Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Sympa

20+ Clients qui rendraient fou même le plus calme d’entre nous

Lorsque Harry Gordon Selfridge, le propriétaire de la chaîne de magasins britanniques éponyme, a inventé le mantra commercial “le client a toujours raison” il y a plus de 100 ans, il voulait que ses clients sachent qu’ils seraient toujours traités avec respect et équité au lieu d’être uniquement des porte-monnaies sur pattes ou qu’on ignore toutes leurs plaintes. Mais comme beaucoup d’autres expressions courantes, celle-ci a pris vie au fil des ans.

Quiconque a travaillé dans le secteur de la vente au détail ou des services peut raconter des dizaines d’histoires où un client, se servant de cette excuse selon laquelle le client est roi, s’est comporté de façon incorrecte. Chez Sympa, nous avons décidé qu’il était temps de briser les stéréotypes et avons choisi les cas les plus drôles qui te permettront de voir la situation sous un angle différent.

  • Je travaille au siège social d’une grande chaîne d’hypermarchés en Russie. Je m’occupe de l’équipement et je reçois souvent des lettres de plaintes de divers magasins. Dernièrement : une femme allait poursuivre l’hyper parce qu’un autre acheteur l’avait bousculée avec son chariot. L’objet de l’acte judiciaire était qu’il n’y avait pas de panneaux de limitation de vitesse pour les chariots dans le magasin. © “Подслушано” / VK
  • Le client a tenté de se faire rembourser son téléviseur car il ne fonctionnait pas. Nous avons attiré son attention sur le fait que l’écran et le corps de l’appareil étaient cassés et recouverts d’herbe et de terre. Il s’est avéré qu’en fait il avait jeté sa télé par la fenêtre. Et pour couronner le tout, nous ne vendons pas du tout cette marque . © jmelville / Twitter
  • Nous vendons des rouleaux de chou farcis dans notre magasin. Certes, ils doivent encore être passés à la poêle avant consommation. Une fois, un homme est venu nous dire que les rouleaux de chou n’étaient pas bons chez nous sous prétexte que le riz croquait sous la dents. Nous étions choqués, car personne ne s’en était plaint auparavant. Je lui ai demandé combien de temps il les avait fait revenir. Et l’homme m’a demandé en écarquillant les yeux : “Ah parce qu’il faut les cuisiner ?” Après mon hochement de tête, le client a rougi et s’est rapidement enfui. © “Подслушано” / VK
  • Je travaille dans une librairie. Une femme s’est plainte d’un enfant qui était en train de regarder des livres avec divers effets de bruit depuis 30 minutes déjà, et selon elle, “certains parents ne savent absolument pas comment élever leurs enfants”. Un quart d’heure plus tard, elle a décidé de s’occuper du cas de ce mineur délinquant et s’est soudain rendu compte qu’il s’agissait en fait de son propre enfant. © ZacharyLoeser / Twitter
  • Je décore des gâteaux. Récemment, une cliente est venue chercher son gâteau, elle avait envoyé la photo d’une chaussure prise de dessus pour la décoration. J’ai imprimé l’image et l’ai placée sur le gâteau. La cliente a crié : “Qu’est-ce que c’est que ça !”. Elle a demandé à parler au gérant et a menacé de revenir avec une arme. Il s’est avéré qu’elle voulait une image volumétrique, et non pas une image plate, mais quand elle avait commandé le décor, elle n’arrivait pas à comprendre la différence entre un modèle 2D et 3D. © missingno__ / Reddit
  • Je suis dans la plomberie. Un homme appelle et demande anxieusement une réduction sur l’installation d’un chauffage au sol. Comme il n’a pas beaucoup d’argent, il a besoin de le faire de façon la plus économique possible et ainsi de suite, je dis : “Envoyez-moi le plan de l’appartement, on va calculer tout ça et vous faire une remise”. Il m’a envoyé le plan : un appartement de 250 m² avec un home cinéma et trois salles de bains. © admiralAM / Pikabu
  • Je travaille dans un magasin d’informatique bien connu. Un type m’a presque jeté son nouvel ordinateur à la figure, en exigeant qu’on lui rende son argent, car l’appareil ne s’allumait pas. Je l’ai déballé, assemblé, connecté : l’appareil fonctionnait parfaitement. Le client a crié : “Pourquoi l’avez-vous branché, il est sans fil !” © _nea102_ / Twitter
  • J’ai fait le plein d’essence à une cliente et elle a affirmé que la flèche lui montrait que le réservoir était vide. Je suis allé vérifier et il s’est avéré qu’elle regardait l’indicateur de tension de la batterie. © jramos1914 / Twitter
  • Il y a quelques années, je travaillais dans un restaurant. Une fois, il y a eu deux femmes qui buvaient de la sangria et ont soudainement vu l’ancien petit ami de l’une d’entre elles avec sa nouvelle copine. La femme a sursauté et leur a jeté son verre à la figure. Lorsqu’elles ont reçu l’addition, elle a refusé de payer sa boisson, car elle ne l’avait pas bue. © 19111 / Reddit
  • Je travaillais comme vendeuse, et je vérifiais la bouilloire pour un client (il fallait la brancher juste une seconde), et elle a explosé. Le résultat : une bonne brûlure au poignet. Je suis là en train d’éteindre les restes de la flamme, lorsque l’homme, imperturbable, me demande : “En avez-vous une autre ?” © “Подслушано” / VK
  • Il y a longtemps, je vendais des cassettes vidéo. Je ne peux même pas compter le nombre de fois où les clients ont demandé un remboursement parce qu’ils n’avaient pas aimé le film. © Ixtl / Reddit
  • Notre magasin de vêtements pour sports nautiques vendait des articles assez chers, et la remise maximale que nous pouvions offrir était de 20 % pour l’achat de 2 articles. Un jeune homme a essayé pendant un moment de nous convaincre que nous devrions la lui appliquer, car il prenait une paire de bottes, c’est-à-dire deux articles. © akihiro2dx / Reddit
  • Je travaillais dans une épicerie. Un jour, une femme est venue se plaindre du fait que le ketchup dans sa bouteille Heinz n’était pas rouge, mais brun. J’ai dû faire appel aux représentants de la marque, qui lui ont dit qu’ils ne vendaient rien de brun, et qu’ils avaient depuis longtemps cessé de produire des bouteilles de cette forme. Finalement, il m’est venu à l’idée de vérifier la date de péremption : la sauce tomate n’était plus bonne depuis décembre 1987 ! © steve2294 / Reddit
  • Je suis vendeuse dans un magasin de vêtements pour enfants. Les acheteurs qui parlent de leurs enfants en kilos et montrent avec leur main la taille approximative du bambin, me font rire. Mais le plus souvent, ils montrent une photo dans leur téléphone : “Il est comme ça”. Comment peut-on estimer la taille d’un enfant sur une photo ?! © “Подслушано” / VK
  • Je travaille dans une banque. Un client en colère qui voulait savoir pourquoi sa carte ne fonctionnait pas est venu me voir. Je vérifie et lui dis : “Désolé, votre solde est épuisé, vous êtes à découvert.” Lui : “Je ne vous demande pas quel est mon solde, espèce de crétin. Je veux juste savoir pourquoi ma carte est bloquée !” © linc0lnpark / Twitter
  • J’ai dit à une dame que la robe longue blanche de la collection pour mariées n’était pas la meilleure chose à porter pour les noces de son fils. Elle a ignoré mon conseil. Et deux semaines plus tard, elle est revenue et s’est plainte que personne ne lui avait dit à quel point son choix était une erreur ! © hattiewynter / Twitter
  • J’ai été invité à réaliser un shooting de l’intérieur d’un hôtel de campagne. J’arrive et je commence à travailler. Pendant le tournage, la gérante arrive et me dit : “Puisque vous êtes déjà là de toute façon, peut-être pourriez-vous faire quelques portraits de notre personnel pour le site ?” Je demande : “Avec un supplément ?”. Elle me répond : “Non, bien sûr que non, il n’y a que cinq personnes. S’il vous plaît, acceptez. Vous êtes déjà sur place !”. Je me dis que bon, d’accord, je pense que je ne perdrais rien à faire cinq photos supplémentaires. Pendant que je prenais les photos, plusieurs autres personnes et un chef du restaurant ont accouru. Puis la gérante revient, pleine de gratitude et me dit : “Oh, mais vous savez, nous avons maintenant un banquet de mariage qui va débuter... Et vu que vous êtes déjà là, pourriez-vous filmer un peu la fête ? Ce serait sympa pour les jeunes mariés, et en plus nous aurions des photos de ce bel événement.” — “Pas de problème. Mais ce sera plus cher.” — “Comment ça, plus cher ??? Pourquoi ? Vous êtes déjà là de toute façon !” Finalement, je n’ai pas filmé le banquet. Ils ont été offensés. C’est vrai quoi, pourquoi ne pas accepter ? Après tout, “je suis déjà sur place de toute façon”. © Alexograf / Pikabu

Avoue-le, dans les histoires que nous avons trouvées, il est difficile de partager le point de vue du client. Et toi, as-tu déjà vécu des situations ubuesques d’un côté ou de l’autre de la caisse ? N’hésite pas à partager ton expérience avec nous dans les commentaires !

Partager cet article