Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

20+ Acteurs qui ont joué les mêmes personnages de manière différente et dont le public continue de se demander qui était le meilleur

Les œuvres littéraires célèbres sont souvent le sujet d’une adaptation cinématographique : livre à succès + bons acteurs, les scénaristes auraient bien tort de se priver de ce cocktail magique pour le box-office. Parfois, il existe même non pas un seul, mais plusieurs films basés sur un même roman. De nombreux réalisateurs souhaitent s’attaquer à des défis de taille et espèrent ainsi marquer l’histoire du cinéma. D’autre part, ils ont parfois en tête des acteurs talentueux dont ils espèrent qu’ils sauront parfaitement comment incarner des personnages forts et parfois très complexes.

Mais les opinions des critiques et des spectateurs concernant les meilleures interprétations des personnages sont toujours divisées. Chez Sympa, nous nous sommes souvenus d’acteurs célèbres qui ont eu la chance de jouer le même personnage, et nous sommes penchés sur ce qu’en disaient les critiques, les journalistes, les spectateurs et les créateurs eux-mêmes en comparant les réussites et les échecs de leurs films.

1. Sherlock Holmes

Selon les époques, le détective anglais de génie a été interprété par Vasily Livanov dans Les aventures de Sherlock Holmes et du docteur Watson (1979-1986), Robert Downey Jr. dans Sherlock Holmes (2009), et Benedict Cumberbatch dans Sherlock (2010).

Chez les internautes russophones, Vasily Livanov est logiquement considéré comme étant le meilleur des Sherlock, et la fille de Conan Doyle partage le même avis. D’ailleurs, elle a affirmé que son père aurait entièrement approuvé le personnage que l’acteur a montré à l’écran. Cela est dû, entre autres, au fait que l’acteur a imaginé un langage corporel qui reflétait parfaitement l’essence même du personnage de papier. Vasily Livanov est le seul “Sherlock Holmes” ayant eu l’honneur de recevoir un ordre honorifique de la Reine d’Angleterre : l’Ordre de l’Empire britannique.

Le Sherlock qui a été interprété par Robert Downey Jr. sous la direction du réalisateur Guy Ritchie ne correspond pas du tout aux canons classiques, mais cela n’a pas empêché l’acteur de recevoir le Golden Globe du meilleur rôle masculin.

Benedict Cumberbatch a interprété un Sherlock Holmes moderne, celui qui aurait pu exister de nos jours, et les spectateurs ont souvent été incapables d’accepter cette version du personnage. Car, après tout, dans cette série télévisée, la seule chose qui rappelle l’œuvre originale n’est que le sujet et l’intrigue complexe. Mais le charme de ce Sherlock Holmes moderne, intolérant, antisocial et diaboliquement perspicace, avec son acolyte Martin Freeman dans le rôle de Watson, a finalement conquis le cœur de ceux qui ont fini par apprécier ce Sherlock “inhabituel”.

2. Conan

Conan a été incarné par deux acteurs : Arnold Schwarzenegger en 1982 et Jason Momoa en 2011.

Les critiques ont souvent estimé que le Conan le Barbare d’Arnold Schwarzenegger était son rôle le plus emblématique, parce qu’il l’a incarné à 100%, aussi bien physiquement que mentalement. En tandem avec le réalisateur du film, l’acteur a travaillé sa diction, ses expressions faciales et s’est entraîné constamment, afin de maîtriser des techniques de combat à l’épée et paraître ainsi le plus naturel possible dans les scènes de combat. Quasiment aucuns effets spéciaux n’ont été utilisés durant le tournage du film : Scharzzi fait lui-même les cascades et ses costumes ont été soigneusement pensés pour le rendre encore plus spectaculaire.

Jason Momoa a ensuite repris le rôle mythique et il n’est donc pas étonnant qu’il ait été constamment comparé à Arnold. Certains critiques l’ont qualifié de trop “mince et ridicule”. Mais heureusement, cet avis n’a pas non plus fait l’unanimité : d’autres ont complimenté l’acteur pour avoir montré une version de Conan complètement différente son adresse dans les scènes de combat et de mise à mort.

3. Scarlett O’Hara

Vivien Leigh a joué en 1939 le rôle inoubliable de Scarlett O’Hara, le personnage du roman original de Margaret Mitchell Autant en emporte le vent. Quant à Joanne Whalley, elle a incarné en 1994 pour la télévision la Scarlett d’une tout autre histoire, écrite par l’écrivaine Alexandra Ripley, dont le roman s’appelait Scarlett.

On ne peut donc pas dire que les actrices étaient en compétition, car, en fait, elles ont interprété des héroïnes complètement différentes. Cependant, cela n’a quand même pas empêché le public de les comparer. Vivien Leigh joue la jeune Scarlett : une femme égoïste, effrontée et scandaleuse. Margaret Mitchell a elle-même conçu Scarlett comme une héroïne négative, aux antipodes de la gentille Mélanie, une représentation fictive de l’écrivaine elle-même. Cependant, le public a été fasciné par l’odieuse Scarlett, elle est devenue une sorte de symbole de la force d’esprit, du tempérament et de la capacité à survivre dans la vie. L’écrivaine en a été très déçue.

La Scarlett des années 1990, Joanne Whalley, est complètement différente de sa version jeune. Elle est devenue sage, équilibrée, calculatrice, et pleine de dignité. Peut-être bien que Margaret Mitchell l’aurait également créée ainsi, mais, malheureusement, elle n’a jamais écrit de suite.

4. James Bond

Sean Connery, Pierce Brosnan et Daniel Craig sont les trois acteurs les plus célèbres à avoir incarné le célèbre agent 007. Quatre autres s’y sont aussi essayés, dont Roger Moore.

Sean Connery est le seul Oscarisé parmi tous ceux qui ont joué James Bond, et son interprétation du personnage est considérée comme étant l’une des meilleures. Le célèbre Écossais craignait de devenir prisonnier d’un seul rôle et voulait quitter le projet après le deuxième film, mais il a tout de même décidé de continuer et a participé à cinq autres volets.

Pierce Brosnan a longtemps cherché à obtenir le rôle de James Bond. Il apparaît dans quatre films et a arrêté sa “carrière” de Bond à l’âge de 49 ans. En fait, après Timothy Dalton, le rôle devait être interprété par Mel Gibson, mais ce dernier a finalement refusé. La candidature de Pierce Brosnan a reçu l’aval de Sean Connery lui-même, qui ne cachait pas son admiration : “Je suis étonné qu’après le départ de Pierce, ils aient voulu continuer à tourner de nouveaux films sur James Bond”, a même déclaré l’acteur. Les spectateurs ont souvent estimé que le James Bond interprété par Brosnan semblait être le plus fiable, le plus sûr de lui et le plus digne de confiance.

Daniel Craig a été le premier James Bond blond. En outre, il est aussi le James Bond le plus riche et le mieux payé de tous. Pour certains spectateurs, le héros joué par Craig est avant tout un individu “normal”, qui se trouve être aussi un agent secret super cool.

5. Natacha Rostov

Le rôle de la “laide, mais charmante” Natacha Rostova, le personnage féminin principal du roman de Léon Tolstoï, Guerre et paix, a été interprété par quatre actrices : Audrey Hepburn en 1956, Lioudmila Savelieva en 1965, Clémence Poésy en 2007 et Lily James en 2016.

La jeune Audrey Hepburn avait alors 27 ans et a été acclamée par les critiques de l’époque. Elles ont considéré qu’elle avait été parfaitement capable de comprendre et de transmettre le caractère de l’héroïne, reflétant ainsi parfaitement toute la profondeur du personnage.

Le film avec Lioudmila Savelieva a remporté un Oscar et a conquis le monde entier. Quant à l’actrice, elle a reçu le Prix du public.

Dans la version de 2007, l’actrice qui jouait le rôle principal, Clémence Poésy, était blonde — quand la vraie Natacha devrait être brune. Pourtant, le public a tout simplement oublié ce “détail”, fasciné par le jeu et les yeux de l’actrice française. Mais les critiques ont cependant noté que de nombreuses erreurs s’étaient glissées dans cette série télévisée : le réalisateur était manifestement peu familier avec la culture et les traditions russes.

La dernière adaptation avec Lily James dans le rôle principal a remporté un grand succès dans le monde entier. Cette série télévisée a suscité beaucoup d’émotions chez les spectateurs et divers débats. Les critiques ont écrit que la série était une introduction parfaite au roman pour ceux qui ne l’auraient pas lu et n’avaient aucune idée de l’histoire qui était racontée.

Curieusement, Lioudmila Savelieva a déclaré que la version avec Audrey Hepburn lui plaisait beaucoup, mais celle de Clémence Poésy, pas du tout.

6. Anna Karénine

Dans l’histoire du cinéma sonore, sept actrices ont eu la chance d’incarner le personnage d’Anna Karénine, la protagoniste du livre du même nom, écrit par Léon Tolstoï. Chacune d’entre elles est, pour le moins que l’on puisse dire, une véritable star, et elles ont toutes apporté à ce personnage fictif quelque chose d’unique et de personnel. Nous allons te raconter l’histoire des quatre interprétations les plus célèbres.

En 1948, c’est Vivien Leigh qui a joué le rôle de la jeune fille au destin tragique. Mais, malgré le talent et la beauté de l’actrice, ainsi que le fait que ce film ait été tourné par un réalisateur très célèbre, Alexander Korda, le film n’a pas eu beaucoup de succès. Le public a trouvé que le couple d’Anna et Vronski n’était pas très convaincant. Il y avait “trop peu d’alchimie” entre Vivien Leigh et l’acteur irlandais Kieron Moore.

L’adaptation soviétique du roman filmée en 1967 avec Tatiana Samoïlova dans le rôle principal est devenue la version la plus connue au monde : elle est la plus proche de l’œuvre littéraire originale. L’actrice s’est même vue proposer de jouer dans une adaptation hollywoodienne d’Anna Karénine, en duo avec Gérard Philipe, mais les autorités soviétiques n’ont pas permis à Tatiana d’aller travailler à l’étranger.

La charmante Sophie Marceau a joué le rôle d’Anna dans un film de 1997, et c’est Sean Bean qui a interprété le rôle de Vronski. Cette version a été qualifiée de “superficielle” et n’a recueilli que 859 000 dollars de recettes. Selon certains, le personnage d’Anna était “lugubre et fatigant”. Quant à Sophie Marceau, elle a elle-même déclaré que l’héroïne ne lui était pas proche du tout : l’actrice ne comprenait pas ce que ressentait Anna, cette femme qui décide de quitter son enfant pour un homme.

L’Anna Karénine interprétée par Keira Knightley en 2012 a été qualifiée de “la plus courageuse et la plus déterminée”. Mais cette adaptation a cependant semblé aux critiques trop moderne et éloignée du texte original.

7. Hercule Poirot

David Suchet dans la série télévisée Hercule Poirot (1989-2013) et Kenneth Branagh dans Le Crime de l’Orient-Express (2017) sont considérés comme les acteurs les plus brillants ayant donné vie au célèbre détective.

David Suchet a immédiatement commencé à se glisser dans la peau du personnage. L’acteur racontait qu’il voulait littéralement “devenir Poirot”. Son jeu a été complimenté par les descendants d’Agatha Christie, et le petit-fils de l’écrivaine, Matthew Prichard, a même commenté : “Personnellement, je regrette vraiment qu’elle n’ait jamais rencontré David Suchet. À mon avis, il a l’air très convaincant”.

Kenneth Branagh a joué le rôle du détective, entouré de stars mondiales : Penélope Cruz, Judi Dench, Johnny Depp, Derek Jacobi, Michelle Pfeiffer et Daisy Ridley. Malgré des avis mitigés, le film a récolté plus de 351 millions de dollars de recettes dans le monde entier. Une suite est annoncée avec le même Branagh et Gal Gadot, dans une adaptation de Mort sur le Nil, dont la sortie est prévue en 2020.

8. Emma

Emma, la jeune fille romantique du roman de Jane Austen Emma, a été interprétée par Kate Bekinsale, Gwyneth Paltrow (les deux films sont sortis en 1996) et Anya Taylor-Joy (2020).

Selon les critiques, Gwyneth Paltrow a incarné une version trop idyllique d’Emma, et le film lui-même s’est plus concentré sur les sentiments des autres personnages que sur l’héroïne principale.

Kate Bekinsale a interprété une version cinématographique plus réaliste et plus dramatique que celle du roman. Les auteurs de l’adaptation se sont concentrés sur les coutumes sociales, les règles et la manière dont les normes de la société étaient édictées à l’époque. Quant à l’héroïne, elle a paru aux critiques “ne pas être assez émotionnellement développée” : dans la version de Kate Bekinsale, le personnage d’Emma était beaucoup trop statique, contrairement au personnage décrit dans le roman.

Anya Taylor-Joy a incarné une Emma très ancrée dans le XXIe siècle, et le scénario a été adapté de manière à montrer plus clairement le caractère du personnage. Le film soulève aussi le thème du féminisme et défie les lois sexistes. L’œuvre a été très bien accueillie par les critiques : ils ont noté le courage, l’humour et le superbe choix de l’actrice du rôle principal.

Et toi, as-tu vu ces films ? Lequel des ces acteurs te plaît le plus ?
N’hésite pas à partager ton avis dans les commentaires !