du cinéma de tous les temps.

Catherine Tramell — Nick Curran (Basic Instinct)

La confrontation entre Catherine Tramell et Nick Curran a fait de Basic Instinct un film culte. Le réalisateur du film Paul Verhoeven a admis que Sharon Stone a livré une prestation époustouflante et s’est avérée être une véritable découverte. Il est difficile de ne pas lui donner raison : on ne peut pas décrocher les yeux de son héroïne intelligente et sûre d’elle. En même temps, l’officier de police interprété par Michael Douglas semble s’estomper face au charisme de l’actrice.

Le Terminator — Sarah Connor (Terminator)

Le rôle de la machine impitoyable a fait d’Arnold Schwarzenegger une star des années 80. Chose curieuse, au début, il a participé au casting pour le rôle de Kyle Reese, mais le réalisateur du film espérait intégrer dans le projet quelqu’un de plus célèbre. En fin de compte, après les essais, on a proposé à Arnold de jouer le robot et il a été génial sous les traits de ce personnage.

Norman Bates — Marion Crane (Psychose)

Le personnage du célèbre thriller Psychose, atteint de double personnalité, a été si impressionnant qu’un demi-siècle après la sortie du film, une série sur sa jeunesse a vu le jour. Le jeune homme timide, peu sûr de lui, qui redoute le plus la colère de sa mère, a été incarné par Anthony Perkins. Avant de travailler avec Hitchcock, l’acteur a joué principalement dans des films historiques et d’époque, mais il a avoué qu’il avait toujours voulu jouer son contemporain.

Selon toi, quel vilain de fiction est le plus envoûtant et le plus complexe ? N’hésite pas à donner ton avis dans les commentaires !

Partager cet article